Les Jeunes millionnaires augmentent leurs ventes de 33% en 2016

sophia-banfieldlowresCHARLOTTETOWN –  le 6 octobre 2016 – Les 23 petites entreprises inscrites au programme Jeunes millionnaires l’été dernier ont atteint des ventes record d’environ 15 000 $ – une augmentation de 25 pour cent comparativement à l’été 2015. Leurs profits, eux, ont atteint environ 8 000 $, donc une augmentation encore plus impressionnante de 33 pour cent.

« Nous sommes extrêmement fiers des efforts exercés par nos jeunes pour réussir si bien en affaires cet été, » signale Stéphane Blanchard, agent de développement jeunesse de RDÉE Île-du-Prince-Édouard. « Plusieurs de nos participants ont approché leur aventure entrepreneuriale de façon très sérieuse. Il était très impressionnant de voir l’attitude professionnelle qu’ils démontraient. »

Il considère alors que plusieurs de ces jeunes ont bien du potentiel pour devenir entrepreneurs lorsqu’ils seront adultes.

M. Blanchard explique qu’on a fait des efforts supplémentaires pour recruter des jeunes cet été. On a d’abord obtenu la permission de plusieurs écoles de rencontrer les jeunes pendant les heures de classe, plutôt qu’aux récréations lorsqu’ils sont tirés de tous côtés.

Les efforts supplémentaires ont évidemment porté des fruits car on a pu convaincre 26 jeunes de 8 à 16 ans, provenant des régions Souris, Charlottetown, Summerside et Évangéline, de s’inscrire au programme et de former 23 entreprises (trois partenariats et 20 entreprises à propriétaires uniques). Dix de celles-ci étaient de retour après avoir participé au programme l’an dernier. À l’été 2015, on avait 20 jeunes exploitant 17 entreprises.

ACTIVITÉS DE VENTE

La coordonnatrice Samantha Lawther a alors identifié une douzaine d’activités communautaires, surtout des festivals, auxquelles les Jeunes millionnaires 2016 ont pu participer pour vendre leurs produits, qui variaient de friandises, légumes et pâtisseries à bijoux, échasses, jouets, pièces artisanales et bois pour feux de camps. Un des jeunes nettoyait également l’intérieur de voitures.

Tous les jeunes ont eu l’occasion de participer à trois ateliers pour apprendre les notions de base de l’entrepreneuriat, y compris les plans d’affaires, les études de marché, le service à la clientèle, la qualité des produits, les budgets et autres. Ils devaient ensuite présenter leur plan d’affaires aux responsables du programme lors d’entrevues individuelles.

Chaque entreprise a reçu un octroi (jusqu’à 100 $ pour individus et jusqu’à 150 $ pour partenariats) pour l’aider à se mettre sur pied et pour acheter ses matériaux de production. Rendus au début juillet, les jeunes se sont mis à l’œuvre pour produire et vendre leurs produits.

Encore cette année, c’était RDÉE Î.-P.-É. qui livrait le programme provincial Jeunes millionnaires, la version française du programme Young Millionaires, géré provincialement par la Central Development Corporation. Le programme est financé par l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et Innovation Î.-P.-É.

-30-

 

BAS DE PHOTO : Sophia Banfield, qui a fondé l’entreprise Mini-Foodie avec l’appui du programme Jeunes millionnaires, vendait cet été de fines herbes. Vingt-six jeunes ont profité de l’édition française du programme cette année et ont atteint des ventes et des profits record cet été.

 

Pour plus d’information :
Stéphane Blanchard
Agent de développement jeunesse
RDÉE Île-du-Prince-Édouard
(902) 370-7333, poste 402