Toutes sortes de spectacles acadiens pour divertir les visiteurs à la région Évangéline

Des bénévoles, des artistes et des personnes ressources en tourisme de la région Évangéline se sont regroupés ce printemps afin d’élaborer un plan d’action stratégique ayant pour but de limiter les lacunes laissées par la fermeture de l’Hôtel Village sur l’océan pour la saison estivale. Le projet s’étale principalement sur deux localités, soit à Mont-Carmel et à Abram-Village.

Une programmation culturelle et artistique élargie fut donc conçue comme tremplin pour l’essor du développement touristique soutenu de la région. On retrouve maintenant dans la région deux soupers-spectacles et plusieurs autres genres de spectacles démontrant les merveilleux talents des artistes de calibre international de la région et reflétant la culture acadienne locale.

On prépare une affiche publicitaire faisant la promotion de ces activités ainsi que des nombreux festivals et événements de la région. On met également en place une équipe pour donner de l’information aux visiteurs et faire la promotion active de la programmation.

Réjeanne Arsenault, présidente de l’Association touristique Évangélin, considère que la présente saison estivale représente un point tournant pour l’industrie touristique de la région. « Certes, la fermeture d’un attrait majeur a engendré des inquiétudes et des défis, » signale-t-elle, « mais de l’autre côté, le nouveau circuit côtier North Cape, la campagne de promotion du homard de la région et ce projet de programmation culturelle nous offrent toute une gamme de nouvelles possibilités et de nouveaux marchés. »

À MONT-CARMEL

D’abord, on reprend le souper-spectacle « La Cuisine à Mémé » (qui fut joué pendant deux décennies à l’Hôtel Village sur l’océan), mais on le situe à la Salle paroissiale de Mont-Carmel. L’Association touristique Évangéline est très contente d’annoncer que quatre merveilleuses comédiennes-musiciennes de renom font partie de la distribution; il s’agit de Louise Arsenault et Hélène Bergeron de l’ancien groupe d’envergure internationale Barachois et Anastasia DesRoches et Julie Arsenault du groupe culturel populaire Chiquésa. Toutes les quatre ont déjà joué dans « La Cuisine ».

La directrice artistique Sylvie Toupin explique que la production de cette année continue l’évolution du souper-spectacle et rend un hommage respectueux à la contribution des artistes de la région à la culture, la musique, la danse et la comédie acadiennes. « La Cuisine à Mémé » joue les lundis et mardis soirs à compter du 11 juillet pour une période de sept semaines. On aura l’occasion de déguster du délicieux homard pendant la soirée.

Dans le presbytère de Mont-Carmel, juste en face de la salle, on aménagera un centre d’information touristique pour la communauté. Afin de donner plus de vie au centre, on mettra en montre et en vente des produits artisanaux et culturels provenant de plusieurs boutiques, artisans et artistes de la communauté. Dans le salon du presbytère, on montera une exposition des photographies de Léona Arsenault puis quelques peintures de l’artiste Lucie Bernadette Bellemare. Le salon pourrait également être site de petites performances intimes spontanées par des artistes qui viendraient s’y promener. Dans la cuisine du presbytère, on installera un petit casse-croûte.

Au cours de l’été, des personnes ressources de la communauté présenteront aussi toute une série d’ateliers et démonstrations sur des thèmes touchant la culture acadienne, tels que l’histoire, la musique, la danse, la peinture et l’artisanat.

À l’Église Notre-Dame-du-Mont-Carmel, avoisinant le presbytère, on pourra encore cette année visiter les lieux et voir le DVD sur l’histoire de l’église. On pourraégalement, à l’occasion, observer des vignettes historiques sur la communauté, interprétées par des comédiens prêtés par le Musée acadien de l’Île-du-Prince-Édouard. Les dimanches soirs, à quelques reprises au cours de l’été, on prévoit organiser des récitals ou concerts de musique raffinée.

À ABRAM-VILLAGE

Le Centre Expo-Festival à Abram-Village a préparé une programmation culturelle bien élargie pour s’insérer dans la stratégie du projet de l’ATE.

D’abord, on présente le souper-spectacle « Docteur dans la maison » à tous les mercredis soirs du 6 juillet au 24 août. Ce spectacle de comédie et musique met en vedette les comédens-musiciens Wayne Robichaud (également directeur artistique), Anastasia DesRoches, Julie Arsenault, Ghislain Bernard et Nicholas Arsenault, tous des vétérans de soupers-spectacles dans la communauté. La pièce théâtrale nous raconte les aventures d’un jeune couple fiancé qui sont à la veille d’accueillir leur premier-né. Le nouveau docteur de la communauté, qui doit s’occuper de l’accouchement, n’en connaît rien de la langue ni des façons de faire de la région, ce qui complique énormément la situation. Ajoutant aux frustrations est le fait que les père veuf du jeune homme et la mère veuve de la jeune femme tombent en amour, ce qui ne fait guère l’affaire des jeunes fiancés. Au menu, on trouvera des moules, un choix de poulet cordon bleu ou casserole aux fruits de mer, puis desserts et breuvages.

Les samedis soirs, le centre offrira des soirées cabaret, mettant en vedette des artistes populaires. Les dimanches soirs, on organisera des soirées familiales, genre concert de variété.

Le centre organise également une série d’autres activités ne faisant pas partie du présent projet, y compris son spectacle de sketchs et de musique, La Boucane dans la cabane, à huit fois au cours de l’été, un brunch et un souper buffet les dimanches puis un souper au homard les vendredis.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *