La succession par la voie coopérative : une option à considérer

successioncooplowresWELLINGTON – le 13 février 2015 – Une dizaine de personnes sont venues s’informer sur la succession par la voie coopérative lors d’un dîner-causerie à Wellington le 12 février dernier.

Le conférencier, Melvin Doiron, directeur général de la Coopérative de développement régional – Acadie de Caraquet, N.-B., était de passage pour parler des options de succession qu’ont les entreprises – incluant la méthode coopérative.

Il explique que dans la région atlantique, c’est un concept qui est encore assez nouveau mais au Québec et en Europe, c’est une pratique qui connaît de très bons résultats.

Dans bien des cas, ce sont les employés d’une entreprise qui s’organisent en coopérative de travailleurs (parfois appuyés par des actionnaires externes) pour acheter l’entreprise de leur patron lorsque celui-ci veut se retirer ou vendre.

On aperçoit dans la photo M. Doiron qui discute du concept avec Angèle Arsenault, à la gauche, présidente du Conseil de développement coopératif, et Ève-Alexandra St-Laurent, agente du Centre d’action rural (CAR) de Wellington. La séance fut présentée par le CAR et la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É.