Les entrepreneurs francophones sont invités à participer au concours Lauriers de la PME 2003

Lors du dernier concours Lauriers de la PME en l’an 2000, Léonce Arsenault de Arsenault Sawmill à St- Chrysostôme et Jeanette Arsenault de Cavendish Figurines à Borden-Carleton ont remporté les grands honneurs pour l’Île- du- Prince-Édouard, soit dans les secteurs développement rural et tourisme.

Cette année, Le Réseau de développement économique et d’employabilité de l’Île-du-Prince-Edouard (RDÉE), qui coordonne le concours national à l’Île, cherche à honorer quatre propriétaires de petites et moyennes entreprises francophones de l’Île qui contribuent activement au développement de l’économie et de leur communauté.

On acceptera les candidatures au bureau à Wellington jusqu’au 31 décembre 2002 à minuit.

Les récipiendaires doivent oeuvrer dans les secteurs du tourisme, de l’économie du savoir, du développement rural ou de l’intégration des jeunes dans le développement économique. Ils seront reconnus lors d’un banquet au début de la nouvelle année à l’Île-du-Prince-Édouard.

De plus, ces lauréats se qualifieront pour participer au concours national Lauriers de la PME 2003, dans lequel ils feront compétition avec les lauréats sectoriels des autres provinces, à l’exception du Québec.

Les quatre gagnants nationaux recevront un voyage pour deux au Gala des Lauriers de la PME 2003, tenu le 22 mars à Ottawa, pendant Les Rendez-vous de la Francophonie.

Ils (elles) se mériteront également une participation à une éventuelle Équipe Canada francophone. Leur profil d’entreprise sera présenté dans les bulletins des ministères et organismes partenaires et leur nom paraîtra dans les principaux journaux du pays. Un vidéo-clip dressant un profil des entreprises gagnantes pour présentation à l’occasion d’évènements d’importance de la francophonie canadienne sera réalisé.

Finalement, les lauréats bénéficieront aussi d’une promotion sur le site Internet www.gazel.ca et pourront utiliser le logo officiel des Lauriers de la PME à des fins promotionnelles.

Le concours vise spécifiquement les entreprises établies depuis au moins trois ans. On définit une PME francophone comme étant une entreprise de moins de 500 employés, exploitée par un ou des patrons propriétaires d’expression française qui exercent une direction administrative et technique effective et ont des contacts directs et permanents avec leur personnel, et qui contribue au développement de l’économie francophone hors Québec.

Les coopératives, les entreprises sans but lucratif et celles dont leurs propriétaires sont des associations communautaires ne sont pas admissibles au concours.

En lançant le concours Les Lauriers de la PME, le Comité national de développement des ressources humaines de la francophonie canadienne a voulu mettre en valeur l’importance des entreprises francophones hors Québec dans l’économie du pays. Elles sont de plus en plus nombreuses à créer des emplois et à diversifier l’économie locale. Elles contribuent à fournir à la jeunesse francophone un milieu de vie offrant des défis intéressants. Leur multiplication est gage de prospérité pour les communautés francophones et acadiennes du Canada en situation minoritaire.

Les Lauriers de la PME récompensent des entreprises qui recherchent l’excellence pour être concurrentielles sur la scène régionale, nationale ou internationale. Elles sont solidement établies, en bonne santé financière et leur réputation est synonyme de qualité et de service. Elles appuient les efforts de développement communautaire et cultivent un milieu de travail où le personnel peut s’épanouir et se perfectionner.

Bref, ce sont les entreprises phares de la francophonie canadienne hors Québec, celles dont la réussite pourra servir de modèle aux nouvelles entreprises du même secteur d’activité. Au niveau national, le comité de sélection choisira les quatre entreprises lauréates en fonction d’une liste de critères s’inscrivant dans les thèmes de performance économique (70 pour cent du pointage) et engagement social (30 pour cent du pointage). Sous le thème de l’engagement social, les entreprises candidates devront notamment démontrer leur contribution à leur communauté et à la valorisation du fait français.

Le formulaire de candidature est disponible au RDÉE de l’Île-du-Prince-Édouard et sur le site Web national de gazel.ca à l’adresse suivante : www.gazel.ca Toute information inscrite sur le formulaire demeurera confidentielle. Aucun renseignement ne sera divulgué sans le consentement du chef d’entreprise. La signature du formulaire par le chef d’entreprise atteste de la véracité des renseignements qui y sont fournis, tandis qu’une lettre du banquier décrit l’évolution de la situation financière de l’entreprise candidate, essentiellement à l’aide de ratios.

(Pour plus d’information, veuillez communiquer avec Raymond J. Arsenault, agent de communication au RDÉE de l’Île-du- Prince-Édouard au (902) 954-3439.)

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *