La communauté acadienne et francophone se dotera bientôt d’une vision commune

RUSTICO-SUD — La Société Saint-Thomas-d’Aquin est fière d’annoncer qu’un important partenariat d’une valeur totale de 225 000$ vient d’être conclue afin de développer un plan stratégique pour la communauté acadienne et francophone de l’Î.-P.-É.

Lors d’une conférence de presse tenue à Rustico-Sud le matin du 3 février, il fut annoncé que dans le cadre du Projet Vision, le ministère de l’Agriculture et Agroalimentaire Canada accordera 100, 000$, la Division des affaires acadiennes et francophones de l’Î.-P.- É. accordera 25, 000$ et la Société Saint-Thomas-d’Aquin, ses 5 comités régionaux et le Réseau de développement économique et d’empoyabilité de l’Î.-P.-É. (RDÉE) ont convenu d’accorder 100, 000$ en temps et services pour la réalisation de cet important projet.

« La communauté arrive à un tournant majeur » dit Maria Bernard, présidente de la SSTA. « Il est temps pour nous de développer un nouveau plan stratégique qui amènera la communauté à une nouvelle étape dans son développement. »

Avec ce projet, il sera possible d’établir concrètement des orientations pour chacune des cinq régions acadiennes et francophones de l’Île. Par le biais du Projet Vision, la SSTA invitera la population acadienne et francophone de l’Île à venir développer un cadre de travail pour les cinq prochaines années. Des consultations publiques auront bientôt lieu dans les cinq régions acadiennes et francophones de l’Île, afin d’être en mesure de dresser un plan de travail d’envergure provincial.

Nous embaucherons immédiatement une firme d’experts-conseils pour s’occuper de la tâche – mais ce sera la responsabilité de la communauté de leur faire connaître ses besoins et ses préoccupations. On prévoit la livraison du document final à l’automne.

Afin de rejoindre le plus grand nombre de personnes possible, la communauté s’est dotée d’un slogan : « Le Projet Vision : Ensemble, éclairons notre avenir! ». Le logo est illustré d’un phare aux couleurs du drapeau acadien avec une étoile qui projette son rayon sur la direction commune que doit se donner la communauté.

Le document qui sera réalisé servira de stratégie commune à l’ensemble de notre communauté. Il fournira concrètement des orientations pour chacune des cinq communautés acadiennes de l’Île, ainsi qu’un cadre de développement pour les prochaines années. Celui-ci constituera un stimulant au leadership local, en plus d’être un outil pouvant aider à la diversification de l’économie de notre communauté.

« C’est quoi la vision de notre communauté? Entre autres, nous voulons stimuler la création d’emploi dans nos régions, nous voulons contrer l’exode des jeunes et nous voulons un cadre de vie sain pour nos personnes âgées. Avec ce projet, on pourra établir ce que l’on voit et comment on va arriver à ça » poursuit Madame Bernard.

Plusieurs objectifs sont prévus dans le plan du Projet Vision. Entre autres, notons qu’on veut déterminer le plein potentiel de développement économique, social et environnemental de la communauté acadienne et francophone de l’Î.-P.-É., identifier les opportunités de développement qui offrent des nouvelles solutions aux problèmes de la communauté, renforcer le plein potentiel de développement de nos infrastructures communautaires rurales et renforcer et protéger les caractéristiques naturelles uniques de la communauté acadienne et francophone.

En plus de l’appui de ses cinq comités régionaux, la Société Saint-Thomas-d’Aquin recevra un soutien administratif du Réseau de développement économique et d’empoyabilité (RDÉE) de l’Île-du-Prince-Édouard pour assurer la réussite de ce projet.

« Le Projet Vision mettra bien du pain sur la planche en ce qui concerne le développement futur de la communauté. Les résultats de l’étude alimenteront certainement nos plans d’actions » signale M. Gilles Desrosiers, président du conseil consultatif du RDÉE.

DANS LA PHOTO :

Participant à la conférence de presse pour annoncer les détails du Projet Vision de l’Île-du-Prince-Édouard, d’une valeur de 225 000 $, et pour dévoiler le logo et le slogan du projet étaient (de la gauche) : M. Wilfred Arsenault, membre de l’Assemblée législative pour la région Évangéline-Miscouche qui représentait le gouvernement provincial; Mme Lizanne Thorne, directrice générale de la Société Saint-Thomas- d’Aquin; Mme Giselle Bernard, agente en développement rural du Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE) de l’Île; et M. Daniel Arsenault, directeur du Centre Belle- Alliance à Summerside, représentant les agents régionaux de la SSTA.

Pour plus d’information :
Dominic Langlois
Agent de liaison / communication
(902) 436-4481
www.ssta.org

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *