Les stagiaires de PERCÉ acquièrent des compétences lors d’un programme de mentorat d’été

Les gouvernements continuent d’appuyer financièrement cette belle initiative

CHARLOTTETOWN (Î.-P.-É.) – Le 18 SEPTEMBRE 2013 – Dix-neuf étudiants de niveau postsecondaire de partout à l’Île-du-Prince-Édouard ont eu cet été l’occasion de perfectionner leurs compétences en affaires, d’établir d’importants réseaux et de se sensibiliser davantage aux cheminements de carrière qui pourraient leur permettre de vivre et de travailler dans leur province d’origine après l’obtention de leur diplôme.

« Notre gouvernement sait que les entrepreneurs ne font pas que contribuer considérablement à l’économie canadienne, car ils constituent aussi d’excellentes ressources pour encadrer nos jeunes, d’affirmer la ministre Gail Shea, au nom de l’honorable Rob Moore, ministre d’État (Agence de promotion économique du Canada atlantique). Le modèle de mentorat PERCÉ propose une méthode efficace d’apprentissage pratique. Les nouvelles compétences en affaires que ces étudiants acquièrent lors de leur stage forment une partie inestimable de leur cheminement de carrière ultérieur. »

PERCÉ, un programme axé sur les jeunes entrepreneurs, a été créé pour donner aux jeunes de l’Î.-P.-É. qui commencent leur troisième ou quatrième année universitaire ou collégiale l’occasion de faire l’expérience du pouvoir de l’entrepreneurship grâce à un stage enrichissant au sein d’une entreprise insulaire.

« Le fait d’encourager l’entrepreneurship et le leadership chez les jeunes Insulaires constitue une partie importante de l’établissement d’une économie forte et durable, d’affirmer le ministre Allen Roach. Notre gouvernement est heureux d’appuyer cette initiative, qui incite les jeunes à choisir de vivre et de travailler à l’Île-du-Prince-Édouard et à envisager l’entrepreneurship comme choix de carrière. »

La mission du programme, lequel célèbre son dixième anniversaire cet été, demeure solide : retenir et/ou rapatrier les jeunes et leur montrer, grâce à des expériences de travail pertinentes dans leur domaine d’intérêt, que l’avenir peut être prometteur et prospère au Canada atlantique.

« PERCÉ s’avère une excellente méthode pour encourager nos jeunes professionnels à revenir à l’Île après leurs études postsecondaires afin de commencer une carrière et de se bâtir une vie dans leur province d’origine, de dire Bonnie Gallant, directrice générale de RDÉE Île‑du‑Prince‑Édouard, qui abrite le programme. Nous sommes vraiment fiers de ce que PERCÉ a accompli en seulement une décennie. »

Le gouvernement du Canada, par l’entremise du Programme de développement des entreprises de l’APECA, a investi 55 000 $ pour soutenir la mise en œuvre du programme de 2013. Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a versé 35 000 $ par l’entremise du ministère de l’Innovation et de l’Enseignement supérieur. RDÉE Île-du-Prince-Édouard, le conseil de développement économique provincial francophone, gère le programme et verse une contribution au projet, à l’instar des employeurs qui travaillent avec les stagiaires.

-30-


BAS DE PHOTO:
On peut voir sur la photo, de gauche à droite, l’honorable Allen Roach, ministre de l’Innovation et de l’Enseignement supérieur, Mme Bonnie Gallant, directrice générale de RDÉE Î-P-É, Mme Joceline Arsenault, stagiaire de PERCÉ, et l’honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans. (Photo par Brian Simpson)

Renseignements:
Jana Parker
Bureau de l’APECA à l’Î.-P.-É. et du Tourisme
902-368-0264
Jana.Parker@acoa-apeca.gc.ca

Amber Caseley
Innovation et Enseignement supérieur
902-620-3774

Stéphane Blanchard
RDÉE Île-du-Prince-Édouard
902-370-7333, poste 402
stephane@rdeeipe.org