Le succès du projet pilote mène à la continuation de PERCÉ

WELLINGTON – le 2 avril 2005 – En partenariat avec l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA), la Société de développement de la Baie acadienne et RDÉE Île-du-Prince-Édouard continueront le projet provincial PERCÉ (Programme d’entrepreneurship régional, communautaire et économique).

Ce programme vise à présenter à des jeunes insulaires acadiens et francophones, étudiant présentement à l’extérieur de l’Île, la gamme de possibilités de carrières et d’emplois qui leurs sont disponibles dans leur propre province. Se basant sur le succès du projet pilote de 2004, l’APECA contribuera 132 560 $ au projet PERCÉ au cours des deux prochaines années.

« Pour assurer la croissance continue de notre économie, il est primordial d’ouvrir des portes pour que nous jeunes puissent voir toutes les possibilités qui leurs sont offertes ici à l’Île-du-Prince-Édouard, » signale l’Honorable Joe McGuire, ministre de l’APECA. « Je félicite tous les participants et employeurs pour avoir fait du projet pilote un si grand succès. Je suis content que l’APECA assurera la continuation du programme PERCÉ pour les deux prochaines années. »

On cherche présentement à recruter une douzaine d’étudiants collégiaux ou universitaires de l’Île pour participer au programme cette année. Le programme comprend une semaine d’orientation suivit d’un stage de mentorat et de travail rémunéré de 12 semaines chez un employeur oeuvrant dans leur domaine d’études.

« La mission principale du programme PERCÉ est de contourner le vicieux phénomène de l’exode des jeunes cerveaux et à rapatrier les jeunes insulaires à l’Île, » signale Janine Arsenault, agente de développement de RDÉE Île-du-Prince-Édouard. « Au cours des années, nous avons constaté que bon nombre d’étudiants quittent la province pour poursuivre les études et que la majorité de ceux-ci ne reviennent pas à l’Île pour y faire carrière, principalement parce qu’ils ne connaissent pas les opportunités d’emplois leur sont disponibles. »

Les huit étudiants postsecondaires qui ont participé à PERCÉ l’an dernier lui ont offert une évaluation très positive, indiquant que le programme leur avait ouvert toutes sortes de portes pour de potentiels emplois futurs dans leur domaine d’études.

À titre d’exemple, un des employeurs de l’an dernier a tant été impressionné par sa stagiaire du programme PERCÉ qu’il a décidé d’aider cette jeune à défrayer les coûts de sa dernière année études pour l’encourager à revenir travailler dans son entreprise une fois ses études complétées.

Un des autres participants, qui étudie en marketing sportif, a pu rencontrer Doug MacLean, président et directeur général de l’équipe de hockey, Columbus Blue Jackets. Celui-ci a promis au jeune qu’il le mettrait en contact avec des personnes clés dans le domaine.

Cette année encore, les organisateurs tenteront de mettre l’emphase sur l’établissement de contacts et sur des visites qui touchent le domaine d’études des participants. On encouragera aussi les employeurs à intégrer leur stagiaire dans leur réseau de contacts professionnels. Comme l’an dernier, les employeurs, qui devront débourser une portion du salaire des jeunes, seront demandés de dévouer du temps au cours des mois d’été pour appuyer le stagiaire dans les diverses facettes de leur domaine ou de leur industrie.

Ceux qui sont intéressés à participer au programme sont demandés de communiquer avec Janine Arsenault aux bureaux de RDÉE Île-du-Prince-Édouard à Wellington.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *