La région Évangéline fournit un bon exemple pour les agents en économie du savoir de RDÉE Canada

WELLINGTON -Lorsqu’ils sont arrivés dans la région Évangéline la semaine dernière, plusieurs des agents en économie du savoir du réseau national de RDÉE Canada furent étonnés de se retrouver dans un milieu bien rural et non pas dans une ville, tant ils avaient entendu parler des accomplissements de cette région.

Gilles Vienneau, directeur de la recherche, l’analyse et la concertation de RDÉE Canada, a signalé que les agents avaient supposé qu’une région avec tant de projets et de réalisations technologiques et communautaires serait urbaine.

Ils ont alors pu apprendre en voyant l’Île-du- Prince-Édouard que le succès de projets à volets socio- économiques ne dépend pas simplement du nombre de personnes mais plutôt du leadership, de la coopération et de l’implication de la population, ajoute-t- il.

Suite à une visite du Centre d’affaires communautaires à Wellington, qui englobe des bureaux gouvernementaux, des bureaux d’organismes, un centre collégial- universitaire et un centre d’incubation pour des entrepreneurs privés, le directeur a fait la remarque que ce centre de la nouvelle économie est « un très bon exemple » de pratiques d’excellence. Ce concept, croit-il, pourrait être utilisé dans bien d’autres milieux du Canada.

La rencontre sectorielle des agents a eu lieu jeudi dernier au complexe Le Village de l’Acadie à Mont- Carmel. Les 17 participants ont pu échanger sur les succès et les échecs dans leurs provinces, donnant alors l’occasion aux autres d’apprendre des expériences de leurs paires, a noté M. Vienneau.

« Cela permet aux gens d’établir des réseaux ainsi des liens formels et informels pour l’échange d’information et de connaissances » mentionne-t-il. « Le plus grand résultat de ces rencontres, cependant, c’est qu’elles nous permettent de constater les réalités des autres régions. »

Le vendredi, les participants ont visité, outre le Centre d’affaires communautaire, le terrain d’essais éoliens de l’Atlantique à North Cape et le Pont de la Confédération.

Le samedi, ils ont visité le Centre de technologies de l’Atlantique à Charlottetown et ont ensuite participé à un atelier d’appoint sur les communautés de pratique comme outil de partage des connaissances générées par le réseau des RDÉE. Ils ont aussi eu l’occasion de discuter de nombreux outils de recherche Internet. Ils se sont dit très impressionnés des facilités super modernes du centre, y compris le laboratoire de formation et le théâtre interactif.

M. Vienneau signale qu’on veut continuer ce développement professionnel afin d’assurer que les agents deviennent « les meilleurs du Canada ».

Les rencontres sectorielles pour chacun des quatre secteurs de RDÉE Canada ont lieu deux fois par année un peu partout au Canada. C’était la première fois que l’Île accueilait l’une de ces rencontres.

« Ce fut un énorme plaisir pour nous d’organiser cette rencontre » signale Marcel Caissie, l’agent en économie du savoir de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, qui a coordonné l’événement. « Nous voulions leur montrer un peu de la fameuse hospitalité de l’Île, tout en partageant avec eux un peu de nos mets acadiens et de notre talent musical. Mais nous voulions tout d’abord leur démontrer un peu des merveilles technologiques de la province puisqu’ils oeuvrent dans le domaine de l’économie du savoir. Et, selon les commentaires positifs que nous avons reçus, nous avons atteint nos objectifs. »

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *