La SDBA se dote d’un nouveau plan de développement et adopte un nouveau rôle

WELLINGTON, Î.-P.-É. – le 7 avril 2011 – C’est avec enthousiasme que la Société de développement de la Baie acadienne (SDBA) s’adapte à une série de changements et de remaniements qui lui donnent un nouveau souffle ainsi que de nouveaux rôles dans le développement de la communauté locale. Son nouveau plan de développement la guidera sans doute dans la mise en œuvre de ces changements.

Louise Comeau, directrice générale de la SDBA, explique que la Société, à la demande de la communauté acadienne et francophone de l’Île, avait accepté de modifier son mandat local pour se donner certaines responsabilités provinciales afin d’agir en tant qu’organisme hôte de RDÉE Île-du-Prince-Édouard. De fait, la SDBA a été bien contente de jouer ce rôle pendant 12 ans, supervisant les opérations et le personnel de ce réseau provincial de développement économique communautaire.

« En 2010, après beaucoup de réflexion et discussion, le conseil d’administration décidait d’accorder l’indépendance au RDÉE afin qu’il puisse s’incorporer en conseil de développement économique francophone provincial.  Comme les dirigeants du RDÉE Î.-P.-É. Inc. le disent si bien, nous avons été là pour leur apprendre à marcher, ensuite à pédaler et finalement à voler de leurs propres ailes, » ajoute-t-elle. « Depuis ce temps, la SDBA a donc retourné à son mandat local original. »

RELATION ÉTROITE

La relation étroite entre les deux organismes se continue toujours. De fait, la SDBA héberge encore le bureau chef de RDÉEÎPÉ Inc. dans son Centre d’affaires communautaire à Wellington ; de plus, un partenariat entre les deux organismes accommode le partage de certaines ressources humaines et techniques.

Suite à ce remaniement, la SDBA s’embarquait dans un nouveau processus de planification et, avec des experts-conseils, rédigeait son nouveau plan de développement 2011-2014. Celui-ci fut terminé et endossé par le conseil d’administration en fin février 2011.

« Ce document guidera la SDBA pour les trois prochaines années dans un processus qui vise la complicité avec des partenaires communautaires, une consultation continue avec la communauté, le rassemblement des autres plans communautaires, l’appui des divers groupes et la création de partenariats afin de travailler pour et avec la communauté, » explique Mme Comeau.

NOUVEAU CENTRE

Parmi les nouveautés contenues dans son propre plan, la SDBA intègre une des stratégies majeures du Plan de développement rural de la province, soit la mise sur pied d’un de ses quatre nouveaux Centres d’action ruraux. Le centre qui s’installe présentement à Wellington, dans les bureaux de la SDBA, desservira la clientèle d’affaires et communautaire du territoire de la SDBA, soit de Northam à Slemon Park et incluant bien sûr toute la région Évangéline. Le centre de Wellington sera le seul qui sera complètement bilingue.

La SDBA invite donc la communauté de la contacter pour discuter de ses besoins en développement économique communautaire et en services aux entreprises ainsi que de visiter les nouvelles installations du Centre d’action rural de Wellington et d’en apprendre davantage sur les services offerts.

-30-

BAS DE PHOTO : Marcel Caissie, président de la Société de développement de la Baie acadienne, et sa directrice générale Louise Comeau examinent le nouveau plan de développement 2011-2014 de la SDBA.

Pour plus d’information :
Louise Comeau
Directrice générale
La Société de développement de la Baie acadienne
(902) 854-3439

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *