Les membres de la Coopérative service jeunesse sont prêts à se mettre au travail pour vous

WELLINGTON -le 29 juillet 2005 – « Nous, les jeunes membres de la Coopérative service jeunesse, sommes prêts à nous rouler les manches pour vous aider avec toutes sortes de travaux chez-vous ou au travail, » signale Charles Arsenault d’Abram-Village, président de cette coopérative.

« Par exemple, nous pourrions vous aider à tondre votre gazon, faire votre jardinage, garder vos enfants, laver vos fenêtres, ranger votre bois, faire votre ménage, faire un peu de peinturage, laver votre voiture, prendre soin de votre chien ou chat, ou toutes sortes d’autres tâches que vous pourriez nous donner, » ajoute-t-il avec enthousiasme.

En effet, les jeunes membres veulent gagner de l’expérience de travail ainsi qu’un peu d’argent de poche, tout en offrant un service essentiel à la communauté.

Ce projet jeunesse est encore cette année une initiative du Conseil de développement coopératif (CDC). Katie Cudmore, employée du conseil qui est responsable de la coopérative des jeunes, se dit bien impressionnée de l’enthousiasme qu’elle voit chez les jeunes membres. « Ils acceptent vite toutes sortes de travaux que leurs proposent les clients. Ils sont bien prêts à travailler. En plus, ils font un excellent travail. »

Mlle Cudmore signale que les gens et entreprises qui voudraient acheter les services des jeunes (pour des taux très abordables) n’ont qu’à l’appeler au bureau du Conseil, soit au 854-3439, poste 234, pour placer leur commande.

Elle indique qu’on cherche à négocier des contrats avec des entreprises et organismes locaux pour des travaux d’été réguliers pour la coopérative des jeunes – tels la tonte de gazon à diverses localités. En effet, les jeunes aussi sont à cogner aux portes de certaines entreprises pour offrir leurs services. De plus, si on perçoit un intérêt, il est bien possible que le service de la coopérative pourrait se continuer en automne avec l’offre de services comme le raclage de feuilles et en hiver avec du pelletage de neige.

Mlle Cudmore ajoute que la coopérative a vraiment deux buts : d’offrir un service important à la communauté et de familiariser les jeunes aux valeurs et aux fonctions du mouvement coopératif dans une région. « Quand vous embauchez un jeune, vous l’aidez à gagner de l’expérience de travail, à obtenir une vue élargie du travail communautaire, à apprendre comment fonctionne une coopérative, à lui fournir un sens d’accomplissement et à être un membre impliqué de sa communauté. »

Les jeunes membres ont déjà participé à trois réunions d’organisation et d’information cet été. Certains ont participé l’été dernier à diverses sessions d’information coopérative du programme MYDAS (Mobilizing Youth in Delivering Advisor Services).

Lorsqu’ils sont embauchés, ils contribuent 10 pour cent de leur salaire à la coopérative. L’argent recueillit est utilisé pour organiser une activité de groupe, acheter des T-shirts ou autre tels achat pour les membres.

BAS DE PHOTO : Les jeunes membres de la Coopérative service jeunesse sont prêts à aider à la communauté avec toutes sortes de travaux. Ici, les membres Charles Arsenault d’Abram-Village et Dominic Gallant de St-Timothée sont à aider à placer du gazon devant un nouveau complexe résidentiel pour aînés à Wellington.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *