Après 10 ans, le programme PERCÉ montre fièrement un taux de rapatriement de 82%

À la recherche de nouveaux participants pour l’été 2014

WELLINGTON, Î.-P.-É. – le 9 janvier 2014 – Selon un sondage effectué l’an dernier, à l’occasion du 10e anniversaire de PERCÉ, 82 pour cent des anciens participants de ce programme de stages de travail postsecondaires sont revenus à l’Île ou ont l’intention d’y revenir sous peu pour y faire vie et carrière.

« Qui aurait cru 10 ans passés que nous atteindrions des résultats si incroyables!» signale Bonnie Gallant, directrice générale de RDÉE Île-du-Prince-Édouard inc., l’organisme hôte du programme. « Nous avons trouvé une formule gagnante-gagnante qui bénéficie autant à notre nouvelle génération qui est à la recherche d’emplois qu’à nos employeurs qui se cherchent des employés qualifiés. »

Elle ajoute que lorsque le RDÉE avait collaboré avec la Société de développement de la Baie acadienne à la mise sur pied du programme, on se croisait les doigts en espérant qu’on réussirait à convaincre un quart des participants à s’établir à l’Île. Après cinq ans, le taux de rétention était déjà de 64 pour cent et maintenant, 82 pour cent.

Mme Gallant considère que la raison principale du succès du programme est le fait que les participants ont l’occasion de travailler pendant 10-12 semaines dans leur propre domaine d’études et de rencontrer des gens œuvrant dans leur industrie.

LIVRET SOUVENIR

Un tout nouveau livret faisant état du succès de la première décennie du programme vient tout juste d’être lancé. En même temps, le RDÉE lance son appel pour d’autres étudiants collégiaux et universitaires pour participer à la 11e édition du programme PERCÉ cet été.

Le livret note qu’au cours de la dernière décennie, 198 jeunes des provinces de l’Atlantique, incluant 153 étudiants de l’Île, ont participé au programme. Plus d’un tiers des jeunes (37%) ont fait des stages dans divers domaines de la santé et des services sociaux. Les autres domaines les plus populaires étaient administration et finances (18%), sciences (17%) et éducation (12%).

« Il faut avouer que ce fut un travail de longue haleine pour tenter de retrouver tous ces anciens participants pour les sonder et ensuite de produire ce beau livret, qui contient un témoignage d’un jeune de chaque année du programme, » indique Stéphane Blanchard, agent de développement économique jeunesse du RDÉE.

« Nous ferons parvenir une copie papier du livret à tous les  anciens participants, nos conseillers, nos bailleurs de fonds et nos autres partenaires. Le public peut aussi demander des copies du livret, qui est disponible en français et en anglais puisque le programme est ouvert aux jeunes des deux langues. De plus, la version numérique, en format PDF, sera téléchargeable de notre site web www.rdeeipe.net, dans l’onglet Documents. »

Le RDÉE est très reconnaissant envers les bailleurs de fonds du programme, notamment l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et divers ministères provinciaux. Il apprécie également la participation des employeurs.

« Mais ce sont nos jeunes étudiants postsecondaires qui nous étonnent le plus chaque année par leur enthousiasme et leur désir de réussir dans des domaines souvent très spécialisés puis de contribuer à leur communauté, » ajoute M. Blanchard.

RECRUTEMENT

Cet été, le RDÉE espère pouvoir livrer le programme PERCÉ à une autre vingtaine de jeunes d’un bout à l’autre de la province. Il invite donc les intéressés à consulter le site web du programme au www.percepe.ca. On peut y remplir un formulaire de demande de participation en ligne.

M. Blanchard signale que l’an dernier, 112 jeunes avaient demandé de participer au programme, prouvant encore une fois l’énorme popularité du programme. « Malheureusement, nous sommes incapables d’accommoder toutes les demandes, car nous recevons du financement que pour une vingtaine de jeunes par année. »

La date limite pour soumettre sa demande est le 28 mars.

-30-

BAS DE PHOTO : Catherine Rioux, qui a rédigé la masse des textes du livret souvenir du 10e anniversaire du programme PERCÉ, lance officiellement le livret avec l’aide de l’ancien participant Germain Arsenault, au centre, et de Stéphane Blanchard, agent de développement économique jeunesse de RDÉE Île-du-Prince-Édouard.

Pour de plus amples renseignements :

Stéphane Blanchard
Agent de développement économique jeunesse
RDÉE Île-du-Prince-Édouard
(902) 370-7333, poste 402
Stephane@rdeeipe.org