La CCAFLIPE remet ses cinq prix entrepreneuriaux à d’excellents exemples pour les entrepreneurs actuels et futurs

gagnants 2015

SUMMERSIDE – le 15 mars 2015 – La Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. vient d’honorer cinq personnes et entreprises qui sont « d’excellents exemples pour les autres entrepreneurs de l’Île et pour les entrepreneurs du futur, » selon la porte-parole de la Chambre, Jeannette Arsenault.

« À la fin de cette soirée, seulement une poignée de gens sortira de la salle avec un trophée en main, » a-t-elle indiqué dans son message de bienvenue aux près de 120 personnes rassemblées pour le 14e Gala des entrepreneurs à Summerside le samedi 14 mars. « Mais pour dire la vérité, c’est nous, tous les autres gens dans la salle, qui sont les vrais gagnants, car ce sont nous qui bénéficions des merveilleux produits et services que vous nous offrez tous les jours! »

Cette année, seulement 12 nominations ont été reçues pour les cinq prix qui devaient être présentés. « Il faut dire que le jury de sélection a été très impressionné par la grande qualité des candidatures reçues, même si elles n’étaient pas nombreuses, » a ajouté Mme Arsenault. « Déjà, nous considérons tous les candidats des gagnants, car ils contribuent tous de façon exceptionnelle à l’économie de notre province, à la création d’emplois, au développement de nos communautés ou à l’offre de produits et services de haute qualité. »

La porte-parole a aussi rappelé aux gagnants et aux autres finalistes qu’ils ont « un autre gros avantage que la majorité de vos compétiteurs n’ont pas : vous offrez vos services dans deux langues. » Elle les a donc remerciés pour leurs efforts et les a encouragé de continuer.

Les gagnants des prix 2015 sont :

  • Jeune entreprenant 2015 – Kyle Gill de Charlottetown
  • Femme d’affaires 2015 – Tanya Gallant, Cameleon Productions, de Charlottetown
  • Coopérative de l’année 2015 – La Caisse populaire Évangéline-Central, Wellington, Tyne Valley et O’Leary
  • Entrepreneur distingué 2015 – Julien Arsenault, La Ferme Sanford-Arsenault, Mont-Carmel
  • Prix d’Excellence de la présidence 2015 – Urbainville Farms, Robert et Alfred Arsenault, Urbainville.

Les commanditaires du Gala 2015 étaient RDÉE Île-du-Prince-Édouard, l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, la Province de l’Île-du-Prince-Édouard (et ses Centres d’action ruraux), la CBDC Î.-P.-É. Centrale, la Caisse populaire Évangéline-Central, Radio-Canada Acadie, RDÉE Canada, The Co-operators (Mike Bradley Insurance Services), ProMax 2000 et la Banque Royale du Canada.

-30-

 

BAS DE PHOTO: Les gagnants des cinq prix présentés par la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. lors de son Gala des entrepreneurs 2015 du 14 mars sont, de la gauche, Julien Arsenault de la Ferme Sanford-Arsenault (Entrepreneur distingué 2015), Alfred et Robert Arsenault d’Urbainville Farms (Prix d’Excellence de la présidence 2015), Becky Chaisson et Alfred Arsenault de la Caisse populaire Évangéline-Central (Coopérative de l’année 2015), Kyle Gill de Charlottetown (Jeune entreprenant 2015) et Tanya Gallant de la firme Cameleon Productions (Femme d’affaires 2015).

 

Pour de plus amples renseignements:

Raymond J. Arsenault
Coordonnateur
La Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É.
(902) 854-3439, poste 231
raymond@rdeeipe.org

BIOGRAPHIES DES GAGNANTS

Jeune entreprenant 2015 lowresJEUNE ENTREPRENANT 2015 – Âgé de 16 ans, Kyle Gill de Charlottetown est musicien, animateur de soirées karaoké et disc-jockey pour soirées dansantes, mais sa vraie passion est réservée pour la technique du son. Il possède un talent naturel pour comprendre et manipuler les mille-et-une nuances des consoles de son numériques de dernière génération. Il agit comme technicien de son et lumière pour presque toutes les activités du théâtre au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean. Parmi ses plus importants et récents spectacles, on compte Les Hay Babies, Ten Strings and A Goat Skin, Lisa LeBlanc et Caroline Savoie puis le spectacle de Noël de son école. De plus, il se fait un plaisir d’enseigner aux autres comment utiliser les consoles. Les autres candidats dans cette catégorie étaient Sophie Duguay et Keith Turbide de Charlottetown. Dans la photo, on aperçoit Kyle Gill qui reçoit son prix du Jeune entreprenant 2015 des mains de Sonny Gallant, représentant du Gouvernement provincial (qui commandite le prix), et Jeannette Arsenault, porte-parole de la CCAFLIPE.

Femme daffaires 2015lowresFEMME D’AFFAIRES 2015 – Depuis l’âge de 5 ans, Tanya Gallant chante publiquement. Elle a remporté plusieurs prix pour son chant, a fait du théâtre musical en tournée en Nouvelle-Écosse et en Louisiane, a fait partie de la distribution de la série « Acadie en musique » et a été chanteuse-gérante du groupe Chiquésa. Elle fut ensuite gestionnaire au East Coast Music Awards avant de déménager dans l’Ouest canadien où elle a produit des évènements de classe mondiale en Alberta et en Colombie britannique. De retour à l’Île en 2011, elle établit Cameleon Productions à Charlottetown afin d’offrir au public ses talents d’artiste, de directrice artistique, de metteure en scène, de productrice d’évènements culturels, de gérante de projets communautaires et de consultante. Parmi ses nombreux clients, on retrouve le Congrès mondial acadien, le Festival des petites salles de l’Î.-P.-É., la pièce Anne & Gilbert : The Musical, l’Exposition agricole et le Festival acadien, le Gala du 50e anniversaire de l’École Évangéline, les Célébrations du bicentenaire d’Abram-Village et de Mont-Carmel et la Fête provinciale du 15 août. Tanya offre également un service de développement de carrière artistique et de planification de noces. Les autres personnes nominées dans cette catégorie étaient Louise Allaire de Summerside et Linda Lowther de Rustico. Dans la photo, on voit Tanya Gallant, au centre, qui reçoit le prix Femme d’affaires 2015 de Tania Bernard, à la gauche, représentante du commanditaire CBDC Î.-P.-É. Centrale, et de Jeannette Arsenault, porte-parole de la CCAFLIPE.

Cooperative de lannee 2015lowresCOOPÉRATIVE DE L’ANNÉE 2015 – La Caisse populaire Évangéline-Central est le résultat d’un fusionnement en 2012 de la Caisse populaire Évangéline (qui avait des succursales à Wellington et Tyne Valley) avec la Central Credit Union d’O’Leary. La nouvelle structure combinée, maintenant la quatrième plus grande caisse à l’Île, est fière de proclamer qu’elle a 9 500 membres et 130 millions de dollars en actifs! Ensemble, les trois succursales de la caisse emploient 35 personnes à temps plein et cinq autres à temps partiel. Les services à la succursale de Wellington demeurent complètement bilingues. Même si elle offre aujourd’hui toutes les options technologiques financières modernes 24 heures sur 24, la caisse maintient toujours sa mission originale : de desservir ses membres-propriétaires et de répondre à leurs besoins. Elle est gérée par les membres pour les membres! Chaque année, les succursales donnent plus de 70 000 $ en dons et contributions à une vaste série de causes communautaires. De plus, la caisse est le commanditaire majeur de l’évènement Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer. L’autre candidate dans cette catégorie était la Coopérative de développement culturel et patrimonial de Mont-Carmel. Dans la photo, on aperçoit, de la gauche, Richard Simoens, directeur général de Radio-Canada Acadie (commanditaire du prix Coopérative de l’année 2015), qui présente le trophée aux représentants de la Caisse populaire Évangéline-Central, la présidente Becky Chaisson et le directeur général Alfred Arsenault. Jeannette Arsenault, porte-parole de la Chambre, participe à la présentation.

Entrepreneur distingue 2015lowresENTREPRENEUR DISTINGUÉ 2015 – C’est en 1965 que Julien Arsenault s’est marié et a commencé à acheter du terrain à Mont-Carmel pour y établir sa propre ferme. Il a décidé de se spécialiser dans l’élevage de bœuf. Avec l’aide de son frère Victorin et de ses neveux, il a beaucoup travaillé pour agrandir la ferme et pour améliorer la qualité de sa viande. Leurs efforts pour rehausser la qualité et la pureté de leurs récoltes, en vue de nourrir leurs bêtes, ont également porté des fruits. Lorsque sa fille Darlene Sanford est revenue du Nova Scotia Agricultural College, elle a vite mis en pratique ses nouvelles connaissances pour appuyer les démarches de son père.  En peu de temps, la Ferme Sanford-Arsenault fut reconnue comme l’une des meilleures fermes à bœuf de l’Île. En fait, leur viande est vendue exclusivement par Atlantic Beef Products de Borden-Carleton partout aux Maritimes et un peu partout au Canada. Julien, maintenant âgé de 78 ans, s’est retiré de la ferme en 2012. Darlene continue toujours d’élever et de vendre environ 400 bêtes par an, offrant donc des tonnes de viande de qualité aux Canadiens. L’autre candidat de cette catégorie était Julien Bernard de la Ferme Bernadale à St-Philippe. Dans la photo, on aperçoit Julien Arsenault qui reçoit son prix de l’Entrepreneur distingué 2015 de Becky Chaisson, à la gauche, représentante du commanditaire La Caisse populaire Évangéline-Central, et Jeannette Arsenault, porte-parole de la CCAFLIPE.

Prix dexcellence 2015 lowresPRIX D’EXCELLENCE DE LA PRÉSIDENCE 2015 – Robert Arsenault d’Urbainville représente la quatrième génération à œuvrer sur les terres d’Urbainville Farms. Son arrière-grand-père Calixte Arsenault n’aurait jamais pu deviner que sa ferme deviendrait un jour une des plus grandes fermes productrices de pommes de terre à l’Île-du-Prince-Édouard. Robert cultive aujourd’hui 1 500 arpents de patates de neuf différentes variétés. Soixante pour cent de sa récolte s’en va à Cavendish Farms pour être transformée en frites. Trente pour cent s’en vont chez Frito Lay à Kentville, en Nouvelle-Écosse, pour être transformées en croustilles. Les derniers dix pour cent sont des patates pour la table ou pour la semence. Le père de Robert, Alfred, qui est supposément retiré après avoir géré la ferme pour plusieurs décennies, s’occupe toujours de planter et cultiver quelque 1,500 arpents de soya, blé et orge chaque année. Robert a récemment acquis l’ancienne usine Small Fry à Urbainville pour laver ses patates avant de les livrer aux usines de transformation. Il offre également ce service de lavage aux autres fermiers de l’Ouest de l’Île, accommodant jusqu’à 10 pleines camionnées par jour. Urbainville Farms fournit du travail pour six personnes à temps plein et 20 à 25 autres ouvriers saisonniers. L’autre candidat de cette catégorie était Thompson’s Woodcraft (Wilfred Thompson) de Bedeque. Dans la photo, on voit Sonny Gallant, à la gauche, qui vient de présenter le Prix d’Excellence de la présidence 2015, au nom du commanditaire l’Agence de promotion économique du Canada atlantique. Les gagnants sont Robert et son père Alfred Arsenault d’Urbainville Farms. Jeannette Arsenault, porte-parole de la Chambre de commerce, a assisté à la présentation du prix.