PERCÉ : une pratique exemplaire qui attire de l’attention au niveau national

presentation percelowresWINNIPEG – le 21 juin 2015 – Le programme de stages postsecondaires PERCÉ, conçu et mené par RDÉE Île-du-Prince-Édouard, a été reconnu dès ses débuts 12 ans passés comme pratique exemplaire de rétention et de rapatriement des jeunes adultes. Il a été tenté dans les autres provinces de la Région atlantique avec un certain degré de succès il y a déjà quelques années.

Mais maintenant, il paraît y avoir un nouveau souffle d’intérêt dans le programme, cette fois-ci au niveau national.

Lors du colloque « La Francophonie économique de demain… je m’engage » de RDÉE Canada du 17 au 20 juin à Winnipeg, Man., RDÉE Île-du-Prince-Édouard a été demandé de faire une présentation de 15 minutes sur une de ses pratiques exemples.

Raymond J. Arsenault, l’agent de communication, et Stéphane Blanchard, l’agent de développement jeunesse, ont alors préparé et présenté un aperçu du programme insulaire, qui connaît un taux de rétention de 82 pour cent. C’est-à-dire que 82 pour cent des jeunes qui y participent reviennent s’installer à l’Île en permanence pour y faire vie et carrière, souvent après avoir étudié ou travaillé hors province.

Et pourtant, lorsque le programme avait été conçu, on osait espérer que l’on pourrait convaincre au moins 25 pour cent de revenir.

La présentation a immédiatement suscité quelques questions intéressantes et quelques commentaires positifs. Les questions et discussions se sont continuées pendant les pauses et pendant le reste du colloque. Maintenant, le réseau canadien se demande s’il serait possible d’offrir un tel programme dans toutes les provinces et territoires membres du réseau. La discussion se poursuivra dans les mois à venir.

RDÉE Île-du-Prince-Édouard se dit prêt à collaborer avec le réseau.