La SDBA a collaboré à la réalisation de 51 initiatives d’une valeur totale de 4,5 millions de dollars

Au cours des trois dernières années

ABRAM-VILLAGE – Au cours des trois dernières années, la Société de développement de la Baie acadienne (SDBA) s’est impliquée dans 51 initiatives ayant des retombées économiques dépassant la marque de 4,5 millions de dollars.

Ces projets ont créé plus de 63 emplois directs, soit à temps plein ou temps partiel, et ont fourni du travail pour bon nombre de sous-traitants. Plusieurs de ces projets ont également aidé à maintenir plusieurs emplois qui existaient déjà.

Voilà que quelques-uns des faits impressionnants qui ont été dévoilés lors de la réunion annuelle de la SDBA le mardi 29 juin à Abram-Village.

Le rapport annuel des activités indique que presque 2,7 millions des dollars en question ont été investis dans la communauté au cours de la dernière année financière. Ce montant a été attribué à 27 projets.

Toutes ces réalisations ont pu voir le jour grâce à de nombreux partenariats avec des organismes communautaires et des agences ou ministères gouvernementaux.

« Malgré les énormes défis des communautés rurales à travers le pays au plan des pénuries des ressources humaines et des enjeux associés à la dénatalité et à la population vieillissante, la vitalité et la volonté de survivre ces embûches de la région Évangéline sont très évidentes, » signale le président Raymond Arsenault dans son message annuel.

« La preuve de cette vitalité réside dans l’esprit de collaboration et l’ouverture des participants au développement du Plan Vision. L’évidence est qu’on s’organise pour faire face à la nouvelle réalité du 21e siècle en adoptant les outils du 21e siècle. On trouve des outils ingénieux et innovateurs pour faire face à une nouvelle réalité toute en conservant les valeurs fondamentales qui décrivent notre ruralité, » ajoute-t-il. « L’innovation chez les Acadiens et Acadiennes n’est certainement pas chose nouvelle. La SDBA veut encourager et faciliter cette ingéniosité en offrant les outils nécessaires pour atteindre les objectifs et la vision de la communauté. »

M. Arsenault signale que la SDBA a atteint plusieurs de ses objectifs dans sa deuxième année de mise en oeuvre de son plan stratégique triennal. En s’approchant de la fin de ce plan, le conseil d’administration a décidé de se tourner vers le plan élaboré par la communauté pour orienter ses actions futures en développement économique communautaire.

« Nous sommes convaincus que la communauté s’entend sur une vision commune. Grâce à de bonnes communications, une solidarité bâtie sur la confiance, et les outils et partenariats appropriés, j’espère qu’ensemble, nous pourrons soutenir cette vitalité de la région Évangéline, » a noté le président.

Il a remercié les employés de la SDBA ainsi que l’équipe de travail de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, qui a offert son appui en ressources humaines et par la facilitation de plusieurs des projets dans lesquels s’est impliqué la SDBA au cours de la dernière année.

La directrice générale Louise Comeau a dressé la liste des projets et réalisations de la SDBA au cours de l’année. Entre autres, on compte sur cette liste :

– le développement d’un projet large bande pour la région s’étendant de Miscouche à Tyne Valley;

– un appui à 12 nouveaux clients ou petites et moyennes entreprises potentielles;

– le relancement du programme d’incubation;

– la coordination de la Foire-info sur les collectivités ingénieuses;

– la coordination du programme PERCÉ (qui vise à repatrier nos jeunes en exode et leur offrir une expérience de travail dans leur domaine d’étude);

– une collaboration dans l’organisation de la Rencontre économique 2003;

– une collaboration dans l’organisation du Banquet des entrepreneurs 2004;

– l’élaboration d’une étude sur les besoins en ressources humaines;

– l’élaboration et la signature d’une entente de collaboration avec le Conseil de développement coopératif et la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. pour le partage de services et ressources humaines;

– le développement d’un partenariat pour l’offre de formations ponctuelles pour les entrepreneurs;

– l’élargissement de son centre de ressources entrepreneuriales pour y ajouter des documents sur le développement coopératif;

– la coordination du programme d’entrepreneurship jeunesse « Jeunes millionnaires »;

– des rencontres gouvernementales pour aider à voir au financement à long terme de la Société éducative de l’Î.-P.-É.;

– l’organisation d’une réception pour accueillir la nouvelle agente de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique;

– l’offre d’un soutien pour un développement d’infrastructure majeur au Centre Goéland;

– une collaboration étroite avec le conseil d’administration du complexe touristique Le Village de l’Acadie (maintenant l’Hôtel Village sur l’océan) pour voir à son projet de développement;

– des rencontres avec bon nombre de ministères reliés aux initiatives de son mandat;

– et la gestion de trois immeubles important pour l’économie locale (le Centre d’affaires communautaire, la Place du Village et la Promenade acadienne).

La SDBA maintient toujours la responsabilité administrative de l’équipe RDÉE Île-du-Prince-Édouard.

BAS DE PHOTO : De la gauche, Caroline Landry, agente de projets de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, examine le rapport annuel 2003-2004 de la Société Saint-Thomas-d’Aquin avec le président de la SDBA, Raymond Arsenault, et sa directrice générale, Louise Comeau.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *