Trois petites entreprises remportent des Prix Jeunes millionnaires

Récompensés pour leurs efforts et innovations

prix jeunes millionnaires

Trois jeunes francophones qui ont établi des commerces d’été en 2013 ont été récompensés pour leurs efforts au Gala des entrepreneurs 2014. Le président de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, deuxième de la gauche, leur a chacun présenté le Prix Jeunes millionnaires. Ils sont, de la gauche, Félix Thériault (Gator on Wheels), Stuart Lawther (Stuie’s Beach Chairs) et Michael MacEwen (Simply Sno-Cones). Absent de la photo: Elliot Fraser, partenaire de Simply Sno-Cones.

SUMMERSIDE, Î.-P.-É. – le 15 mars 2014 – Les jeunes propriétaires bilingues de trois petites entreprises fondées à l’été 2013 viennent d’être reconnus officiellement pour leurs efforts exceptionnels et leur fantastique esprit d’innovation.

C’est lors du Gala des entrepreneurs 2014, le 15 mars à Summerside, que RDÉE Île-du-Prince-Édouard inc. et la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. ont remis les Prix Jeunes millionnaires à :

•Félix Thériault de Stratford (Gators on Wheels – vendeur de breuvages et collations à l’aide d’un cooler sur roues);
•Michael MacEwen et Eliott Fraser  de Stratford (Simply Sno-Cones – vendeurs de cornets de glace à diverses saveurs) ;
•et Stuart Lawther de Charlottetown (Stuie’s Beach Chairs – manufacturier et vendeur de chaises en bois pour la plage).

« Ces jeunes ont goûté une première fois à l’entrepreneuriat et ils n’y sont pas allés de main morte! Ils ont dépassé les objectifs qu’ils s’étaient fixés, » a signalé le président du RDÉE, Martin Marcoux. « Pour la plupart, les produits qu’ils préparaient et vendaient étaient ordinaires, des affaires que l’on peut acheter dans presque tous les magasins et dépanneurs. Cependant, ces jeunes ont évidemment très bien compris que ce n’est pas seulement le produit qui compte; c’est également la qualité du service qui attire et retient des clients. Dans le cas de nos jeunes gagnants, le service personnalisé de livraison directe a fait toute la différence! »

M. Marcoux a ajouté que les gagnants ont également utilisé divers moyens technologiques modernes, incluant des sites web et des pages Facebook, pour promouvoir leur entreprise, ses services et ses produits. Une des petites entreprises permettait même à ses clients de payer avec leur carte de crédit.

Le programme Jeunes millionnaires, qui est financé par l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et Innovation Î.-P.-É., vise à stimuler le sens des affaires et l’esprit d’entrepreneurial chez les jeunes de 8 à 16 ans.  Les participants suivent une série de formations afin d’acquérir des compétences élémentaires en affaires, notamment la tenue de livres, le marketing, la vente, le service à la clientèle et l’art de s’exprimer en public. Une fois les ateliers terminés, les participants soumettent un plan d’affaires et reçoivent une subvention de 100$ pour individus ou de 150$ pour partenaires pour aider à couvrir les frais de démarrage de leur petite entreprise d’été.

Au niveau provincial, c’est la Central Development Corporation (CDC) qui gère le programme, connu en anglais sous le nom Young Millionaires; divers organismes régionaux s’occupent de sa livraison. Depuis plusieurs années, RDÉE Île-du-Prince-Édouard coordonne l’édition francophone du programme. Chaque année, on compte de 20 à 40 participants francophones provenant de diverses régions de l’Île.

Il y a deux ans, la CDC a conçu un prix d’excellence qui serait remis à un participant de chaque groupe du programme qui s’est démarqué de façon particulière. Cette année, le RDÉE a décidé de reconnaître les trois entreprises francophones les plus performantes.

ENTREPRISES GAGNANTES

gatoronwheelslowresGATORS ON WHEELS – L’idée entrepreneuriale de Félix Thériault, fils de Monique et Francis Thériault de Stratford, était assez simple: son entreprise vendrait des boissons rafraichissantes tel que du Gatorade, de l’eau ou de la liqueur, ainsi que des collations comme des galettes et des muffins. Là où il a innové, c’est par son engagement inlassable à son entreprise et en se bâtissant une clientèle très dévouée. Tous les jours, Félix se présentait dans divers chantiers de construction de son voisinage aux pauses du matin et de l’après-midi. En peu de temps, les gars de chantiers en sont venus à attendre Félix avec son cooler sur roues. Ce jeune s’était même développé un système parfait de réfrigération de ses produits pour assurer qu’ils soient de température optimale lorsqu’il arriverait chez ses clients. De par son dévouement, Félix a atteint le meilleur chiffre d’affaires de son groupe, soit des ventes d’au-delà de 2 000 $ et des profits d’environ 1 000 $!

Simplysno-coneslowresSIMPLY SNO-CONES – Cette entreprise fut fondée par deux bons amis de Stratford, soit Michael MacEwen, fils de Derek et Nancy MacEwen, et Eliott Fraser, fils de Donald et Melanie Fraser. Ces deux jeunes ont acheté une machine qui broie la glace pour confectionner des cornets de glace à diverses saveurs. Ils ont ensuite dû se procurer les permis de santé nécessaires auprès de la province.  Ils se sont alors promenés d’un bout à l’autre de la province pour vendre leurs produits. En fait, on a pu les voir sur le terrain d’Old Home Week, aux marchés des fermiers de North River et de Mayfield, à l’Exposition agricole et le Festival acadien de la région Évangéline et aux plages de Tea Hill et Kinlock. Pour faciliter leurs ventes, ils s’étaient même procuré une puce qui, attachée au téléphone cellulaire de leur père, pouvait accepter les cartes de crédit. Les jeunes ont terminé leur été avec un beau profit de 600 $ pour leurs efforts!

StuiesBeachChairslowresSTUIE’S BEACH CHAIRS – Stuart Lawther, fils de Reina Lamothe et Derek Lawther de Charlottetown, a évidemment un esprit bien innovateur. Pour faire son étude de marché, il s’est servi d’un outil de sondage en ligne. Il a ensuite monté une page Facebook pour permettre à un nombre diversifié de gens de répondre à son sondage. Avec l’aide de son père, il a développé par essai et erreur une belle chaise portative en bois pour amener à la plage. C’est ensuite lui-même qui construisait toutes ses chaises. Composées de deux parties qui s’intègrent l’une dans l’autre, ces chaises sont très faciles à porter et installer puis sont très confortables. Au cours de son été, Stuart, a réussi à vendre 24 chaises, dont la majorité par l’entremise des médias sociaux. Malgré le fait que sa marge de profit n’était pas immense, Stuart a quand même voulu remettre un pourcentage de ses revenus à une œuvre de charité, soit Big Brothers Big Sisters of PEI.

-30-

 

Pour de plus amples détails :
Raymond J. Arsenault
Coordonnateur, Gala des entrepreneurs 2014
(902) 854-3439(902) 854-3439, poste 231
raymond@rdeeipe.org