Dix jeunes francophones deviennent des apprentis entrepreneurs

WELLINGTON, Î.-P.-É. – le 6 septembre 2007 – Dix jeunes de l’Île, inspirés de la formation entrepreneuriale reçue par l’entremise du programme « Jeunes millionnaires » cet été, ont établit leurs propres petites entreprises pour produire et vendre des marchandises de tous genres, à compter de confitures et légumes jusqu’à des sacs à main et des baguettes de tambour.

Ce programme leur fut livré par la Société de développement de la Baie acadienne, qui est chargée d’offrir la version française du programme « Young Millionaires ». Le programme est géré par la Central Development.

Line Gallant, coordonnatrice des « Jeunes millionnaires », se dit très impressionnée par les efforts et les idées des 10 jeunes et perçoit un réel esprit entrepreneurial chez plusieurs de ceux-ci.

Le programme offre d’abord aux jeunes intéressés trois sessions de formation sur les bases de l’entrepreneuriat (les plans d’affaires, les études de marché, le service à la clientèle, la qualité des produits, les budgets, etc.). Les jeunes doivent alors passer en entrevue avec les responsables du programme pour présenter leur plan d’affaires. Ils peuvent ensuite bénéficier d’un petit octroi pour les aider à se mettre sur pied. Guidés par un mentor, ils se mettent ensuite en production et procèdent à la vente de leurs produits.

Plusieurs des participants ont adopté une nouvelle méthode efficace cette année, explique la coordonnatrice. Au lieu de préparer une grande quantité de produits, ils en produisent quelques exemplaires pour fins démonstratives; ils acceptent donc des commandes et préparent seulement la quantité de produits demandés par leurs clients.

Les participants du programme cette année sont répartis dans trois régions de la province; cinq sont à Charlottetown, trois à Summerside et deux dans la région Évangéline. Ils sont :

–         Marissa Ladéroute, qui a fondé « Jeanzie » (sacs en denim recyclé);

–         Nathan Marcoux, qui a établit « Pots et confitures de l’Île » (emballés comme cadeaux;

–         Nicholas Cahill, qui gère l’entreprise « Les souvenirs de Nic » (souvenirs de la plage);

–         Katelyn Gill et Ashlee-Ann Mol, qui ont mis sur pied « Les bonbons de bonheur » (brochettes de bonbons);

–         Marissa Hashie, qui mène la compagnie « Bâtonnets multicolores » (baguettes pour jouer la batterie);

–         Isaiah Martin, qui a fondé « Photos fabuleuses » (scènes de l’Île);

–         Zachary Chaisson, qui a établi « Les arts de Zachary » (enseignes résidentiels décorés pour noms ou numéros civiques);

–         Eddie Arsenault, qui gère « Les légumes Arsenault » (légumes frais);

–         et Anne-Marie Poulin, qui a mit sur pied « Coquillages à craquer » (colliers, bracelets, limonade, livres et biscuits).

La coordonnatrice a visité les jeunes au cours de l’été pour assurer que tout marchait bien et pour les aider à identifier des nouvelles avenues de ventes. Elle a également organisé une journée de vente de groupe lors de la vente de trottoir pendant le Carnaval du homard de Summerside.

On a récemment offert aux jeunes une session sur les arts oratoires en vue de les préparer pour la soirée de clôture du programme.

BAS DE PHOTO : Nathan Marcoux fait un bon volume d’affaires cet été avec son entreprise « Pots et confitures de l’Île », grâce à la formation reçue par l’entremise du programme « Jeunes millionnaires ». Neuf autres jeunes participent cet été à cette version francophone du programme « Young Millionaires ».

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *