Le Conseil consultatif de RDÉE Î.-P.-É. change sa structure pour mieux représenter les services offerts

SUMMERSIDE, Î.-P.-É. –  le 19 décembre 2006 – Maintenant que RDÉE Île-du-Prince-Édouard offre des services dans les deux volets de son mandat, soit l’appui aux entreprises et l’appui au développement économique communautaire et des ressources humaines, son Conseil consultatif vient de changer un peu sa structure pour mieux représenter ces volets.

Il a décidé d’éliminer ses postes de présidence et de vice-présidence et de plutôt nommer deux coprésidences – une pour représenter les organismes communautaire et l’autre pour représenter les entreprises. Les conseillers ont élu l’entrepreneure touristique Linda Lowther comme co-présidente entrepreneuriale et Colette Arsenault d’Abram-Village, directrice générale de l’Association des femmes acadiennes et francophones de l’Î.-P.-É., comme co-présidente communautaire. Les deux se répartiront donc les diverses tâches et responsabilités de la présidence. C’est Rita Schyle-Arsenault de la région de Cornwall qui a été élue au titre de conseillère pour compléter l’exécutif.

Des représentants des six régions acadiennes et francophones de l’Île, de préférence des entrepreneurs, sont élus tous les deux ans pour siéger au conseil. Les nouveaux élus sont Hubert Lihrmann d’Alberton pour Prince-Ouest et Stéphan Ruest de la région de Souris pour la région Kings. Les personnes réélues sont Mme Lowther, Ginette Arsenault pour Évangéline, Gilles Desrosiers pour Summerside et Denise Arsenault pour Charlottetown.

Le conseil compte aussi des représentants de 10 organismes de la communauté acadienne et francophone, qui y sont nommés par leur organisme. Leurs représentants sont : Carmella Richard du Conseil de développement coopératif, Guy Landry de l’Association touristique Évangéline, Claude Blaquière de la Société éducative de l’Î.-P.-É., Colette Arsenault de l’Association des femmes acadiennes et francophones de l’Î.-P.-É., Edmond Richard de la Société Saint-Thomas-d’Aquin, Véronique Mallet de Jeunesse Acadienne et Rita Schyle-Arsenault de la Fédération culturelle de l’Î.-P.-É. Le poste de la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. est présentement vacant. Deux des organismes y siègent à titre observateur, soit le Conseil consultatif des communautés acadiennes (représenté par Donald DesRoches) et la Société de développement de la Baie acadienne (représentée par Louise Comeau).

Finalement, Francis Thériault et Raymond J. Arsenault, deux employés du RDÉE, y siègent à titre de personnes ressources.

La mission de RDÉE Île-du-Prince-Édouard est de « Favoriser le développement économique et la création d’emplois dans les communautés acadiennes et francophones de l’Île-du-Prince-Édouard ». En fait, le RDÉE est officiellement reconnu comme le point d’entrée francophone au développement économique communautaire et entrepreneurial à l’Île.

BAS DE PHOTO: Les deux nouvelles co-présidentes qui furent élues sont, de la gauche, Colette Arsenault, pour représenter le volet communautaire, et Linda Lowther, pour représenter le secteur entrepreneurial.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *