La Coopérative service jeunesse organise une journée de formation coopérative pour jeunes

WELLINGTON – le 11 août 2005 – Les membres-ouvriers de la Coopérative service jeunesse ont beaucoup de pain sur la planche cet été. Au cours des derniers mois, ils ont eu l’occasion d’exécuter bon nombre de tâches variées, gagnant non seulement de l’argent de poche mais aussi toute une gamme d’expériences et de connaissances.

Le Conseil de développement coopératif (CDC) et la Caisse populaire Évangéline viennent de lancer un nouveau défi qu’ils sont prêts à relever. Il s’agit de l’organisation d’une journée pour former les jeunes de la communauté sur le mouvement coopératif dans un contexte amusant et participatif. Cette journée sera offerte à 25 jeunes âgés de 13 à 17 ans au Mill River Resort le samedi 27 août.

Les deux partenaires financiers, le CDC et la Caisse populaire, sont convaincus que la meilleure façon de rejoindre des jeunes est par l’entremise d’autres jeunes.

« Les membres de la coopérative vont donc développer le thème de la journée et décider quels éléments du mouvement seront partagés avec les participants, » note Edgar Arsenault, employé du CDC. « Ce sont aussi les membres de la coop qui livreront la formation de façon animée, sous forme de jeux de société. Comme deuxième partie de la journée, ils organiseront une activité récréative. »

Il explique que l’objectif de cette journée est d’aider à la nouvelle génération à reconnaître l’importance du mouvement coopératif, soit sa valeur et sa contribution économique à la communauté.

« On veut leur montrer qu’on peut accomplir beaucoup de belles choses en travaillant ensemble, » signale M. Arsenault, indiquant que l’objectif à long terme de journées comme celle-ci, c’est bien sûr d’assurer une relève pour le mouvement.

BAS DE PHOTO : Le comité organisateur de la journée de formation jeunesse du 27 août s’est récemment rencontré pour continuer sa planification. On aperçoit, de le gauche, Angèle Arsenault, présidente du Conseil de développement coopératif; Lise Williams et Charles Arsenault, respectivement membre et président de la Coopérative service jeunesse; et Angèle Bernard, gérante de la succursale de Wellington de la Caisse populaire de Wellington.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *