No. 2 – Lumière sur VISION – Le plan provincial : pour s’aider l’un à l’autre

NOTE : La communauté acadienne et francophone de l’Île s’est préparée un Plan Vision, un plan qui guidera son développement pour les prochaines cinq années. On y trouve en réalité sept plans, soit un plan provincial puis un plan pour chacune des six régions acadiennes et francophones. Maintenant qu’on a complété le plan, il est temps de passer à l’action. La Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA) et plusieurs de ses partenaires travaillent déjà pour transformer en réalité plusieurs des quelques 400 projets et activités décrits dans le plan. Au cours des prochaines semaines, nous vous présenterons les grandes lignes des priorités de la prochaine année de chacun des plans. Dans ce deuxième article, nous examinons les priorités du plan provincial qui touchent à la section « entraide et appui ».

« Nous avons un grand nombre d’associations et d’organisations acadiennes et francophones à l’Île; toutes font un beau travail et contribuent beaucoup à notre province, » signale Lizanne Thorne, directrice générale de la SSTA. « Nous voulons encourager les organisations à mieux travailler ensemble et à devenir partenaires dans des projets. »

Il faut alors trouver une façon pour que les organisations puissent mieux communiquer entre elles et connaître les opinions et les idées des autres. On veut aussi développer une méthode pour aider à la communauté acadienne et francophone et les gouvernements fédéral et provincial de devenir partenaires dans des projets.

Une première étape est d’étudier l’opération et les services de toutes les organisations pour voir si on peut en combiner ou trouver une meilleure façon de livrer les services. On s’attend que les consultants pourront suggérer une nouvelle façon de gérer les organisations et pourront préparer une liste de directives que l’on pourrait suivre.

On veut aussi encourager le monde de participer dans les activités de la communauté. Une grande priorité est de nous assurer que le gouvernement nous appuie pour qu’on puisse installer des centres scolaires-communautaires dans les régions qui en n’ont pas. On travaillera aussi à mettre sur pied une radio communautaire ainsi qu’un « portail communautaire provincial » – un site sur Internet pour montrer aux gens tout ce que fait la communauté acadienne et francophone de la province.

Ainsi, nous pensons qu’il y aura de plus en plus de gens qui participeront au développement de la communauté et il y aura une meilleure collaboration entre tous.

Ceux qui voudraient discuter davantage du Plan Vision sont invités à communiquer avec la Société Saint-Thomas-d’Aquin au (902) 436-4881.

Ensemble, éclairons notre avenir!