La campagne

Pour en apprendre davantage sur la valeur du magasinage local, vous n’avez qu’à consulter Aldona Richard d’Urbainville, Stella Adams de Miscouche ou Melvin Gallant de St-Timothée. Au cours des trois dernières années, ils ont été récompensés pour leur dévouement au concept par l’entremise d’un bon d’achat de 500$ juste avant Noël.

Encore cette année, tous ceux qui magasinent localement ont aussi la chance de gagner un bon d’achat d’une valeur de 500$, grâce à la campagne « L’achat local, c’est l’idéal! », organisée par la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard (CCAFLIPE) et le Conseil de développement coopératif, en partenariat avec la Caisse populaire Évangéline.

Du 1 au 19 décembre, à chaque fois que l’on fait un achat de 10$ ou plus chez 15 entreprises ou coopératives de la région Évangéline qui participent à la campagne, on reçoit un billet pour participer au concours. Le tirage aura lieu le 19 décembre. La personne gagnante aura jusqu’au 31 janvier 2004 pour utiliser le bon d’achat dans n’importe quel des 15 lieux, soit tout au même endroit ou réparti parmi les entreprises et coopératives participantes.

Les entreprises qui participent au concours sont la Coopérative de Wellington, la Coopérative de Mont-Carmel, Wellington Service Station, LP Electronics, Arsenault’s Sawmill, Café Plus, la Pharmacie de Wellington, Coolers Dairy Bar, La Coupe classique, Michael’s Pizzeria, À-Point Boutique, Cookin’ Country Catering, le Salon Grand Héritage, Kool Wool Stand et Le Zoo Café-Bistro.

« Par cette campagne, nous voulons continuer à promouvoir le magasinage dans nos entreprises locales, » explique Richard Harvey, président de la CCAFLIPE. « Nos petites entreprises offrent des merveilleux produits et services à des prix compétitifs. Elles stimulent beaucoup l’économie locale et, de plus, fournissent des emplois à bon nombre de personnes de notre communauté – des membres de notre famille, nos amis, nos voisins. Il est alors très important d’appuyer nos propres entreprises dans nos petites communautés rurales. »

Angèle Arsenault, présidente du Conseil de développement coopératif, est bien d’accord. « C’est en appuyant nos coopératives et entreprises locales que nous assurerons leur survie. C’est à nous la responsabilité de magasiner localement si nous voulons que les nombreux produits et services qui sont présentement offerts continuent à être disponibles dans notre communauté. »

« Encore cette année, la Caisse populaire Évangéline est très fière d’appuyer financièrement et moralement une si belle campagne qui promouvoit le bien-être économique de notre communauté, » signale le directeur général de la caisse, Alfred Arsenault. « C’est en faisant nos achats localement que nous assurerons la prospérité de notre région. »

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *