PERCÉ suscite de l’intérêt lors d’un forum sur l’exode des jeunes en Nouvelle-Écosse

HALIFAX, N.-É. – le 22 février 2007 – Le programme PERCÉ, une initiative de RDÉE Île-du-Prince-Édouard conçue pour ramener des jeunes professionnels à l’Île, continue de capter l’attention de régions considérant des programmes semblables pour leurs communautés.

Le 17 février dernier, Christine Arsenault, agente de développement du RDÉE responsable du secteur jeunesse, a fait une présentation sur le programme à Halifax lors du 2e Forum économique communautaire du Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse. Quelques 75 personnes ont assisté au forum pour discuter du problème de l’exode de la main d’œuvre et pour identifier des solutions potentielles.

La présentation sur PERCÉ a suscité beaucoup d’intérêt, ce qui n’est pas étonnant puisque le programme est déjà considéré au niveau régional et national comme pratique exemplaire. Plusieurs personnes ont posé des questions suite à la présentation en vue d’obtenir des informations supplémentaires.

Mme Arsenault a indiqué aux participants qu’au cours des trois derniers étés, le programme PERCÉ a accueillit quelques 27 jeunes universitaires ou collégiens de l’Île qui étudiaient ailleurs. On les a ramenés à l’Île pour une semaine d’orientation, d’exploration et de découvertes pour leur faire voir un peu de que leur province natale peut leur offrir au niveau de leur carrière. Ensuite, on les associe à un employeur œuvrant dans leurs champs d’études pour un stage rémunéré d’une douzaine de semaines.

« Ça leur donne l’occasion de vraiment se mettre les mains à la pâte, de découvrir quel genre de travail spécifique ils auront à faire lorsqu’ils auront complété leurs études, » a-t-elle signalé. « On s’attend que cette expérience les encourage à revenir s’installer à l’Île de façon permanente pour y faire carrière. »

Elle a ensuite partagé des témoignages de jeunes qui ont pu accéder à des formations plus avancées grâce à l’expérience reçue lors des stages PERCÉ.

RDÉE Île-du-Prince-Édouard et son organisme délégué, la Société de développement de la Baie acadienne, espèrent pouvoir offrir le programme pour une quatrième fois cet été.

BAS DE PHOTO : Christine Arsenault, à la droite, agente de développement de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, a expliqué le programme PERCÉ lors d’un panel du 2e Forum économique communautaire à Halifax le 17 février dernier. Les autres panélistes étaient Maurice Guitton, président-directeur général de Composites Atlantique Limitée, et Joëlle Désy, agente de programme du l’Office de l’immigration de la Nouvelle-Écosse.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *