Les enjeux économiques des communautés francophones et acadienne discutés à Halifax par les membres du RDÉE Canada

Neuf provinces et territoires y participent

HALIFAX – 13 février 2014 – Réunis pour une rencontre de travail de deux jours dans la capitale de la Nouvelle-Écosse, les membres du RDÉE Canada de l’ensemble du pays ont présenté leurs principaux accomplissements de la dernière année. Grâce à leurs bureaux répartis dans neuf provinces et trois territoires, le RDÉE Canada et ses membres sont résolument tournés vers l’action et l’atteinte de résultats concrets.

De manière à approfondir sa compréhension des enjeux économiques auxquels font face les communautés francophones et acadienne, le RDÉE a créé quatre groupes de travail sur les enjeux économiques (GTEÉ). Leur mandat est d’analyser les pistes de solutions pour ensuite mettre à exécution celles qui font l’objet d’un consensus des membres.

Les groupes de travail couvrent les domaines suivants : tourisme, immigration économique, Francophonie économique canadienne et économie verte. Lors de cette rencontre pancanadienne, les membres ont eu l’occasion d’échanger sur les pratiques exemplaires et de travailler sur des projets nationaux concrets et porteurs.
Les gens d’affaires de la communauté acadienne de la Nouvelle-Écosse ont été conviés à échanger avec les dirigeants en développement économique de toutes les provinces et de tous les territoires le mardi 11 février, en début de soirée.

Appelé à commenter sur le travail des groupes lors de cette rencontre, le directeur général du RDÉE Canada, monsieur Jean Léger, a souligné que « Ces équipes ont accompli un travail important au cours des 12 derniers mois et elles permettront aux communautés francophones et acadienne de récolter les fruits de cette concertation ciblée. » Tous les détails concernant les groupes de travail peuvent être consultés sur le site du RDÉE Canada au www.rdee.ca.

« C’est un grand plaisir de recevoir à Halifax les quatre groupes de travail du RDÉE Canada provenant des provinces et des territoires des communautés de langue officielle en situation minoritaire. Ces rencontres ont permis aux membres du Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse, le CDÉNÉ,  de discuter des dossiers actifs au plan canadien dont les priorités sont semblables aux nôtres en Nouvelle-Écosse, » a  souligné Charles Gaudet, président du conseil d’administration du CDÉNÉ.

Jean Léger a tenu à rappeler que l’ensemble du réseau a contribué à engendrer près de 100 millions de dollars en investissements. À cela s’ajoute la création de plus 3 700 emplois et l’appui à la préparation de 935 plans d’affaires.

– 30 –

BAS DE PHOTO 1 : Parmi les représentants provinciaux et territoriaux à la rencontre à Halifax, on pouvait compter, de la gauche, Martin Bouchard de RDÉE Territoires du Nord-Ouest,  Marie-Laure Polydore de RDÉE Alberta, Annie Dell de RDÉE Ontario et Christian Gallant, de RDÉE Île-du-Prince-Édouard.

BAS DE PHOTO 2 : Dans l’ordre habituel, on aperçoit Jean Léger, directeur du RDÉE Canada; Julie Oliver, directrice générale du CDÉNÉ; Jules Chiasson, directeur général du Conseil communautaire du Grand-Havre; Charles Gaudet, président du conseil d’administration du CDÉNÉ.

Sources :

Patrick L. Doyon
Gestionnaire, Relations externes
RDÉE Canada
Tél. cell. : 613 720-5766
Courriel : patrick.doyon@rdee.ca

Caroline LeBlanc
Agente des communications
Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse (CDÉNÉ)
Tél. : 902 424-7052
Courriel : cleblanc@cdene.ns.ca