Rencontre entre les directions générales du RDÉE Canada et des organismes porte-parole membres de la FCFA

OTTAWA – le 31 octobre 2008 – Les directions générales du RDÉE Canada (Réseau de développement économique et d’employabilité) et des organismes membres de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada se sont rassemblées, en septembre dernier, afin d’amorcer un dialogue fondamental entre les deux réseaux sur les meilleures manières de travailler ensemble pour assurer le développement des collectivités de langue française à travers le pays.

Au cours de cette rencontre, il a été notamment été question du Plan stratégique communautaire issu du Sommet des communautés francophones et acadiennes, ainsi que de la stratégie et des approches de développement économique communautaire du RDÉE Canada.

La rencontre a permis aux participants de s’entendre sur l’importance d’un meilleur arrimage entre la FCFA et RDÉE et entre RDÉE et les organismes communautaires afin de mieux répondre aux besoins de développement des communautés. Les deux réseaux entendent poursuivre leur dialogue en discutant plus en profondeur, notamment, du dossier de l’immigration francophone; il sera question, dans ce dossier, d’établir des principes communs de coopération et de conclure une entente de collaboration.

La FCFA et RDÉE Canada sont tous deux animés par la volonté de resserrer leurs liens de collaboration pour le plus grand bénéfice des communautés francophones et acadiennes.

Parmi les délégués à cette rencontre, on retrouvait quatre personnes de l’Île, soit Aubrey Cormier, directeur général adjoint de RDÉE Canada; Élise Arsenault, nouvelle directrice générale de la Société Saint-Thomas-d’Aquin; Francis Thériault, gestionnaire de RDÉE Î.-P.-É.; et Louise Comeau, directrice générale de la Société de développement de la Baie acadienne (organisme délégué de RDÉE Î.-P.-É.)

RDÉE Canada, maître d’œuvre du développement économique des communautés francophones et acadiennes, contribue activement à l’essor de l’économie canadienne. Le bureau national travaille de concert avec des organismes provinciaux et territoriaux (12 RDÉE) pour appuyer l’épanouissement et le développement des CFA, et ce, depuis plus de 10 ans.

Porte-parole national et international des communautés minoritaires de langue française au Canada, la FCFA regroupe les douze associations francophones porte-parole provinciales et territoriales, ainsi que huit organismes nationaux représentant divers secteurs d’activités. L’organisme assure la représentation politique, la promotion et l’appui au développement de ces communautés, en collaboration avec ses membres et ses partenaires.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *