WELLINGTON – le 17 juillet 2012 – Vingt jeunes francophones, âgés de 9 à 14 ans et provenant des régions de Charlottetown et Évangéline, viennent de lancer leur propre petite entreprise d’été, grâce au programme Jeunes millionnaires.

« Les participants de cette année démontrent beaucoup d’initiative et sont évidemment prêts à travailler très fort pour réussir, » affirme la coordonnatrice provinciale Brittany Gallant. « Ils ont une grande soif pour apprendre comment devenir entrepreneurs. Et, en observant ces jeunes, je suis convaincue que certains d’eux deviendront des entrepreneurs exceptionnels lorsqu’ils seront adultes. »

Elle indique que les jeunes apprentis-entrepreneurs de cette année offrent une grande variété de produits et services : du peinturage d’ongles et la vente de bonbons et des barres de chocolat, de bracelets, de pièces d’artisanat (comme des coquillages peints), d’œuvres d’art, d’œufs et de poules, de la limonade et de « smoothies »,  et de pâtisseries. Quelques-uns des jeunes ont déjà réussi à vendre un bon volume de marchandise.

La majorité des participants sont à leur première fois avec Jeunes millionnaires mais au moins une des jeunes est rendue à sa troisième année.

Mlle Gallant ajoute que les parents des participants appuient énormément les jeunes dans leur travail, incluant au niveau de la production, du transport et de la supervision aux localités de ventes.

LE PROGRAMME

Encore cette année, c’est RDÉE Île-du-Prince-Édouard qui livre le programme provincial Jeunes millionnaires, la version française du programme Young Millionaires, géré par la Central Development Corporation.

Suite à une campagne de recrutement, qui comprend des visites aux écoles, on offre aux jeunes participants trois ateliers afin qu’ils puissent apprendre les notions de base de l’entrepreneuriat, y compris les plans d’affaires, les études de marché, le service à la clientèle, la qualité des produits, les budgets et autres. Les jeunes devaient alors présenter leur plan d’affaires aux responsables du programme lors d’entrevues individuelles.

Chaque participant a ensuite reçu un octroi (jusqu’à 100 $ pour individus et jusqu’à 150 $ pour partenariats) pour l’aider à mettre sur pied son entreprise et pour acheter ses matériaux de production. Au début juillet, les jeunes se sont mis à l’œuvre pour produire et vendre leurs produits ou services. On compte cette année un total de 15 entreprises (dont 10 à propriétaires uniques et cinq partenariats).

La coordonnatrice visitera chacun des jeunes entrepreneurs au cours de l’été pour assurer que tout marche bien. Elle les aide également avec leur promotion, incluant la préparation d’affiches publicitaires et de cartes d’affaires. De plus, elle les aide à identifier des lieux de vente, comme des festivals et événements communautaires et familiales, des marchés de fermiers et des marchés aux puces d’un bout à l’autre de la province.

Elle en amène également en groupes à des activités majeures comme la vente sur trottoir du Carnaval du homard de Summerside et au Old Home Week à Charlottetown. Plusieurs auront également des tables de ventes à des activités comme l’Exposition agricole et le Festival acadien de la région Évangéline, la Fête nationale des Acadiens, le « Party sous la tente » de la Coopérative de Wellington, à certaines activités du bicentenaire de Baie-Egmont et Mont-Carmel  ainsi qu’à diverses autres activités publiques et touristiques de l’été.

Plus tard dans la saison, on leur offre un atelier en arts oratoires, en préparation de la soirée de clôture du programme. Lors de cet événement, les jeunes seront invités à présenter un petit discours sur leur expérience entrepreneuriale.

« Nous espérons que les gens de la communauté et les touristes appuieront nos apprentis-entrepreneurs en achetant leurs produits et services afin de les encourager à développer davantage leurs compétences d’affaires, » conclue Mlle Gallant.

-30-

BAS DE PHOTO 1 : Breannah Gaudet est à sa troisième année au programme Jeunes millionnaires, poursuivant sa vente annuelle de bonbons par l’entremise de sa petite entreprise « Candies ‘R’ Us ». Breannah ainsi que les autres qui ont déjà participé au programme se font un plaisir de répondre aux questions des autres jeunes.

BAS DE PHOTO 2 : Suivant dans les pas de son père qui est chef professionnel, Miguel Arsenault a fondé une entreprise nommée « La Grub des Arsenault » pour produire et vendre toutes sortes de pâtisseries, comme des brioches à la cannelle, des biscuits aux pépites de chocolat, des « tea biscuits » et du fondant. Sa participation au programme Jeunes millionnaires lui a donné les connaissances et le financement de base pour partir son entreprise.

LES ENTREPRISES

Voici la liste des petites entreprises mise sur pied cet été par l’entremise du programme Jeunes millionnaires :

  • André Arsenault et Chad Arsenault : Les bracelets d’André et Chad (bracelets)
  • Breannah Gaudet : Candies ‘R’ Us (bonbons)
  • Cameron Gallant : Gallant’s #1 Candies (bonbons)
  • Isabelle Dyment et Josie Crossman : Isabelle and Josie’s Painted Shells (coquillages peints)
  • Stephanie Arsenault et Rikki Delaney: SnR Candy Bar (bonbons/chocolats)
  • Miguel Arsenault : La Grub des Arsenault (pâtisseries)
  • Marissa Gallant : Marissa’s Friendship Bracelets (bracelets)
  • Natasha Arsenault et Joceline LeBlanc : NJ Nails (peinturage d’ongles)
  • Chloé Arsenault : Tout de Sweet (bonbons confectionnés à la maison)
  • Alex Morneau : Alex’s Lemonade & Smoothie Stand (limonade et smoothies)
  • Jérémie Buote : Buotarts (art original produit par Jérémie)
  • Matthew Arsenault : Farm Fresh Free Range Chickens (vente d’œufs et de poules)
  • Erin Viger : Erin’s Yummy Goodies (pâtisseries)
  • Samson Masarabakiza : The Chip Store (croustilles et friandises)
  • Gina Crossman et Béatrice Masarabakiza : BG Sale (friandises)

Pour plus de renseignements :

Brittany Gallant
Coordonnatrice
Jeunes millionnaires
(902) 854-2328, Poste 223
brittany@rdeeipe.org

Partager/Marquer
© 2014 RDÉE Île-du-Prince-Édouard Suffusion theme by Sayontan Sinha