Une quarantaine d’entrepreneurs ont appris des trucs de gestion de temps

WELLINGTON, Î.-P.-É. – le 4 décembre 2009 – Une quarantaine de francophones de l’Île, tous des entrepreneurs, employeurs, coopérateurs ou gestionnaires d’organismes, ont partagé ou appris des trucs de gestion de temps lors des deux diners-causeries « Le temps vaut de l’argent », qui avaient lieu à Wellington et Charlottetown la première semaine de décembre.

La Société éducative de l’Î.-P.- É. et RDÉE Île-du-Prince-Édouard, qui ont organisé et animé ces deux ateliers du midi, se disent très content d’avoir pu attirer tellement de gens à ces sessions.

Après quelques mots de bienvenue par Colette Arsenault de la Société éducative, Giselle Bernard présentait une série de trucs et de méthodes éprouvées pour mieux gérer le temps. Les participants et participantes pouvaient alors partager les méthodes qu’ils utilisent. Chaque participant et participante a alors reçu un cartable nommé « Ma boîte à outils » contenant les méthodes discutées.

Selon les évaluations, les participants et participantes ont beaucoup apprécié l’atelier gratuit et ont aimé le fait que le gens présents ont pu partager leurs trucs entre eux.

24 HEURES

Il fut souligné que tout le monde a accès à 24 heures par jour; si on manque de temps, c’est qu’on essaye de trop en faire. Il faut parfois déléguer des tâches. On a aussi mentionné qu’il est important de garder un calendrier ou un agenda pour planifier ses journées de travail; certaines personnes aiment faire des listes des tâches à accomplir et de priorités pour ne rien oublier. Il fut noté qu’il est important de connaître quelle période de la journée on est plus productif afin de se lancer dans les tâches les plus difficiles en ces moments.

Plusieurs personnes ont aussi mentionné qu’on peut subdiviser les gros travaux en plus petites tâches afin de se donner un sens d’accomplissement après la réalisation de chaque tâche. D’autres ont indiqué qu’il faut apprendre à dire « non » quand on n’a pas le temps de faire quelque chose. Certains ont dit qu’il faut s’éloigner du bruit, du téléphone et du courriel de temps à autre pour faire du travail. Plusieurs ont parlé de l’importance d’établir un bon système de classement des dossiers afin de pouvoir retrouver facilement des dossiers spécifiques lorsque nécessaire.

Les organisateurs ont vu que les gens à cette première session aimeraient bien participer à de futurs ateliers du genre. Ils planifient donc une deuxième série d’ateliers portant sur la promotion des entreprises et des produits au mois de janvier. La première session sur « Le temps vaut de l’argent » pourra également être reprise au besoin dans d’autres régions de la province.

Ces ateliers furent offerts grâce à une contribution du Programme de développement des entreprises de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique.

BAS DE PHOTO : On aperçoit, lors du dîner-causerie sur la gestion du temps à Wellington, de la gauche, l’animatrice Giselle Bernard, agente de développement de RDÉE Île-du-Prince-Édouard; trois entrepreneurs participants, soit Karen Richard de La Coupe Classique, Claudette Gallant de Gallant’s Bookkeeping Services et Léo-Paul Arsenault de LP Electronics; et l’animatrice Colette Arsenault, conseillère en formation de La Société éducative de l’Î.-P.-É.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *