La Coopérative funéraire Évangéline : un tiers de l’objectif est atteint!

Un défi de taille est lancé aux membres

URBAINVILLE, Î.-P.-É. – le 18 décembre 2012 – L’arrivée d’un beau don de 10 000 $ de la Caisse populaire Évangéline-Central signifie qu’un tiers de l’objectif de la campagne de financement de la Coopérative funéraire Évangéline est maintenant atteint!

Le printemps dernier, les membres de la coopérative avaient approuvé une expansion d’une valeur de 160 000 $, explique le président Ernest Gallant. Le projet comprend la construction d’une nouvelle salle de visites funéraires, la transformation de la salle de visites actuelle en salle d’attente, l’ajout de deux nouveaux bureaux, le remplacement des fenêtres et l’ajout de plusieurs touches cosmétiques.

À date, on a réussi à recueillir 50 000 $ du total. En plus du gros don de la Caisse, il y a eu quelques dons commémoratifs mais la masse du reste est provenue des membres qui ont investi des montants supplémentaires dans leur compte de parts.

« Nous sommes très contents qu’un bon nombre de nos membres ont très bien répondu à l’appel, investissant des sommes de 100 $, 200 $, 300 $ ou plus dans leur compte, » a indiqué le président. « Cela étant dit, il faut aussi avouer que l’argent n’entre pas aussi vite que nous l’aurions aimé. »

Le conseil d’administration comprend bien que ce projet de construction n’est pas nécessairement considéré par tout le monde comme étant urgent, comme l’était, par exemple, la reconstruction de la patinoire locale il y a une couple d’années.

En même temps, suggère le conseil, il faut simplement se rappeler des visites funéraires de personnes bien connues ou provenant de grandes familles pour constater la congestion de trafic qui se produit dans le salon. Assez souvent, les lignes d’attentes sont extrêmement longues et s’étendent parfois même jusqu’au stationnement. L’expansion proposée, de 1 380 pieds carrés, doublerait presque la capacité du salon pour les lignes d’attentes, rendant ainsi la situation davantage confortable pour tous les visiteurs.

« Nous installerions des chaises dans la nouvelle salle d’attente pour permettre les gens de se reposer un peu alors qu’ils attendent pour rentrer dans la salle de visites. Le lobby servirait comme salle d’attente secondaire et serait bien moins congestionnée qu’elle l’est parfois, » explique le président.

DÉFI

« Nous lançons donc le défi à tous nos membres qui n’ont pas encore répondu à l’appel et qui sont financièrement en mesure d’investir dans la coopérative de faire, aussitôt possible, des arrangements pour augmenter leurs investissements dans leurs parts, » lance M. Gallant. « Nous aimerions bien recueillir les 110 000 $ qui restent au cours des prochains deux ou trois mois afin que nous puissions débuter la construction au printemps 2013 dès la fonte des neiges. »

Il rappelle aux gens que l’investissement que font les membres n’est pas un don car l’argent leur appartient toujours. Les montants contribués seront simplement ajoutés à leur compte de parts. À l’occasion de leur décès, la coopérative déduira leurs investissements de leurs dépenses funéraires.

On peut contribuer la somme voulue dans un seul bloc d’argent ou en versements étendus sur plusieurs semaines, mois ou années. Les formulaires d’investissements sont disponibles au salon à Urbainville les vendredis après-midis et soirs ainsi qu’à la Caisse pendant ses heures d’ouverture.

M. Gallant signale que la coopérative est en négociation avec d’autres institutions pour des dons substantiels mais il considère que les membres devraient eux-mêmes être les plus grands investisseurs dans ce projet.

« Nous avons encore un bon bout de chemin à aller avant d’atteindre notre objectif mais nous sommes confiants que les membres et la communauté répondra à cet appel, que nous considérons très important, » conclut-il.

-30-

BAS DE PHOTO : Alfred Arsenault, deuxième de la droite, directeur général de la Caisse populaire Évangéline-Central, présente un don de 10 000 $ aux dirigeants de la Coopérative funéraire Évangéline pour aider avec leur projet de reconstruction. Acceptant la contribution sont, de la gauche, le président Ernest Gallant, la membre du comité de levée de fonds, Freda Perry, et le gérant Adrien Arsenault.

Pour de plus amples renseignements :

Ernest Gallant
Président
(902) 854-2558

Adrien Arsenault
Gérant
(902) 854-2828