Une délégation atlantique explore le concept des foires des villages

MONTRÉAL, Qué. – Faisant face à une population rurale toujours déclinante, les petites communautés acadiennes et francophones des provinces de l’Atlantique cherchent continuellement des moyens pour faire accroître leur population, pour compenser pour le phénomène de « l’exode des cerveaux et pour se solidifier, tant au niveau économique que communautaire.

Les quatre RDÉE de l’Atlantique, oeuvrant au développement économique et à l’employabilité de ces communautés minoritaires, explorent donc un concept qui pourrait possiblement aider à augmenter ces populations rurales, soit celui des foires des villages.

Une délégation de trois agentes des RDÉE, soit Giselle Bernard de l’Île-du-Prince-Édouard, Johanne Lévesque du Nouveau-Brunswick et Mélinda Oliver-Morazé de Terre-Neuve, s’est rendue au Québec du 4 au 6 février pour participer à la troisième Foire des Villages annuelle au Marché Bonsecours dans le Vieux Montréal.

Elles ont pu visiter les kiosques de 53 communautés rurales québécoises qui cherchaient à convaincre des gens de la ville à venir y faire carrière et s’y installer en permanence. Ces communautés ont mise en évidence les divers services offerts, les emplois disponibles, les propriétés à vendre (maisons, terrains, entreprises, etc.), des descriptions de la condition de vie, des tableaux pour comparer le coût de la vie en région rurale versus urbaine et bien d’autres encore. Une autre section des kiosques exposait divers produits du terroir de chaque communauté.

La conférence faisait aussi place à des conférences de tous genres, des témoignages, des mini-spectacles et des soirées sociales. Deux invités spéciaux ont adressé la parole au cours de la fin de semaine, soit le premier ministre québécois, M. Jean Charest, et M. Wayne Easter, secrétaire parlementaire pour Agriculture et Agroalimentaire Canada (avec accent sur le développement rural).

Les déléguées de l’Atlantique ont pu rencontrer les organisateurs de la foire, soit les dirigeants de Solidarité rurale du Québec, pour discuter du côté organisationnel et administratif. Ces discussions furent des plus profitables.

Enrichis de cette expérience, les quatre RDÉE des provinces de l’Atlantique se mettront à l’oeuvre pour déterminer comment l’on pourrait bénéficier d’un tel concept dans nos provinces respectives.

Cette mission exploratoire fut rendue possible en partie grâce à une contribution du Bureau du Québec dans les provinces de l’Atlantique.

BAS DE PHOTO : Des représentantes des RDÉE Atlantique ont récemment participé à la Foire des villages de Solidarité rurale du Québec (SRQ) à Montréal et ont rencontré ses dirigeants. On voit, de la gauche, Louise St-Cyr, chargée de projets de SRQ, Giselle Bernard, déléguée de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, Lorraine Côté-Ouellet, secrétaire administrative de SRQ, et Johanne Lévesque, déléguée de RDÉE Nouveau-Brunswick.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *