Un premier pas vers l’établissement d’un système large bande dans la région Évangéline

Industrie Canada vient d’octroyer une somme de 30 000 $ à la Société de développement de la Baie Acadienne (SDBA) et au Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE) de l’Île-du-Prince-Édouard afin que ces organismes puissent élaborer un plan d’activités en vue d’assurer un service large bande – c’est-à-dire un accès à un service d’Internet haute vitesse — dans la région Évangéline.

La somme a été octroyée dans le cadre du Programme pilote sur les services à large bande pour le développement rural et du Nord.

Les organismes partenaires procéderont bientôt à l’embauche d’une firme de consultants pour mener ce projet, qui représente le premier pas vers l’installation de ce réseau tant attendu.

Grâce à Aliant Inc. et EastLink Cablevision, un service d’accès à l’Internet haute vitesse existe déjà dans certaines parties de la région – surtout dans les sections les plus peuplées. Cependant, la SDBA et le RDÉE signalent qu’une bonne partie de la population rurale n’a pas accès à un tel service.

« L’étude vise à étudier toutes les possibilités pour assurer l’accès au service Internet à haute vitesse, soit des partenariats avec les compagnies existantes en vue de répandre leurs services ou soit l’établissement d’un nouveau service » signale Louise Comeau, directrice générale de la SDBA. « D’autres communautés avoisinantes ont également reçu des octrois de ce programme fédéral, donc il y possibilité de collaborations. »

Les deux organismes de développement économique considèrent que le manque d’accès nuit énormément aux entrepreneurs qui ne se trouvent pas dans les centres majeurs.

« En munissant les entrepreneurs de nos régions de réseaux à larges bandes passantes, on pourra s’assurer que le défi de frontière géographique ne soit plus un obstacle pour ces derniers. Ils pourront plus facilement profiter des avantages que leur offre les technologies pour avoir les moyens de faire affaires autant un niveau local, régional, national et qu’international » indique Francis Thériault, coordonnateur du RDÉE.

Les organismes cherchent aussi à faciliter l’accès aux services de l’éducation et de la santé à distance que peut offrir l’Internet et à assurer que les gens aient meilleur accès aux services gouvernementaux.

Le Canada, qui espère se placer parmi les pays les plus avancés en ce qui concerne l’accès à l’Internet, a lancé le programme de services à large bande, ayant pour but d’étendre le réseau dans les régions rurales et éloignées. Lors de la première ronde du programme, Industrie Canada recevait des demandes d’octroi pour des projets qui permettraient de réaliser des études préliminaires à l’installation du réseau.

La SDBA et le RDÉE ont reçu le maximum qui pouvait être accordé pour l’élaboration d’un plan d’activités. Une fois le plan terminé, Industrie Canada l’étudiera dans le cadre d’un autre processus concurrentiel pour un financement ultérieur en vue de mettre en oeuvre le plan et de fournir des services à large bande à la communauté.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec Raymond J. Arsenault, agent de communication du RDÉE de l’Île-du- Prince-Édouard, au (902) 854-3439.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *