Les élèves de 9e année se rendent compte que c’est « cool » de pouvoir parler en français

Lors du salon de carrières « Mon français, mon avenir »

CHARLOTTETOWN, Î.-P.-É. – le 22 février 2013 – Quelques 250 élèves de 9e année de la moitié est de l’Île, tous inscrits à des programmes de français langue première ou d’immersion française,  ont eu l’occasion, jeudi dernier, de se rendre compte que c’est bien « cool » de pouvoir parler en français.

Lors d’un salon d’exploration de carrières à Charlottetown, ils ont pu voir de leurs propres yeux que le français n’est pas seulement une matière scolaire mais aussi une langue vibrante dans laquelle on peut vivre, travailler et socialiser ici à l’Île. Leur niveau d’appréciation de cette langue a donc surement augmenté, signale le porte-parole francophone de l’événement, Gary Doucette.

Les organisateurs du salon « Mon français, mon avenir » sont tout de même extrêmement déçus que les jeunes de la moitié ouest de l’Île n’ont pas pu participer à une foire identique qui avait été organisée pour eux. En raison d’une tempête, leur salon du 20 février, à Summerside, a été repoussé au 22 février; ce matin-là, la température a retardé le début de la journée d’école donc on a dû complètement annuler le salon. Pour l’an prochain, il faudra considérer un autre temps de l’année.

Mais pour ce qui est de la session de Charlottetown, organisée pour l’organisme national de promotion du bilinguisme officiel « Le français pour l’avenir », on la considère un très grand succès si on tient compte de la qualité des présentations et les réactions des jeunes et des animateurs, a ajouté M. Doucette.

D’abord, les animatrices des cérémonies d’ouverture étaient Emmaleigh Munro et Kelly McGrath, étudiantes de la 11e année de l’école Colonel Gray qui ont agi d’ambassadrices de l’Île au Forum national des jeunes ambassadeurs l’été dernier à Edmonton, Alberta.

INVITÉS D’HONNEUR

Elles ont présenté deux invités d’honneur, Mme Helen Coltrinari, la présidente nationale du Français pour l’avenir, et M. Aubrey Cormier, sous-ministre adjoint aux Affaires acadiennes et francophones de l’Île. Ces deux n’avaient que des éloges pour l’événement et des encouragements pour les élèves.

Les jeunes devaient alors participer à quatre blocs d’ateliers, incluant un pour la visite de kiosques d’institutions postsecondaires, d’agences gouvernementales et de services. Pour les autres blocs, ils pouvaient assister à des sessions sur une série de domaines de travail : la santé, l’éducation, le tourisme, le mouvement coopératif, la justice, les services publics, les technologies de l’information, l’aérospatial et les biosciences. Toutes ces sessions furent livrées par des professionnels du domaine qui donnaient de leur temps pour faire la promotion de leurs secteurs.

M. Doucette signale que les sessions qui ont surtout retenu l’attention des jeunes étaient évidemment les ateliers interactifs et visuels qui intégraient des jeux, des vidéoclips et des images. La plupart des jeunes étaient vraiment enthousiastes en apprenant toutes sortes de nouvelles choses sur les divers domaines de travail ainsi qu’au sujet de leur langue française. Certains ont même découvert qu’il existe une institution postsecondaire française à l’Île, notamment le Collège Acadie Î.-P.-É.

OLYMPIENNE INVITÉE

Pour clore la journée, les ambassadrices-hôtesses ont présenté l’invitée d’honneur Kara Grant, olympienne en pentathlon moderne et médailliste de bronze à la Coupe mondiale de 2008. Pour une deuxième année consécutive, l’athlète de renom a partagé avec les jeunes comment sa deuxième langue, le français, lui a ouvert toutes sortes de portes au niveau de sa carrière et aux niveaux personnel et social.

Un des objectifs primaires de ces salons, c’est d’encourager les jeunes de continuer leurs études secondaires et postsecondaires en français afin qu’ils puissent éventuellement accéder à un emploi bilingue à l’Île. Les organisateurs considèrent qu’on leur a donné une bonne poussée dans cette direction.

Le salon de Charlottetown, considéré un « forum local » par Le Français pour l’avenir, fut organisé conjointement par Canadian Parents for French Île-du-Prince-Édouard, les deux commissions scolaires provinciales, le Ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et RDÉE Île-du-Prince-Édouard.

-30-

BAS DE PHOTO : Suite à l’ouverture officielle du Salon d’exploration de carrières « Mon français, mon avenir » à Charlottetown jeudi, on aperçoit de la gauche les étudiantes-ambassadrices-hôtesses Kelly McGrath et Emmaleigh Munro; le conférencier Aubrey Cormier, sous-ministre adjoint aux Affaires acadiennes et francophones de l’Île; Pamela Kennedy de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, membre du Comité organisateur du salon; et Helen Coltrinari, présidente nationale du Français pour l’avenir.

Pour de plus amples renseignements :

Sylvia De Sousa
Coordonnatrice, Île-du-Prince-Édouard
Forum local « Mon français, mon avenir: Salons d’exploration de carrières »
(902) 659 2783
sdesousa@francais-avenir.org
www.francais-avenir.org

Gary Doucette
Contact francophone pour médias
Forum local « Mon français, mon avenir: Salons d’exploration de carrières »
(902) 370-7333
gary@rdeeipe.org