À la recherche de candidatures pour les prix provinciaux Lauriers de la PME 2014

Les entreprises et les coopératives sont admissibles

WELLINGTON – le 6 janvier 2014 – Après une absence de quelques années, le concours national de prix entrepreneuriaux Lauriers de la PME (petite et moyenne entreprise) de RDÉE Canada sera de retour en 2014. RDÉE Île-du-Prince-Édouard et la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. lancent alors conjointement l’appel pour des candidatures de l’Île pour les cinq prix offerts.

« N’importe qui peut soumettre la candidature d’une ou plusieurs entreprises ou coopératives francophones ou bilingues pour les cinq prix provinciaux d’ici le 31 janvier ; on peut même offrir sa propre candidature, » signale Raymond J. Arsenault, coordonnateur du concours. « Là, un jury provincial examinera toutes les candidatures et choisira un(e) gagnant(e) provincial(e) dans chacune des cinq catégories. Ces entreprises seront honorées lors du Gala des entrepreneurs le 15 mars prochain à Summerside. »

Il explique que les candidatures des cinq gagnants provinciaux seront alors soumises au concours national. Un jury canadien fera donc un tri parmi les nominations reçues de toutes les provinces et territoires pour en finir avec trois ou quatre finalistes par catégorie. Seulement ces finalistes seront invités à participer au gala national qui aura lieu en novembre prochain à Moncton au Nouveau-Brunswick. (Par le passé, tous les candidats provinciaux et territoriaux étaient invités au gala national, qui avait toujours lieu à Ottawa.)

LES CATÉGORIES DE 2014

  • Entreprise de transformation : Pour une entreprise qui transforme, traite ou fabrique des biens, par des procédés mécaniques ou physiques, à partir de produits ou matériaux bruts (incluant les produits marins et agroalimentaires), depuis au moins trois ans.
  • Entreprise de service : Pour une entreprise qui, depuis au moins trois ans, vend des services au consommateur ou à d’autres entreprises qui, à leur tour, utilisent ces services comme intrants dans leur production. Ces services peuvent se démarquer par leur créativité dans l’offre comme telle ou par leur forte composante industrielle et technologique.
  • Commerce de détail : Pour une entreprise qui, depuis au moins trois ans, achète des produits auprès d’un fournisseur, d’un producteur ou d’un importateur, soit directement ou par l’intermédiaire d’un grossiste. Il revend par la suite la marchandise, généralement, à l’unité ou par petite quantité à un client dans un magasin, une boutique ou par correspondance à l’aide d’un catalogue ou d’un site internet. C’est le maillon final de la chaîne de distribution. Il se distingue ainsi du commerce en gros.
  • Microentreprise : Pour une petite entreprise qui œuvre depuis au moins trois ans dans n’importe quel secteur et qui fournit du travail pour un maximum de trois personnes à plein temps, incluant le propriétaire. Il peut s’agir également d’un travailleur-entrepreneur autonome, c’est-à-dire sans employé.
  • Jeunes entrepreneurs : Pour une petite entreprise, en activité depuis au moins un an, qui est détenue par un ou des propriétaires âgés de 35 ans et moins qui a su faire une différence sur le plan de la diversification économique, n’importe son secteur d’activités.

ENTREPRISES ADMISSIBLES

Le concours des Lauriers de la PME s’adresse aux petites et moyennes entreprises (PME) francophones à l’extérieur du Québec. Les entreprises à propriétaire unique, les sociétés en nom collectif, les sociétés par actions et les coopératives sont admissibles. On définit une PME francophone comme étant une entreprise de moins de 500 employés exploitée par un ou des propriétaires d’expression française qui exercent une direction administrative et technique effective, qui ont des contacts permanents avec leur personnel et qui contribuent au développement de l’économie francophone du Canada.

En plus d’exposer leurs activités commerciales, les dossiers de candidatures devront notamment démontrer leur contribution à leur communauté et à la valorisation du fait français.

À noter que les gagnants d’anciens prix nationaux Lauriers de la PME (incluant les prix Coup de cœur) ne sont pas admissibles.

Pour soumettre une nomination, il faut télécharger le formulaire de nomination provincial du site web www.rdeeipe.net sous l’onglet « Documents ».  Le formulaire explique les critères et démarches simples à suivre pour soumettre une ou plusieurs nominations. À noter qu’il faut avoir la permission d’une entreprise pour offrir sa candidature.

Il est prévu que les prix Lauriers de la PME soient présentés tous les deux ans. RDÉE Î.-P.-É. et la CCAFLIPE prévoient donc présenter ces prix-là une année et ses prix habituels l’autre année.

-30-


BAS DE PHOTO :
Bonnie Gallant, directrice générale de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, et Raymond J. Arsenault, coordonnateur de la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É., lancent officiellement le concours provincial des Lauriers de la PME 2014. On doit soumettre des nominations pour des entreprises ou des coopératives au plus tard le 31 janvier.

Pour de plus amples renseignements :
Raymond J. Arsenault
Coordonnateur du Gala des entrepreneurs
RDÉE Î.-P.-É. et CCAFLIPE
(902) 854-3665
raymond@rdeeipe.org