La SDBA remercie sa directrice générale pour ses 13 années de service

Louise Comeau prend sa retraite

WELLINGTON, Î.-P.-É. – le 27 septembre 2012 – Voulant remercier sa directrice générale pour ses nombreuses années de service et de dévouement, à l’occasion de sa retraite, la Société de développement de la Baie Acadienne (SDBA) a organisé une petite fête surprise pour Louise Comeau mardi soir dernier.

Alors que la courte assemblée générale annuelle de la SDBA se déroulait au deuxième étage du Centre d’affaires communautaires à Wellington, les amis, collègues, anciens conseillers et employés de Louise se sont rassemblés dans une petite salle de réunion au premier étage pour la surprendre. Et lorsqu’elle est descendue de l’assemblée, on l’a escorté – avec gerbe de fleurs en main – à la salle pour se baigner dans l’atmosphère de gratitude qui régnait dans la salle.

Dans une courte adresse préparée pour l’occasion, la présidente Angèle Arsenault a mentionné que Mme Comeau, qui est native de la Nouvelle-Écosse, s’est vite impliquée dans la communauté lorsqu’elle est déménagée à l’Île il y a environ trois décennies. En tant qu’entrepreneur, elle s’est fait bien connaître et apprécier.

Elle a d’abord siégé au Conseil d’administration de la SDBA pour quelques années et a éventuellement accédé à la présidence, jouant donc un rôle important dans le développement de la communauté locale. Lorsque le directeur général, défunt Wilfred Arsenault, a démission de son poste pour s’en aller en politique, elle a postulé pour l’emploi et y fut embauchée.

« Là, tu as vraiment pu te mettre les mains à la pâte pour continuer à développer de beaux projets, » a indiqué la présidente.

Lors de ses 13 années à la direction générale, Mme Comeau a dirigé une énorme variété de projets et d’initiatives, dont les plus grands sont probablement l’expansion du Centre d’affaires communautaire, la mise sur pied et la gestion (pendant 11 ans) de RDÉE Île-du-Prince-Édouard et l’établissement du Centre d’action rural de Wellington.

Sous sa direction, on a établis les programmes PERCÉ, Jeunes millionnaires et jeunes entreprises; on a construit le nouveau Centre Goéland; on a organisé des conférences économiques, des foires en économie du savoir, des banquets des entrepreneurs et des missions exploratoires; on a établi la Chambre de commerce acadienne et francophone; on a établi des services d’appui aux entreprises; et on a acheté, rénové et maintenu des installations communautaires. « Et c’est même toi qui plante les fleurs devant ce centre le printemps! » a indiqué la présidente.

« Tout au long de ton implication avec la SDBA, il y a surtout une affaire qui a toujours été bien clair et qui a toujours ressortit : tu as un amour immense pour notre communauté. Alors ce soir, s’il te plait, accepte ce petit signe de notre grand amour et notre grande appréciation pour toi, pour tout ce que tu as fait pour nous et pour tout ce que tu es pour nous, » a conclu Mme Arsenault.

ESPRIT COMMUNAUTAIRE

Évidemment émue du geste d’appréciation qu’on lui faisait, Mme Comeau a sincèrement remercié tous ses collègues, employés et conseillers pour leur appui, et collaboration et amitié au fil des années.

Dans son message official à la réunion annuelle, elle a indiqué qu’elle était arrivée à la direction de la SDBA, avec une certaine naïveté, à un temps sans pareil.  « Ce fut un éveil pendant des années de changement, des années de grands rêves pour le développement, les années d’installation des RDÉE à travers le Canada et dont la SDBA en est devenu un. Ce fut les années, il semblait, de possibilités illimitées. »

« Je veux, aujourd’hui, reconnaitre le leadership des personnes qui font de cette merveilleuse région ce qu’elle est.  Les habitants continuent à donner bénévolement de leur temps pour cette communauté, non seulement au CA de la SDBA mais aussi à bien d’autres conseils, comités, regroupements, organismes et évènements de tous genres afin que la région s’épanouisse et offre à ses citoyens une communauté dynamique, clairvoyante et collaborative, » a-t-elle indiqué.

« J’en ai rarement vu une pareille, comme je l’affirme à chaque opportunité que j’ai de le faire. De plus, c’est la communauté que j’appelle très fièrement ‘chez-moi’ maintenant, sans hésitation. »

Elle a terminé en souhaitant qu’elle ait été capable de contribuer « une petite graine » au développement de la région et de la francophonie de l’Île.

-30-

BAS DE PHOTO 1 : Louise Comeau, qui fut directrice générale de la SDBA pour 13 ans, vient de prendre sa retraite. On lui a présenté cette belle gerbe de fleurs lors d’une petite fête surprise en son honneur le 25 septembre.

BAS DE PHOTO 2 : Lors du party de retraite de Louise Comeau (deuxième de la gauche), directrice générale de la SDBA, le 25 septembre, elle est entourée des membres de son conseil. Dans la première rangée, on la voit avec, de la gauche, la présidente Angèle Arsenault et les conseillères Louise Richard et Tania Bernard. Dans la rangée arrière, on aperçoit, de la gauche, le vice-président Ronald Caissie, le conseiller Donnie Arsenault, le secrétaire-trésorier Roger Gallant et le conseiller Desmond Arsenault. La conseillère Darlene Sanford est absente de la photo.

Pour plus d’information :
Angèle Arsenault, présidente
La Société de développement de la Baie Acadienne
(902) 854-2951