Du nouveau au sein de l’équipe RDÉE Î.-P.-É.

WELLINGTON – De nouveaux visages viennent de s’ajouter à l’équipe de RDÉE Île-du-Prince-Édouard.

Janine Arsenault, agente de développement au cours des deux dernières années, prend un congé de ce poste pour entreprendre la coordination du programme PERCÉ, qui est livré par la Société de développement de la Baie acadienne (l’organisme délégué du RDÉE). Ce programme vise à présenter à une douzaine de jeunes insulaires acadiens et francophones, étudiant présentement à l’extérieur de l’Île, la gamme de possibilités de carrières et d’emplois qui leurs sont disponibles dans leur province d’origine. Le programme comprend une semaine d’orientation suivie d’un stage de mentorat et de travail rémunéré de 12 semaines chez un employeur oeuvrant dans leur domaine d’études.

Récemment diplômé de l’Université d’Ottawa où il a obtenu deux baccalauréats, soit en arts (concentration en histoire) et en éducation, Rémi Thériault occupera le poste d’agent de développement pendant l’absence de Janine. Ce jeune homme a grandit à Wellington où il s’est beaucoup impliqué dans sa communauté. Au sein du RDÉE, il s’attaquera à divers projets, y compris ceux touchant le secteur touristique.

Quant à elle, Mélissa Hotte, Québécoise d’origine, vient d’être embauchée à titre de coordonnatrice du projet JEFLIPE ! (Jeunes entrepreneurs francophones de l’Î.-P.-É.) pour une période de huit mois. Elle sera responsable de la création et de la promotion de ce portail, qui sera consacré aux jeunes acadiens et francophones de l’Île pour leur faciliter l’accès au marché de l’emploi d’ici et pour favoriser la création d’entreprises.

Mélissa est arrivée à l’Île il y a sept mois. Elle est graduée en sciences biologiques et écologie, de même qu’en enseignement au niveau secondaire, de l’Université du Québec à Montréal. Au cours des années, elle a travaillé surtout à titre de chargée de projets en aménagement forêt-faune, et pour la sensibilisation et l’éducation aux dangers des pesticides et leurs alternatives.

Michel Gagnon, qui arrive à l’Île de la ville de Québec, a été embauché comme coordonnateur adjoint du projet JEFLIPE ! pour une période de quatre mois.

Désignations régionales

Chacun des quatre agents du RDÉE est maintenant désigné comme responsable, ou point d’entrée, d’une ou deux des régions acadiennes et francophones de l’Île.

Par exemple, quand un organisme d’une région particulière veut demander de l’aide dans le développement et la mise en oeuvre d’un projet, on le dirigera à la personne désignée pour cette région. Ensuite, l’agent apportera le projet à la table du RDÉE et on l’assignera officiellement à la personne mieux placée pour le prendre en main.

Rémi Thériault a été désigné personne contacte pour la région Prince-Ouest, Giselle Bernard pour la région Évangéline, Marcel Caissie pour Summerside et Rustico et Christine Arsenault pour Charlottetown et Souris.

Au cours des prochains mois, les agents rencontreront les comités régionaux, les agences de développement économique et les organismes intéressés dans leurs régions désignées afin de se faire connaître et afin de mieux connaître les gens, les organismes et les projets des communautés. Lors de telles rencontres, les agents feront l’offre active de leurs services. Puisque le RDÉE prévoit s’impliquer dans la mise en oeuvre d’activités touchant le développement économique et l’employabilité des Plans Vision des régions, ces visites représenteront un bon point de départ pour déclencher la planification et la mise en oeuvre de tels projets.

BAS DE PHOTO : Janine Arsenault, assise, agente de développement du RDÉE, prend un congé de ce poste pour devenir coordonnatrice du programme PERCÉ. Rémi Thériault la remplacera pendant son absence. Mélissa Hotte vient d’être embauchée comme coordonnatrice du projet JEFLIPE !

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *