Des fonds disponibles pour les jeunes entrepreneurs de 18 à 29 ans

WELLINGTON – Il est souvent difficile pour les jeunes adultes de 18 à 29 ans de se lancer en affaires, principalement parce qu’ils possèdent peu de fonds à investir et éprouvent par conséquent de la difficulté à obtenir des prêts.

La Société de développement de la Baie acadienne (SDBA) veut cependant venir en aide à ces jeunes entrepreneurs potentiels en leur offrant un prêt personnel d’un maximum de 15 000 $ (sans qu’ils n’aient à fournir de garanties) et un octroi maximal de 2 000 $ pour défrayer les coûts de services de consultation ou de formation.

Ces prêts sont offerts à des taux très compétitifs, mais ce qui attire plus particulièrement l’attention, c’est que l’entrepreneur n’a généralement pas besoin de commencer ses remboursements avant six mois. De plus, on ne lui charge aucun intérêt pendant cette période. Le total est d’habitude remboursable en cinq ans et dans des conditions très flexibles.

Presque tous les secteurs d’activité sont admissibles, y compris les services de vente au détail, les services personnels et les entreprises saisonnières. L’argent doit servir dans le démarrage, l’expansion ou la modernisation d’une entreprise mais ne peut pas être utilisée pour acheter une entreprise existante.

Ce Programme de capital d’appoint connexion est offert par l’entremise de fonds provenant de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APÉCA). C’est la SDBA qui livre le programme dans la région Évangéline, appuyé par Janine Arsenault, l’agente en intégration de la jeunesse dans le développement économique du RDÉE de l’Î.-P.-É.

Les jeunes qui ont une bonne idée entrepreneuriale et qui seraient intéressés à bénéficier de ce programme n’ont qu’à venir rencontrer Mlle Arsenault à son bureau au Centre d’affaires communautaire à Wellington ou communiquer avec elle par courriel à janine@ipe.gazel.ca.

Si la personne n’a pas encore préparé son plan d’affaire, l’agente lui indiquera comment procéder pour s’en préparer un. L’entrepreneur sera ensuite demandé de remplir un formulaire assez simple. La demande sera ensuite présentée à un comité d’évaluation des demandes, qui décidera comment on doit procéder et suggèrera des modalités pour le prêt.

« C’est un merveilleux programme puisqu’il n’offre pas seulement un prêt mais aussi un appui important aux jeunes entrepreneurs pour les diriger dans la bonne direction et pour leur trouver les expertises nécessaires à leur succès » signale Mlle Arsenault. Pour plus d’information, veuillez communiquer avec Janine Arsenault, agente en intégration de la jeunesse dans le développement économique au Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE) de l’Île-du-Prince-Édouard, au (902) 854-3439 ou par courriel : janine@ipe.gazel.ca.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *