Atlantique Branché répond aux défis économiques

CHARLOTTETOWN, Î.-P.-É. – le 30 novembre 2011 – Selon un récent sondage sur le thème de l’innovation, les trois défis économiques les plus importants pour les entreprises de la région atlantique sont le recrutement de main d’œuvre qualifiée, l’ouverture de nouveaux marchés et l’amélioration de la qualité des produits. Ces entreprises perçoivent également que les coûts faibles de la main d’œuvre atlantique, autrefois considérés comme un grand avantage concurrentiel, perdent leur poids avec la mondialisation des marchés.

Cependant, le sondage, effectué l’été dernier, a aussi démontré qu’au niveau technologique, l’adoption de sites web chez les entreprises est très répandue (83%) puis l’utilisation des médias sociaux est en progression : 76% se servent de Facebook et 46% de LinkedIn à des fins professionnelles.

Ces résultats, ainsi que bien d’autres, ont été dévoilés ce matin au campus de l’Université Sainte-Anne à Halifax, N.-É., lors d’une conférence de presse qui rejoignait par vidéoconférence l’Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador.

L’Université, en collaboration avec les RDÉE de l’Atlantique, a annoncé lors de la conférence de presse la tenue d’un forum atlantique les 18 et 19 avril 2012 à Moncton, N.-B., dans le cadre de leur projet conjoint nommé Atlantique Branché. Ce forum présentera des ateliers et des conférences conçus spécifiquement pour aider les entreprises à se servir davantage des technologies et d’innovation pour adresser les priorités et les défis principaux identifiés dans le sondage.

LE PROJET

Allister Surette, recteur de l’Université Sainte-Anne, a présenté une vue d’ensemble du projet depuis ses débuts en 2010. Il a fait part de son enthousiasme pour un projet de cette ampleur et pour le jalon annoncé ce matin.

« Ce projet permettra aux entreprises acadiennes et francophones de l’ensemble de la région atlantique d’augmenter leur compétitivité grâce au développement d’approches stratégiques collectives. Il s’agit d’un projet d’envergure pour la région et l’Université Sainte-Anne est ravie d’appuyer un tel projet, » a expliqué M. Surette.

Le sondage a permis à Yves Bourgeois, chercheur au Centre pour l’innovation et la productivité, de faire ressortir les pratiques et défis actuels des entreprises et associations du Canada atlantique en matière d’adoption de technologie, de formation de main d’œuvre, de recherche et développement, d’innovation et de commercialisation. Plus de 600 entreprises de la région Atlantique ont répondu à un sondage d’envergure.

«Les résultats permettront d’ajuster les initiatives régionales et de cibler de façon plus précise des actions qui amélioreront la productivité et les occasions d’affaires de nos entreprises, » a expliqué M. Bourgeois.

LE FORUM

Francis Thériault, gestionnaire du projet, a ensuite donné le coup d’envoi au deuxième volet du projet, soit le forum atlantique qui aura lieu à Moncton en avril prochain. Il a également dévoilé le site web du projet qui servira de plateforme de distribution pour tous les aspects du forum tels que les inscriptions et la programmation.

« Le forum est une occasion en or pour les entrepreneurs et personnes d’affaires d’acquérir de nouvelles compétences, d’approfondir leurs connaissances et mettre en pratique leur savoir-faire, » a annoncé M. Thériault.

Martin Marcoux, président du Conseil d’administration de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, a présenté une synthèse des résultats saillants spécifiques à l’Î.-P.-É. Selon le sondage, I’Île se sent particulièrement désavantagée en termes d’accès aux marchés. Une majorité des répondants ne prennent pas avantage du large éventail de fonctionnalités web qui sont disponibles pour améliorer leurs entreprises. Cependant, les établissements insulaires obtiennent de bons résultats en termes d’utilisation des technologies internet  avancées telles que la gestion de ressources et de l’inventaire (18%), les démonstrations de produits en ligne (21%)  et l’intégration de rétroaction des clients (38%).

Le projet Atlantique Branché est une initiative de l’Université Sainte-Anne financée majoritairement par l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et mise en œuvre par les quatre RDÉE de l’Atlantique sous la direction de RDÉE Î.-P.-É. Le projet, dont la mission est d’améliorer la compétitivité et d’enrichir les entreprises francophones de l’atlantique en économie du savoir,  est composé de trois volets : un sondage auprès d’entreprises de la région atlantique; le forum atlantique qui aura lieu en avril; et la création d’outils pratiques pour les entreprises et les intervenants locaux.

Consultez le site web www.atlantiquebranche.com pour les dernières mises à jour du projet.

-30-

BAS DE PHOTO 1 : Lors de la conférence de presse sur le projet Atlantique Branché à Halifax, on aperçoit de la gauche, Francis Thériault, gestionnaire du projet; Allister Surette, recteur de l’Université Sainte-Anne; et Yves Bourgeois, expert conseil du Centre pour l’innovation et la productivité.

BAS DE PHOTO 2 : Gary Doucette, directeur général par intérim de RDÉE Î.-P.-É. et Martin Marcoux, président du RDÉE, discutent des statistiques provinciales qui ont été dévoilées lors de la partie provinciale de la conférence de presse.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires:
Clémence Lihrmann (agente de communication)
RDÉE Î.-P.-É
clemence@rdeeipe.org
(902) 854 3666

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *