RDÉE Î.-P.-É. contribue au Centre Goéland et lance le défi aux organismes de faire pareil

WELLINGTON, Î.-P.-É. – le 31 août 2011 – Reconnaissant la valeur de l’impact du Centre Goéland sur la communauté insulaire, RDÉE Île-du-Prince-Édouard Inc. a décidé de contribuer 5 000 $ à ce centre de retraites, de rencontres et de camps pour l’appuyer dans ses efforts de redressement.

« Nous avons acheté cinq billets  de loterie à 100 $ chacun suite au lancement de cette initiative de prélèvement de fonds lancée par le comité de financement du Centre Goéland.  De plus, nous avons payé une avance de 4 500 $ sur l’achat de services et de locations futurs du centre ainsi que sur des échanges promotionnels,» a annoncé Francis Thériault, directeur général du RDÉE. « En règle générale, nous ne sommes pas en mesure de faire des contributions financières directes à des projets. Mais, dans ce cas exceptionnel, nous avons décidé d’y investir des fonds puisque nous avons identifié le rétablissement du centre comme l’une de nos priorités de l’année. »

En même temps, le RDÉE lance le défi à tous les organismes et groupes de l’Île-du-Prince-Édouard qui sont en mesure de le faire d’acheter un ou plusieurs billets de loterie et/ou d’acheter des services et locations futurs  du centre à l’avance.

« Des paiements à l’avance de plus petite envergure affecteront peu le fonctionnement des organismes en question. Mais, si plusieurs organismes font des prépaiements du genre, leurs versements combinés auront un impact immédiat et important sur le roulement de fonds du Centre Goéland, » affirme M. Thériault.

« Il ne faut pas oublier qu’il s’agit de notre centre, qu’il appartient à notre communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard, et non seulement de la région Évangéline. Il faut se rappeler que nous avons tous la responsabilité de l’appuyer pour qu’il puisse continuer à offrir ses services et ses installations à nos jeunes, à nos citoyens d’âge d’or, à nos gens d’affaires, enfin à tout le monde, pour bien des décennies à venir. »

PLAN DE REDRESSEMENT

Le directeur général signale que le RDÉE, lors d’une réunion publique au sujet du Centre Goéland, avait promis de faire tout son possible pour aider à redresser le centre. Effectivement, en plus de son investissement financier, le RDÉE affecte plusieurs de ses ressources humaines à la poursuite du dossier, tant aux niveaux de la coordination, de l’organisation et de la promotion des activités de prélèvement de fonds qu’aux conseils professionnels offerts aux comités régissant les diverses aspects du projet de redressement.

« Ensemble, avec le comité de redressement, le comité de financement et le comité de communication, nous sommes en train de développer une série d’initiatives qui assureront des fonds supplémentaires pour la gestion du centre, » a indiqué M. Thériault. « Nous avons également retenu les services d’un expert conseil pour préparer un plan d’affaires pour le centre. »

Le RDÉE, le conseil de développement économique francophone provincial, croit que les efforts combinés de la communauté assureront un bel avenir pour le Centre Goéland. « Comme nous avons pu le voir si bien lors de la reconstruction du Centre de récréation Évangéline, c’est bien l’unité qui fait la force, » conclue M. Thériault, indiquant que le RDÉE est fier d’être en mesure de faire sa petite part pour mettre en œuvre ces deux projets d’importance.

Tous ceux voulant faire une contribution au projet sont priés de communiquer avec Christian Gallant au bureau de Charlottetown du RDÉE au 902-370-7333 ou par courriel au christian@rdeeipe.org.

-30-

BAS DE PHOTO : Amy Richard, à la gauche, adjointe administrative aux finances de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, présente un chèque de 5 000 $ à Claudette Gallant, présidente du Centre Goéland. Ce montant représente l’achat de billets de loterie ainsi qu’un paiement à l’avance sur des locations du centre et des échanges promotionnels.

Pour plus d’information :
Francis Thériault
Directeur général
RDÉE Île-du-Prince-Édouard Inc.
(902) 370-7333