La SDBA reconnaît la contribution économique de ses clients-entrepreneurs

MONT-CARMEL – Afin de montrer comment on apprécie la contribution des petites entreprises à l’économie de la communauté locale, la Société de développement de la Baie acadienne (SDBA) a récemment organisé une soirée de reconnaissance pour ses clients-entrepreneurs.

Lors de cette soirée, tenue à l’Hôtel Village sur l’océan à Mont-Carmel le 4 novembre, la SDBA a offert aux entrepreneurs un souper à la pizza et leur a présenté chacun un certificat de reconnaissance ainsi que des petits cadeaux. Plusieurs prix de présence et prix spéciaux ont également été présentés.

Au cours des quelques dernières années, la SDBA a aidé à plus d’une trentaine d’entrepreneurs à partir leur entreprise, à agrandir, à suivre des formations, à accéder à du financement, etc. Une quinzaine de ceux-ci ont participé à la soirée.

« Les études ont démontré que les petites et moyennes entreprises sont l’épine dorsale de l’économie de ce pays et demeurent très stables et durables. Ces études démontrent aussi que ces entreprises contribuent énormément à nos communautés rurales, » a signaléLouise Comeau, directrice générale de la SDBA.

« En constatant les nombreuses heures que vous dévouez à vos entreprises, il est raisonnable de dire que nos laborieux ancêtres seraient fiers de vous voir continuer la tradition et la réputation qui vous ont précédé. Nous voulons donc vous reconnaître pour votre contribution à l’entreprenariat, à l’épanouissement de vos communautés et à l’économie de l’Île-du-Prince-Édouard. »

Angie Cormier, présidente de la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard, a également adressé la parole d’une façon bien motivante et encourageante. Elle a indiqué que personne, sauf les membres de leur famille et d’autres gens d’affaires, comprend vraiment l’investissement de temps, d’énergie et d’argent que cela prend pour mener une petite entreprise. Évidemment, ça prend une personnalité spéciale et bien patiente pour le faire, a-t-elle noté. Cependant, malgré tout ce que ça prend pour faire fonctionner une compagnie, rien d’autre se compare au sentiment que l’on ressent lorsqu’on est propriétaire de sa propre entreprise et qu’on accompli des beaux projets.

Elle a appuyé sur le fait que les entrepreneurs présents ont fait le choix de vivre et élever leurs familles dans cette communauté, même si parfois ça demande beaucoup de sacrifices.

Mme Cormier a encouragé les entrepreneurs présents de continuer à foncer et de prendre la place qui leur revient.

Au cours de la soir, on a présenté un exemplaire du beau livre « Courir la mer » à l’entrepreneur présent qui est en affaires depuis le plus longtemps, soit Albert Arsenault Jr. (en affaires comme photographe professionnel et maintenant co-propriétaire du Café-bistro Le Zoo, pour un total de 26 ans), et celui qui est le plus nouveau, soit Rhéal Arsenault (propriétaire de la compagnie Rhéal’s Repairs and Renovations), qui célébrait ce même soir-là son troisième anniversaire en affaires.

Les entrepreneurs présents ont indiqué qu’ils avaient bien apprécié cette petite soirée qu’on leur avait organisée.

BAS DE PHOTO : Louise Comeau, à la gauche, directrice générale de la Société de développement de la Baie acadienne, présente un certificat de reconnaissance à l’entrepreneure Alice Arsenault du Fleuriste Oceana lors d’une soirée organisée pour honorer les clients-entrepreneurs de la SDBA. Ensuite, on voit Rhéal Arsenault de Rhéal’s Repairs and Renovations et Albert Arsenault du Café-bistro Le Zoo qui examinent le livre « Courir la mer » qu’ils ont reçu comme cadeau puisqu’ils étaient respectivement les entrepreneurs le moins longtemps et le plus longtemps en affaires présents. Angie Arsenault, présidente de la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. leur a offert un mot de félicitations et d’encouragement.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *