La CCAFLIPE honore les entrepreneurs distingués Alphonse Arsenault et René Maddix

La Chambre de commerce Acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard a présenté ses deux premiers Prix de l’entrepreneur distingué au cours de Banquet annuel des entrepreneurs le 11 mars à Summerside. Le président de la chambre, Richard Harvey, à la droite, a présenté les prix à, de la gauche, Alice et René Maddix de Maddix Construction d’Urbainville, et Alphonse Arsenault et Florence Arsenault de Wellington Construction à Abram-Village.

SUMMERSIDE — La Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard (CCAFLIPE) a présenté ses deux premiers Prix de l’entrepreneur distingué à Alphonse Arsenault d’Abram-Village, propriétaire-fondateur de Wellington Construction, et René Maddix d’Urbainville, propriétaire-fondateur de Maddix Construction, lors du Banquet des entrepreneurs 2004.

Ce banquet, qui s’intégrait parmi les activités de la Quinzaine de la francophonie, a eu lieu le jeudi 11 mars au Centre Belle-Alliance à Summerside. L’événement était une initiative de la CCAFLIPE et a été organisé conjointement avec la Société de développement de la Baie acadienne et RDÉE Île-du-Prince-Édouard. Le banquet fut parrainé par l’Agence de promotion économique du Canada Atlantique.

« Il me fait grandement plaisir d’applaudir les efforts de MM. Alphonse Arsenault et René Maddix dans le secteur de la construction. Leurs efforts ont permis d’appuyer des projets partout à l’Île et d’aider les collectivités à réaliser leur plein potentiel », a affirmé l’honorable Joe McGuire, ministre de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA). « L’APECA est fière d’appuyer les prix aux entrepreneurs de la Chambre de commerce acadienne et francophone, lesquels viennent célébrer les personnes qui contribuent à créer des emplois, à concurrencer sur le marché et à consolider l’économie de l’Île. »

« Ces deux entrepreneurs acadiens se sont certainement distingués non seulement dans leur propre communauté mais aussi partout dans la province par la grande qualité de leur travail et par leur énorme appui à la grande communauté, » signale Richard Harvey, président de la CCAFLIPE.

« Si nos entreprises acadiennes et francophones d’aujourd’hui jouissent d’une si bonne réputation dans le monde des affaires, c’est parce que de grands travailleurs comme Alphonse et René ont toujours exigé des standards professionnels très élevés d’eux-mêmes et de leurs employés. Nous leur devons de très grands éloges et remerciements. »

Le président souligne que M. Arsenault et M. Maddix, qui se sont tous deux récemment retiré, ont également crée bon nombre d’emplois durables au cours des années et ont servit de tremplin pour plusieurs travailleurs qui ont éventuellement partit leurs propres petites entreprises de construction ou de réparations.

Et malgré qu’ils se faisaient de la compétition, travaillant tous deux dans la même industrie de la construction, ces deux entrepreneurs ont toujours demeuré amis et se félicitaient l’un à l’autre quand ils obtenaient de gros contrats.

« Nos deux gagnants ont fait tout cela au cours des dernières décennies mais ont rarement reçu la reconnaissance qu’ils méritent, » ajoute M. Harvey. « Nous espérons que la remise de ces Prix de l’entrepreneur distingué leur fera savoir que la communauté entrepreneuriale et la communauté en général apprécie énormément les efforts qu’ils ont exercés au cours de leur longue carrière. »

ALPHONSE ARSENAULT

Alphonse Arsenault a fondé Wellington Construction avec son partenaire Edgar Gallant en 1972, employant cinq ou six personnes. La compagnie fut incorporée en 1974. Plusieurs années plus tard, Edgar s’est retiré. Les fils d’Alphonse, Roger et David, sont alors devenus partenaires. Aujourd’hui, 32 ans plus tard, la compagnie se trouve à employer 22 personnes. En 2003, Alphonse, qui a toujours été connu comme un grand travaillant, a dû se retirer pour des raisons médicales.

Au cours des années, la compagnie a obtenu de nombreux contrats de rénovation et de construction. Parmi les projets de construction les plus connus, mentionnons l’édifice Community Connections, le « West End Boardwalk » de Summerside, trois expansions majeures chez Atlantic Turbines, le bureau d’information touristique de Mount Pleasant, l’usine d’engrais chimique à O’Leary, le centre d’appel à Bloomfield, l’usine de transformation de patates Green Acres, la régie des alcools d’O’Leary, le Northport Pier Motel, le O’Leary Community Sports Centre, l’ancienne usine Olde Barrel, la Coopérative de Wellington, Cooler’s Dairy Bar, Wellington Esso, plusieurs granges, plusieurs entrepôts de patates et de nombreux chalets et maisons.

La compagnie d’Alphonse a appuyé financièrement de nombreux projets et organismes communautaires, y compris l’équipe de hockey « Wellington Construction Flyers » pendant au moins dix ans, l’équipe de hockey midgets locaux pour au moins cinq à six ans ainsi que d’autres équipes de hockey,des équipes de soccer, le patinage artistique Évangéline, des activités d’école, les deux hôpitaux principaux de la province, des groupes de musiciens, le Festival acadien de la région Évangéline et l’Église St-Philippe et St-Jacques.

Il ne faudrait surtout pas oublier de mentionner le grand appui constant de Florence, l’épouse d’Alphonse, qui a toujours occupé le rôle de comptable dans la compagnie. C’est grâce à ce partenariat que la compagnie a pu connaître un si grand succès.

RENÉ MADDIX

Après avoir complété ses études en agriculture et avoir travaillé dans ce domaine pendant quelques années, René Maddix s’est lancé dans une carrière de construction avec Northumberland Construction, accédant éventuellement au poste de contremaître.

En 1977, René, son épouse Alice et leur fils aîné Réginald ont formé leur propre entreprise, Maddix Construction. Au fil des années, la firme a continué de grandir et s’est lancé dans des projets résidentiels, commerciaux et industriels. On compte parmi les projets principaux de la compagnie : une expansion au Holman’s Building Supplies, la construction du magasin Save-Easy à Alberton, du centre d’information touristique à Wilmot, de plusieurs foyers d’âge d’or dans le Comté de Prince, de nombreux projets à Cavendish Farms et à l’ancienne base militaire de Summerside, l’Auberge au Village de l’Acadie à Mont-Carmel, la caserne des pompiers de Wellington, la succursale de la Caisse populaire Évangéline à Tyne Valley, la grange moderne à Towerside Farms, une expansion majeure au Loyalist Country Inn, une expansion majeure du Centre d’affaires communautaire à Wellington, la Promenade acadienne, et une expansion de la Légion royale canadienne à Wellington.

Il a employé jusqu’à 25 personnes à la fois. Durant ses 25 années en affaires, il a payé plus de 5 millions de dollars en salaires. Maintenant retiré, René continue toujours à s’amuser avec des petits projets de construction.

René a siégé sur le Conseil d’administration du Construction Association of P.E.I. ainsi que sur plusieurs de ses sous-comités.Il fut également membre de diverses associations et conseils, y compris ceux de l’Hôpital du Comté de Prince, la Chambre de commerce de Summerside, la Coopérative de Wellington, la Caisse populaire Évangéline, la Légion royale canadienne de Wellington et la Paroisse St-Philippe et St-Jacques.

Au cours des années, Maddix Construction a commandité de nombreux projets et organismes communautaires, y compris bien sûr plusieurs équipes de hockey, soit de la ligue de hockey mineur, de la ligue des gentilshommes, de la ligue communautaire du Comté de Prince et l’équipe Western Capitals. La firme a également commandité une équipe de balle-molle pendant 15 ans, le calendrier communautaire, l’album souvenir de l’école, une bourse scolaire, le Festival acadien de la région Évangéline et diverses activités bénéfices de la communauté.

La contribution de René a été reconnue par la Construction Association of P.E.I. en 2003; il fut nommé membre à vie de l’organisme. De plus, en 1985 et 1986, il a reçu le prix Michael E. Campbell offert par la Commission des accidents du travail (Workers’ Compensation Board) pour son dévouement et son souci pour la sécurité dans l’industrie de la construction.

Lors du banquet, les gens rassemblés ont également entendu les propos du conférencier spécial, M. Neville Gilfoy, président des Chambres de commerce du Canada atlantique. Il a parlé de l’importance de l’investissement dans la région atlantique et des efforts qu’il faut faire pour retenir nos jeunes ici dans les Maritimes.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *