Where Pigs Fly gagne le prix Micro-Entreprise 2011

SUMMERSIDE – le 22 mars 2011 – Lynn Gaudet, au centre, artiste et propriétaire de Where Pigs Fly à Northam, a reçu le prix Lauriers de la PME de l’Î.-P.-É., catégorie Micro-Entreprise 2011, des mains de Colette Aucoin, à la gauche, vice-présidente à l’administration du Collège Acadie Î.-P.-É., qui commandite le prix, et Nicole Drouin, agente de développement de RDÉE Î.-P.-É., qui a lu le discours du prix.

Le prix lui fut présenté lors du Banquet des entrepreneurs 2011 le 19 mars dernier au Centre Belle-Alliance à Summerside.

Nous vous présentons intégralement le discours du prix:

« MICRO-ENTREPRISE 2011 »
WHERE PIGS FLY (LYNN GAUDET)

Lorsque Lynn Gaudet était étudiante, elle passait beaucoup de temps à dessiner plutôt que de faire ses devoirs. Quand sa mère lui en faisait des reproches, Lynn lui répondait qu’elle deviendrait un jour une grande artiste célèbre. Sa mère répliquait, un peu sarcastiquement, « When pigs fly! » En 2002, lorsqu’est venu le temps de trouver un nom pour son entreprise de production artistique, Lynn Gaudet a simplement joué avec cette expression anglaise de sa mère. « Where Pigs Fly » indique clairement que c’est bien dans le salon-studio de Lynn à Northam où les grands rêves deviennent réalité.

Maintenant grossiste de souvenirs à thèmes maritimes pour plus d’une cinquantaine de boutiques canadiennes, Lynn est également peintre de fines œuvres pour galeries d’art et de collections spéciales. Grâce à son vaste talent inné, elle s’est développé une réputation de calibre national et même international.

Retraçons un peu son cheminement. D’abord, ses parents sont des Acadiens originaires de la région Évangéline; ils vivent depuis longtemps à Gatineau, Québec;  en fait, c’est là qu’est née Lynn. Cependant, la famille passait tous ses étés ici, à l’Île

Au niveau de sa carrière, Lynn a d’abord été éducatrice à la petite enfance, se spécialisant dans les enfants avec des troubles d’apprentissage. Elle y a travaillé 11 années, utilisant souvent les arts pour aider ses élèves à apprendre.

Pendant tout ce temps, elle continuait à explorer sa créativité. C’est en 1995 qu’elle a découvert sa vraie passion : la peinture. Elle débute avec l’aquarelle, expérimente ensuite avec l’huile et découvre enfin son médium favori : l’acrylique.

Lynn a décidé en 2001 de déménager en permanence à l’Île. S’installant à Northam, près de Tyne Valley, elle se trouve immédiatement un emploi comme éducatrice au Centre préscolaire Évangéline.

C’est en 2002 qu’elle a fondé son entreprise, d’abord avec l’intention de produire des pièces artisanales comme souvenirs touristiques. Elle peinture sur du bois, sur des bouées, sur des coquillages. Les thèmes de la mer et de la nature sont omniprésents. En peu de temps, elle devient grossiste et vend ses magnifiques pièces à des boutiques partout au Canada atlantique et même jusqu’en Ontario. En fait, 85 pour cent de sa production quitte l’Île.

Elle adore particulièrement peindre des fines œuvres sur du canevas pour les galeries d’art et les collections. On retrouve maintenant de ses tableaux captivants dans les quatre coins du monde.

Lorsqu’elle a vu qu’elle pouvait faire une vie avec son art, elle a quitté son emploi d’éducatrice.

En 2004, elle présente ses œuvres au Festival Interceltique à Lorient, France, et fait une présentation de ses pièces à des acheteurs de Disney World à Orlando, Floride.

Elle participe annuellement à deux foires d’acheteurs, une à Charlottetown et l’autre à Halifax. En 2005, son entreprise mérite le prix « Choix des acheteurs » lors du Buyers’ Market à Charlottetown.  Quatre ans plus tard, c’est le prix « Meilleur nouveau produit » qu’elle remporte pour ses toiles d’oiseaux sur branches.

On se rappellera qu’en 2004, elle avait beaucoup œuvré au projet de boîtes aux lettres décorées du 400e anniversaire de l’Acadie. Elle a aussi signé plusieurs décors à l’École Évangéline ainsi qu’une série de murailles au Musée de la patate de l’Î.-P.-É. à O’Leary.

Lynn maintient toujours son intérêt dans l’enseignement. De fait, elle a aidé à développer le programme Génie Arts qui vise à intégrer les arts visuels dans la classe. Depuis 2006, elle a fait neuf différents projets Génie Arts avec cinq écoles françaises de l’Île.

Il y a trois ans, elle a été fondatrice du Learning Elders Arts Program, ou L.E.A.P., qui utilise l’art pour encourager des citoyens d’âge d’or à faire des activités cognitives et de motricité fine. Jusqu’à maintenant, elle a fait des projets L.E.A.P. avec les aînés de Mont-Carmel, des résidents des manoirs Summerside, Wedgewood et Maplewood, des patients de l’Hôpital Stewart Memorial et des membres du Silver Maple Seniors Club.

Dernièrement, Lynn et l’artiste Candy Gallant sont à développer une nouvelle entreprise pour produire des nouvelles œuvres qui combinent des peintures avec de la poterie. Par exemple, un des produits pourrait être une peinture d’un tronc d’arbre. Du trou dans l’arbre pourrait émerger un écureuil en poterie. Ou encore, ce pourrait être une branche de l’arbre qui ressort du côté de la peinture, en trois dimensions. De plus, elles sont à planifier une exposition mettant en montre des reproductions d’œuvres des grands maîtres de la peinture, interprétées à leur façon.

Mesdames et messieurs, il nous fait un énorme honneur et plaisir de décerner ce soir le prix provincial des Lauriers de la PME 2011, catégorie Micro-Entreprise, à WHERE PIGS FLY et sa propriétaire Lynn Gaudet!!!!

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *