Vingt-sept jeunes établissent des petites entreprises grâce au programme Jeunes millionnaires

WELLINGTON – le 13 juillet 2006 – Vingt-sept jeunes francophones des régions de Charlottetown, Rustico,Summerside et Évangéline viennent d’établir 19 petites entreprises pour offrir toute une variété de produits et services au cours des mois d’été.

« Le nouveau gouvernement du Canada comprend que les entrepreneurs sont une partie vitale de l’économie du Canada atlantique, » signale l’Honorable Peter MacKay, ministre des Affaires étrangères et ministre de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA). « L’APECA est content d’appuyer des projets comme le programme Jeunes millionnaires, qui oeuvre au développement de l’esprit entrepreneurial à l’Île-du-Prince-Édouard. »

Chaque jeune entrepreneur individuel qui rencontre les critères d’admissibilité a pu recevoir un octroi maximal de 100 $ pour mettre son entreprise en marche. Les groupes de deux ou plusieurs personnes pouvaient recevoir un octroi maximal de 150 $.

Les jeunes, âgés de 10 à 14 ans, ont d’abord participé à trois ateliers touchant de nombreux sujets reliés à l’entrepreneuriat. Ils ont apprit, entre autres, comment rédiger un plan d’affaires, effectuer une étude de marché, fixer des buts et objectifs, développer des outils de promotion et publicité, créer un nom pour leur entreprise, fixer leurs prix, trouver les fournitures et matériaux nécessaires, faire leur comptabilité et offrir un service de qualité à la clientèle. À la fin juin, les jeunes devaient présenter leur plan d’affaires aux dirigeants du projet. C’est ensuite qu’on a remit les chèques aux individus et groupes qui s’y qualifiaient.

Les participants devaient également se trouver une personne pouvant leur donner des avis sur l’établissement et la gérance de leur petite entreprise. Ces mentors peuvent être des entrepreneurs adultes ou des gens connaissant le monde des affaires.

La phase de production des produits et services est bien entamée ; les jeunes sont maintenant prêts à vendre. Les touristes et les gens de l’Île pourront donc voir ces jeunes entrepreneurs à diverses localités de la province cet été. Les dirigeants du programme aident souvent aux jeunes à identifier des bons sites de ventes, tels les marchés des fermiers, les marchés aux puces et les festivals. Pour certaines occasions spéciales, comme la vente de trottoir du Carnaval du homard par exemple, les dirigeants offrent même du transport pour les jeunes.

Les responsables du programme visiteront également les jeunes sur leur site de production ou de ventes au cours de l’été pour assurer que tout marche bien. Les jeunes pourront également les contacter en tout temps avec n’importe quelle question qu’ils pourraient avoir.

La coordonnatrice Line Gallant se dit très impressionnée de l’imagination et de la créativité des participants du programme Jeunes millionnaires cet été, ainsi que du genre de produits et services. Elle y anticipe plusieurs entrepreneurs futurs.

Parmi les services offerts, on retrouve même un service pour faire marcher les chiens de leurs clients et un service de bain de chiens. Entre autres, on y trouve la production et/ou la vente des sacs « tie-dyed », des scènes de l’Île photographiées, des oreillers, des cadres de photos, des colliers et autres bijoux, des chapelets, des balles antistress, des souvenirs, des porte-clés, des T-shirts, des accessoires pour vêtements, des produits de cantine, des bandanas, de petites bouteilles de sable, des bonbons, des muffins des sucettes glacées et des jus de fruits glacés.

Au début de l’automne, on offrira aux jeunes une dernière formation sur les arts oratoires. Ensuite, on organisera une soirée de clôture du programme, invitant chaque participant à partager un peu de son expérience d’entrepreneuriat d’été avec ses parents et amis.

L’APECA fournit un financement à la Central Development Corporation pour administrer le programme Jeunes millionnaires en conjonction avec Active Communities Inc., la Société de développement de la Baie acadienne, Resources West Inc. et l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard.

BAS DE PHOTO : De la droite, on aperçoit Line Gallant, coordonnatrice de la version francophone provinciale du programme Jeunes millionnaires, qui remet le chèque aux propriétaires de la nouvelle petite compagnie, JLM, soit Jessica Gallant, Liane Gallant et Myranda Kelly.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *