Le RDÉE Canada et ses membres se mobilisent pour accroître l’immigration économique francophone au pays

Un plan d’action stratégique est développé

Ottawa, le 17 mars 2013 – En rencontre à Ottawa depuis lundi, les membres du groupe de travail sur l’immigration économique du Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE) Canada ont développé leur Plan d’action stratégique 2013-2014 leur permettant d’intensifier l’immigration économique francophone au pays.

Directrice générale du Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse (CDÉNÉ), Julie Oliver est la leader responsable du groupe de travail sur l’immigration économique, formé à l’automne dernier par le RDÉE Canada. « Près de deux millions de  travailleurs supplémentaires seront requis entre les années 2010 et 2020 pour combler les postes disponibles au pays, indique Mme Oliver. Le RDÉE Canada et ses douze membres provinciaux et territoriaux, qui desservent l’ensemble du pays à l’exception faite du Québec, travaillent afin de favoriser la croissance des communautés francophones et acadienne du Canada. Nous considérons aussi que celles-ci devraient recevoir leur juste part d’immigrantes et d’immigrants économiques. »

« Le groupe de travail sur l’immigration économique a prévu, ajoute-t-elle, la mise en place de programmes novateurs permettant au RDÉE Canada et à ses membres d’accroître leurs activités en immigration économique. Seront aussi développés de nouveaux outils d’intervention qui visent à améliorer la connaissance du marché du travail canadien chez les nouveaux arrivants ainsi que de faciliter leur intégration économique. »

Depuis plusieurs années, le RDÉE Canada et ses membres ont développé une expertise significative en immigration économique. Ses professionnels qualifiés s’expriment dans de nombreuses langues et dialectes et constituent d’excellents ambassadeurs, tant auprès des immigrantes et des immigrants que des employeurs, avec lesquels ils entretiennent des relations privilégiées depuis très longtemps. « Notre très bonne connaissance du marché du travail dans chaque province et territoire fait définitivement du RDÉE Canada et de ses membres des acteurs de choix en matière d’immigration économique francophone au pays », mentionne Jean Léger, son directeur général.

Des représentantes du RDÉE Canada et de ses membres participeront, jusqu’à ce samedi, au 15e congrès national Metropolis, qui se tient au Centre des congrès d’Ottawa. Ils prendront part à des tables rondes ou y seront à titre de conférencier. « Nos résultats en matière d’immigration économique francophone sont éloquents et nos actions très efficaces, spécifie M. Léger. Nous participons à la foire d’emplois Destination Canada depuis de nombreuses années et nous excellons dans le jumelage immigrants-employeurs. »

Le RDÉE Canada, fort de la contribution de ses membres provinciaux et territoriaux, est le leader du développement économique des communautés francophones et acadienne au pays. Reconnu à la fois pour son expertise et pour le développement de partenariats durables, le RDÉE Canada assure la mobilisation, la collaboration et la cohérence des actions dans le but d’amener les communautés francophones et acadienne à contribuer pleinement à la prospérité du Canada.

– 30 –

Pour entrevue et renseignements :
Julie Gagné, gestionnaire des communications, RDÉE Canada
julie.gagne@rdee.ca
www.rdee.ca
Tél. : 613 244-7308
Tél. cell. : 819 592-2613