Trois centaines de jeunes en apprendront davantage sur la valeur de l’éducation

Au cours des prochains mois, environ 300 jeunes francophones et en immersion des régions de Charlottetown, Summerside, Évangéline et Prince-Ouest auront l’occasion d’en apprendre davantage sur la valeur de l’éducation dans leur choix de carrière.

Lors d’ateliers faisant partie du programme populaire Jeunes Entreprises (la version française de Junior Achievement), ces jeunes recevront aussi une introduction à l’entrepreneurship et apprendront à mieux se connaître et à explorer leurs capacités. Les sessions seront livrées par l’agente jeunesse de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, Christine Arsenault, en partenariat avec la Société de développement de la Baie acadienne. C’est en effet la troisième année que l’on livre ce programme en français.

Les plus jeunes recevront quatre sessions de la série « Initiation aux affaires », examinant des thèmes globaux comme l’organisation, la gestion, la production et le marketing. Ils examineront la liste des coûts nécessaires au lancement et la gestion d’une entreprise et apprendront à identifier les ressources nécessaires pour se lancer en affaires.

Les jeunes à leur deuxième année dans le programme recevront, quant à eux, les quatre ateliers de la série « Les études : un choix économique », explorant le succès, l’indépendance, l’emploi et l’avenir. Ces ateliers donnent, entre autres, la chance aux participants de définir ce que le succès représente pour eux, de se préparer un budget personnel, de se familiariser avec les demandes d’emploi et les techniques d’entrevue, tout en réfléchissant à leur plan et choix de carrière.

« Certaines parties du programme sont livrées de façon formelle, mais plusieurs des thèmes sont adressés par l’entremise de jeux pratiques, de discussions générales et de petits groupes, de jeux de rôles et d’exercices concrets qui les permettent de comprendre l’importance de l’éducation dans l’atteinte de leurs objectifs, » signale Mme Arsenault.

À la fin du programme, les jeunes reçoivent chacun un certificat de participation.

« Je rencontre assez souvent des jeunes qui ont participé aux ateliers de Jeunes Entreprises au cours des premières années. Ils me disent continuellement qu’ils avaient beaucoup apprécié les sessions ou voudraient bien participer à d’autres sessions du genre, » conclue la coordonnatrice. « Cela prouve que le programme les a touché. »

BAS DE PHOTO : Parmi les jeunes de l’immersion française de Charlottetown qui participent au programme Jeunes Entreprises, on trouve, de la gauche, John Loggie, Allie Ralling, Emily Ingram et Thomas Speare.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *