La SDBA termine une autre année fructueuse

ABRAM-VILLAGE – La Société de développement de la Baie acadienne s’est impliquée dans de nombreux projets de développement socio-économique dans la région Évangéline au cours de la dernière année et, par l’entremise de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, dans plusieurs projets provinciaux.

Lors de la récente réunion annuelle de la SDBA, on a apprit que la société avait participé activement dans la création du Marché des fermiers de la région Évangéline et la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. Elle a également joué un rôle dans le Projet Vision, la livraison du programme Entrepreneurship Jeunesse, le montage de la banque de données des entrepreneurs et au développement des projets de « La Vieille Factorie », l’infrastructure du Village de l’Acadie, la Place Évangéline, la plage à Mont-Carmel, l’expansion du Centre Expo-Festival et l’expansion du système large bande. De plus, elle a aidé à l’organisation du banquet des entrepreneurs et du forum économique annuel.

Un autre projet important en cours est celui du Partenariat de développement des ressources humaines acadiennes et francophones à l’Île-du-Prince-Édouard, qui vise d’abord à identifier les forces, les faiblesses et les besoins par rapport aux ressources humaines de langue française à l’Île.

Un modèle de sondage ayant été développé, la prochaine étape consistera en un sondage effectué auprès des entrepreneurs, des travailleurs et de la communauté en général pour déterminer les besoins en matière de ressources humaines et d’élaborer une stratégie pour contrer les manques et combler les besoins.

La SDBA et ses partenaires ont commencé le processus avec l’aide du Fonds d’appui de Développement des ressources humaines Canada, par l’entremise de RDÉE Île-du-Prince-Édouard. Celui-ci a accepté de financer le projet pilote pour le développement du modèle.

La SDBA siège également sur plusieurs conseils importants : le comité de développement des ressources francophones (avec la communauté et les deux niveaux de gouvernement), le Conseil consultatif de RDÉE Î.-P.-É., la table des directeurs généraux de RDÉE Canada et les conseils du Regroupement des communautés Évangéline, de la Société éducative de l’Î.-P.-E., de l’ONG acadienne atlantique (ACADEV), de Développement Grand Ruisseau, de l’Association touristique Évangéline et Uniglocal.

Le président de la SDBA, M. Raymond Arsenault, considère que la dernière année fut des plus fructueuses. En effet, on est dans la première année d’un plan stratégique de trois ans et, déjà, on a pu réaliser plusieurs des objectifs stratégiques du plan.

« Nous souhaitons avoir tenu compte des aspirations et des valeurs dont la communauté nous avait fait part pendant notre processus d’évaluation, de consultation et de recommandations » a-t-il indiqué dans son mot du président.

« Afin de répondre aux attentes de la communauté, les partenariats que nous allons chercher avec divers ministères, entreprises et organismes communautaires sont primordiales au développement de cette communauté » a noté M. Arsenault. « Depuis un an, nous avons adopté une orientation qui favorise la création d’alliances stratégiques dans l’ensemble des projets qui demandent la collaboration de la SDBA. »

Voilà en somme pourquoi la société siège sur tant de conseils.

Il a invité tous ceux qui sont intéressés dans le développement économique communautaire à présenter leurs idées et projets à la SDBA. « Ensemble, nous réussirons à faire de notre communauté un milieu duquel nous serons fiers de léguer à nos enfants et nos petits-enfants. »

Lors de la réunion, M. Gilles Painchaud, président du Regroupement des communautés Évangéline et membre du public dans la salle, a félicité la SDBA pour son beau travail et l’a remercié d’avoir entrepris des démarches pour s’assurer qu’elle serait plus redevable à la communauté, tel que l’on avait recommandé l’an dernier.

Au niveau financier, il fut rapporté que les opérations globales de la SDBA (y compris la société même, le centre commercial Place du Village, le Centre d’affaires communautaire et la Promenade acadienne) ont connu un surplus de 33 247 $.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *