Pour la quatrième année, le programme PERCÉ permet aux jeunes de la province d?accéder au marché du travail

WELLINGTON (Î.‑P.‑É.), le 28 juin 2007 – Pour la quatrième année consécutive, le programme PERCÉ aide les jeunes de la province à trouver des emplois d’été qui sont directement liés à leur domaine d’études. PERCÉ permet non seulement aux étudiants d’acquérir de l’expérience pertinente, mais également d’établir des réseaux importants dans l’industrie. Cette année, pour la première fois, le programme est élargi afin de pouvoir aider les jeunes francophones et anglophones.
L’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) contribue pour 90 260 $ à la Société de développement de la Baie acadienne (SDBA) pour la coordination du programme.

« Le nouveau gouvernement du Canada est fier d’investir dans un programme qui incite les jeunes de la province à chercher un emploi ici, à l’Î.‑P.‑É., à la suite de leurs études collégiales ou universitaires », souligne l’honorable Peter MacKay, ministre des Affaires étrangères et ministre de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA). « Un programme de ce genre renforce non seulement la communauté francophone, mais également l’ensemble de la province. »

Un des buts principaux du programme est d’inciter les jeunes à revenir à l’Î.‑P.‑É., une fois leurs études terminées, afin d’y faire leur vie et de commencer leur carrière. Lors d’une semaine d’orientation, les participants ont examiné les possibilités de carrières qui leur sont offertes. Les jeunes suivent maintenant de dix à douze semaines de stage rémunéré et de mentorat avec un employeur de la province dans leur domaine d’étude. Les employeurs doivent payer au moins la moitié de la rémunération de l’étudiant.

Cette année, onze jeunes de la province, qui étudient pour la plupart dans des établissements à l’extérieur de la province, ont été choisis pour participer au programme.

« J’ai été très impressionné par le niveau d’engagement des participants, surtout en ce qui concerne les découvertes personnelles et le partage des expériences », souligne Janine Arsenault, coordonnatrice du programme PERCÉ. « Nous espérons que le stage leur apportera la motivation nécessaire afin de terminer leurs études. »

Le programme PERCÉ

La SDBA, en collaboration avec la Société éducative de l’Î.-P.-É., a lancé le programme de cette année en offrant aux étudiants, du 29 mai au 1er juin, une semaine d’orientation et d’exploration. Certaines sessions ont été offertes conjointement pour les participants anglophones et francophones.

L’animatrice, Angie Cormier, a abordé des sujets comme les caractéristiques des collectivités de Prince-Ouest, la réalité des propriétaires d’entreprises, l’emploi dans différentes régions ainsi que le développement dans les régions.

Le groupe a également visité plusieurs sites intéressants de l’Île, notamment le centre Open for Business, le Atlantic Technology Centre et le Centre du mieux‑être de Summerside.

Cette année, les participants travaillent dans des domaines très variés : sports, administration, orthophonie, optométrie, coordination d’activités pour les jeunes, éducation préscolaire, techniques d’intégration multimédia, soins de santé, technologie du son, comptabilité, ergothérapie et leadership en sports et loisirs.

Au cours de l’été, la coordonnatrice visitera chaque participant afin de le tenir au courant des activités liées à l’emploi qui pourraient avoir lieu durant l’été. Elle leur donnera également l’occasion de participer, au besoin, à des sessions visant notamment la recherche d’emploi et la préparation d’un curriculum vitæ.

Les étudiants ont démontré un grand intérêt pour le programme de cette année. La SDBA, qui dirige le programme PERCÉ, a reçu un nombre record de 29 candidatures.

Cette année, pour la première fois, un partenariat a été formé avec un autre groupe de développement communautaire, Resources West, afin d’offrir le programme à deux étudiants anglophones parmi les onze participants.

BAS DE PHOTO : Donald Richard, un des 11 participants du programme PERCÉ de 2007, fait son stage de travail comme technicien de son au Harbourfront Jubilee Theatre à Summerside. Il aidera à faire le son pour des spectacles tels la pièce « Anne and Gilbert ».

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *