Les dirigeants d’entreprises et d’organismes apprendront comment prévenir la fraude

Lors de dîners-causeries avec le banquier Martin Marcoux

WELLINGTON, Î.-P.-É. – le 1 octobre 2012 – Rien n’est plus frustrant, désemparant et humiliant pour un propriétaire d’entreprise ou un gestionnaire d’organisme que de se retrouver victime de transactions frauduleuses. Les malfaiteurs sont souvent des employés mais parfois sont aussi des criminels professionnels. Peu importe le cas,  la fraude coûte des millions de dollars par année aux entreprises et aux organismes de tous genres.

Heureusement, de nos jours, il existe toute une série de mesures qui peuvent être prises pour éviter et prévenir ces pertes financières.  La Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. et le Centre d’action rural de Wellington organisent donc deux dîners-causeries avec le banquier Martin Marcoux, précisément sur le thème de la prévention de la fraude. La session s’adresse aux propriétaires d’entreprises, aux gestionnaires d’organismes de tous genres ou à tout autre individu intéressé par le sujet.

Le premier dîner-causerie aura lieu le mardi 20 novembre à 12 h à la salle de réunion de RDÉE Île-du-Prince-Édouard au 137, rue Queen, Suite 204, à Charlottetown. Le deuxième aura lieu le mercredi 21 novembre à 12 h au bureau chef du RDÉE au 48, chemin Mill, à Wellington.

M. Marcoux est premier directeur des comptes, Services financiers aux entreprises, à la Banque Royale du Canada (RBC) à Charlottetown. Il compte plus de 20 ans d’expérience dans l’industrie et détient un BBA de l’Université Sainte-Anne. Parfaitement bilingue, le banquier et ses collègues livrent des ateliers sur ce thème depuis au moins une dizaine d’années.

Il parlera, entre autres, des causes et conséquences de la fraude et démontrera qui est à risque et comment. Il discutera de la fausse monnaie, de la fraude en ligne et des « scams ». Il offrira ensuite des mesures de sécurité et de contrôle ainsi que des mesures de défense que peuvent prendre les entreprises et organismes pour prévenir la fraude. Le conférencier répondra alors aux questions des participants.

« Dans ces temps modernes, les méthodes qu’utilisent les scammers et les voleurs deviennent de plus en plus sophistiquées et complexes, » signale Raymond J. Arsenault, coordonnateur de la Chambre de commerce. « Les dirigeants d’entreprises et d’organismes ont donc la responsabilité de se tenir à jour des nouveaux moyens utilisés par les voleurs et des mesures à prendre pour réduire leurs chances d’en devenir victimes. »

Le frais d’inscription de 5 $ couvrira la session ainsi qu’un repas léger. Pour s’inscrire au dîner à Charlottetown, il faut communiquer avec Carrie Cormier au (902) 370-7333 ou au carrie@rdeeipe.org. Pour s’inscrire à la session à Wellington, il faut contacter Jeannine Arsenault au (902) 854-2328, poste 228, ou au jeannine@sdbaipe.org. La date limite des inscriptions est le 16 novembre.

-30-

Pour de plus amples détails :

Raymond J. Arsenault
Coordonnateur
Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É.
(902) 854-3665
raymond@rdeeipe.org