La participation au Salon vacances et loisirs d’été en a bien valu la peine

L’Association touristique Évangéline a fait belle figure au Salon vacances et loisirs d’été à Montréal du 11 au 13 avril. De nombreux visiteurs ont recueillit des trousses d’information sur la région et ont indiqué qu’ils viendraient à l’Île cet été. Parmi les gens qui ont accueillit les gens au kiosque étaient, de la gauche, Monica Arsenault, coordonnatrice des Fêtes du 400e anniversaire de l’Acadie pour l’Île, Léona Bernard, trésorière de l’association touristique, Renée Coughlin, coordonnatrice d’activités de l’association, et Réjeanne Arsenault, agente en tourisme au RDÉE.

Le temps et l’énergie investis dans l’organisation d’un voyage au Salon vacances et loisirs d’été à Montréal, Qué., du 11 au 13 avril en ont bien valu la peine, signale Mme Réjeanne Arsenault, agente en tourisme du Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE) de l’Î.-P.-É.

En effet, Mme Arsenault indique qu’un bon pourcentage des quelque 55,000 personnes qui ont assisté à cette foire d’information touristique annuelle est venu voir le kiosque de la région Évangéline, un des six kiosques de l’Île-du-Prince- Édouard. Ces gens ont posé maintes questions à propos des sites touristiques de la région et de la province.

« Le monde était très, très intéressé dans ce qu’on avait à leur offrir » a-t-elle souligné. Bon nombre ont indiqué qu’ils planifiaient venir à l’Île pour une première fois tandis que bien d’autres ont noté qu’ils reviendraient pour une autre visite.

Cependant, ce qui a le plus capté l’attention des gens, c’était bien sûr le spectacle et la présentation audiovisuelle de la toujours populaire Angèle Arsenault, qui jouait un rôle d’ambassadrice pour la région. La salle de présentation s’est vite remplie de gens qui voulaient entendre la merveilleuse chanteuse interpréter ses numéros si bien connus. Elle a alors prit avantage de l’occasion pour amener les spectateurs en tournée virtuelle de sa province natale et des attraits qui les attendent.

La présentation d’Angèle fut une des plus populaires de la fin de semaine.

Les visiteurs québecois étaient également enchantés de pouvoir rencontrer cette vedette des palmarès, de la télévision et de la radio au kiosque multicolore de la région Évangéline. Angèle a aidé à promouvoir sa province en distribuant des feuillets d’information, en chantant des petites chansons et en jouant les cuillères.

Réjeanne Arsenault a indiqué qu’on a été choyé d’avoir Angèle au salon encore cette année (elle y était deux ans passés aussi) puisqu’elle a beaucoup aidé à attirer l’attention des gens.

Également sur place pour rencontrer les visiteurs au kiosque et leur fournir des informations étaient Renée Coughlin, coordonnatrice d’activités de l’Association touristique Évangéline, Léona Bernard, entrepreneure touristique et trésorière de l’association touristique, et Monica Arsenault, coordonnatrice des Fêtes du 400e anniversaire de l’Acadie pour l’Île.

Réjeanne Arsenault signale qu’il est très important, critique même, de participer à des évènements comme celui-ci, en particulier au Québec puisque les visiteurs de cette province représentent le marché le plus important pour la région Évangéline. À lui seul, le Québec compte environ un tiers des visites à cette région acadienne.

« C’est un marché qu’on veut sans doute retenir et exploiter davantage » signale-t-elle.

Cela fait quatre ans que l’association participe à cette foire touristique nord-américaine.

Chacun des six kiosques de l’Île distribuait une quantité de pamphlets dans un sac de patates de cinq livres. Ces trousses étaient si populaires qu’on en a manqué. Heureusement, on avait encore des Guides de l’Île et divers pamphlets de la région pour distribuer à ceux qui sont venus plus tard dans la fin de semaine.

Tous les délégués de l’Île – y compris ceux du kiosque Évangéline, du ministère du Tourisme, de Cavendish et de Island East – étaient vêtus des fameux gilets P.E.I. Dirt Shirts, ce qui a également aidé à capter l’attention. Les six kiosques de l’Île étaient tous situés ensembles, ce qui a mieux contribué à créer un impact provincial.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *