Sept entrepreneurs et entreprises francophones honorés pour leurs contributions à l’économie et à la communauté


SUMMERSIDE – le 19 mars 2017 – Un groupe musical populaire, un foyer d’accueil pour aînés, un garagiste, un ancien agent d’assurances, une entreprise de cimentage, un propriétaire de restaurant et une entrepreneure adolescente viennent de remporter les sept prix entrepreneuriaux de la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É.

C’est lors du Gala des entrepreneurs 2017, haut en couleurs et cérémonies, le samedi 18 mars, au Centre Belle-Alliance à Summerside, qu’on leur a remis ces marques de reconnaissance et d’appréciation devant 110 personnes.

« Bien que leurs champs d’activité varient beaucoup, nos gagnants ont tous quelques points importants en commun : ils contribuent tous à l’économie provinciale, à la création d’emplois, au développement de nos communautés ou à l’offre de produits et services de très haute qualité, » a signalé Martin Marcoux, porte-parole de la Chambre. « Et ils détiennent un autre gros avantage que la majorité de leurs compétiteurs n’ont pas : ils offrent leurs services dans deux langues. »

Il a noté que la Chambre avait reçu 21 candidatures pour ses sept prix et a pu en retenir 19. Avec les gagnants de cette 16e édition du Gala, la Chambre a remis un total de 88 prix au fil des années.

Les gagnants sont :

• Prix d’Excellence de la présidence 2017 : Egmont Bay Construction (Claude Gallant), Abram-Village (commandité par l’Agence de promotion économique du Canada atlantique);
• Prix de l’Entrepreneur distingué 2017 : Roger Arsenault, The Co-operators, Wellington (retiré) (commandité par Mike Bradley Insurance Services – The Co-operators);
• Prix de l’Entrepreneur immigrant 2017 : Joseph Sammoun, Shaddy’s Restaurant, Charlottetown (commandité par le projet LIENS);
• Prix de l’Entreprise d’économie sociale 2017 : La Coopérative Le Chez-nous, Wellington (commandité par la Caisse populaire Évangéline-Central)
• Prix de la Personnalité d’affaires 2017 : Gérald Arsenault, Wellington Service Centre, Wellington (commandité par Innovation Î.-P.-É.);
• Prix Jeune entreprenant 2017 : Ten Strings and a Goat Skin, Charlottetown-Rustico (commandité par la CBDC Î.-P.-É. Centrale);
• Prix Jeunes millionnaires : Janika Godin, Jabling, Stratford (commandité par Radio-Canada Acadie).

FÉLICITATIONS ET COMMANDITES

À l’occasion leur première participation au Gala, le Premier ministre Wade MacLauchlan et Sean Casey, Secrétaire parlementaire de la ministre de Patrimoine canadien, ont tous deux offert des mots de félicitations aux gagnants et finalistes. Ils furent appuyés par leurs collègues gouvernementaux, Sonny Gallant, ministre provincial de Main d’œuvre et Études supérieures, et Robert Morrisey, Membre du Parlement d’Egmont. Jean-Guy Bigeau, président-directeur général de RDÉE Canada, a également livré un message de félicitations du réseau national.

Parmi les commanditaires de la soirée, on comptait également la Banque Royale du Canada (RBC), ProMax 2000, le Concours des dragons et RDÉE Île-du-Prince-Édouard.

-30-

BAS DE PHOTO : Les gagnants de prix entrepreneuriaux au Gala des entrepreneurs 2017, le samedi 18 mars, étaient : Nicole Allain, représentant Ten Strings and a Goat Skin (Jeune entreprenant de l’année 2017); Gérald Arsenault de Wellington Service Centre (Personnalité d’affaires 2017); Claude Gallant d’Egmont Bay Construction (Prix d’Excellence de la présidence 2017); Roger Arsenault, anciennement de The Co-operators (Entrepreneur distingué 2017); Colette Arsenault de la Coopérative Le Chez-nous (Entreprise d’économie sociale 2017; Janika Godin de Jabling (Jeunes millionnaires 2016); et Joseph Sammoun de Shaddy’s Restaurant (Entrepreneur immigrant 2017).


BIOGRAPHIES DES GAGNANTS

EGMONT BAY CONSTRUCTION – Prix d’Excellence de la présidence 2017
Après avoir travaillé 13 ans dans le domaine du cimentage, Claude Gallant d’Abram-Village a fondé Egmont Bay Construction en 1985. Sa réputation de grand travailleur qui offre un service de haute qualité se répand très vite. L’entreprise installe n’importe quelle sorte de plancher ou fondation en ciment, soit pour des résidences, des commerces, des institutions gouvernementales, des granges et des réserves à fumier. Parmi ses plus grands accomplissements : le Centre fiscal de Revenu Canada de Summerside et les écoles Colonel Gray à Charlottetown, Elm Street à Summerside et Amherst Cove à Borden-Carleton. L’entreprise fournit du travail pour cinq personnes pendant environ neuf mois par an. Environ 75 pour cent de leur travail est résidentiel et l’autre 25 pour cent, commercial. Son épouse Gloria s’occupe de la paie et des dépôts; ses trois fils ont tous travaillé avec lui à tour de rôle. L’entreprise appuie de nombreuses causes locales et provinciales. (Les autres finalistes de cette catégorie étaient La Coopérative Le Chez-nous de Wellington et The Great Shea de Charlottetown.)

ROGER ARSENAULT – Entrepreneur distingué 2017
C’est alors qu’il travaillait à la Coopérative de Wellington comme gérant du département des viandes de 1958 à 1972 que Roger Arsenault a été baptisé Roger « Coop ». Il était reconnu pour sa bonne attitude, son merveilleux sens d’humour et son appréciation des clients. En 1972, il fut embauché comme agent d’assurances de la firme The Co-operators. Il y est resté pour 25 ans. Son service à la clientèle était exceptionnel; il se rendait disponible 24 heures sur 24. Roger fut président pendant 25 ans de la coopérative d’habitation qui a construit sa maison. Au fil des années, il fut également membre des conseils d’administration de nombreuses coopératives de sa région. Il a aussi fait énormément de bénévolat comme musicien ou avec la caserne des pompiers, sa paroisse, le Parti Conservateur et la United Way. Roger a aussi joué son accordéon et le piano lors de nombreux concerts et festivals. (Les autres finalistes dans cette catégorie étaient Claude Gallant d’Egmont Bay Construction d’Abram-Village et Franky Arsenault de Frank’s Service Centre à Wellington.)

JOSEPH SAMMOUN – Entrepreneur immigrant 2017
Après avoir étudié et travaillé quelques années à Montréal, le Libanais Joseph Sammoun déménage à Charlottetown pour installer son restaurant Shaddy’s en 1991. Il s’installe d’abord à Sherwood mais éventuellement sur la rue Great George. Son menu se concentre principalement sur les mets libanais : shishtaouks, shawarmas et falafels. Il importe des ingrédients, herbes et épices pour assurer leur authenticité. Il offre également des repas canadiens, incluant fruits de mer, steaks et sandwichs, ainsi qu’une variété de choix végétariens et sans gluten. Le restaurant est recommandé par « Where to Eat In Canada » et a reçu des sceaux d’honneur de cette institution pour 10 ans de fil. Il fournit du travail pour trois autres personnes. En 1992, M. Sammoun se lance dans une nouvelle aventure au Marché des fermiers de Charlottetown. Encore aujourd’hui, on peut le voir tous les samedis matins y préparer et vendre ses bons plats libanais. (Les autres finalistes de cette catégorie étaient le psychologue Dr Abder Sahouli de Montague et Gidéon Banahene de Danso Bikes à Charlottetown.)

LA COOPÉRATIVE LE CHEZ-NOUS LTÉE – Entreprise d’économie sociale 2017
Frustrées du fait que les citoyens aînés étaient forcés de déménager dans d’autres régions lorsqu’ils nécessitaient des services d’appui, cinq dames ont lancé l’idée d’établir un centre de soins communautaires dans la région Évangéline. Avec l’appui de la communauté entière, la Coopérative Le Chez-nous ltée fut fondée le 23 mars 1992. L’année suivante, les premiers 25 résidents s’y installent. Cinq personnes sont embauchées pour s’occuper d’eux. On 1999, on procède à une première expansion du foyer pour y ajouter 10 autres chambres. Rendue à 2012, la coopérative décide d’agrandir une deuxième fois pour y ajouter une douzaine d’autres chambres. Le centre héberge maintenant 47 aînés et emploie 15 personnes bilingues. Quelque 250 bénévoles aident à servir les repas, à fournir du divertissement musical et à animer des jeux. La Coopérative a commencé des démarches pour faire désigner certains de ses lits comme lits de manoir afin de pouvoir livrer des soins avancés. (Les autres finalistes de cette catégorie étaient Les Maisons de bouteilles de Cap-Egmont et la Coopérative d’intégration francophone de l’Î.-P.-É.)

GÉRALD ARSENAULT – Personnalité d’affaires 2017
Après avoir étudié la mécanique, Gérald Arsenault de Wellington fut embauché au garage de son frère Donnie, Wellington Service Centre; il y est mécanicien depuis 26 ans. Au fil des années, il a obtenu plus de 150 certifications pour se tenir à la fine pointe des technologies. Gérald est aussi gérant du garage depuis quelques années. Gérald est reconnu comme l’un des meilleurs mécaniciens à l’Île. Très souvent, lorsque les mécaniciens d’autres garages et concessionnaires ne sont incapables de résoudre un problème mécanique, ils consultent Gérald. En plus de ses expertises techniques, il excelle en service à la clientèle. Il accueille chaleureusement chaque client avec un grand sourire et explique très bien le travail à faire. Ses grandes priorités sont la sécurité, la prévention et l’entretien. Gérald est conseiller de la Légion de Wellington et fait également du bénévolat pour sa communauté. Il est aussi comédien de soupers-spectacles et pièces de théâtre. (Les autres finalistes de cette catégorie étaient Ghislaine Cormier de The Great Shea à Charlottetown et Nathalie Arsenault et Pepeto Pinto de Solos Steel Instruments à North Winsloe.)

TEN STRINGS AND A GOAT SKIN – Jeune entreprenant 2017
Ten Strings And A Goat Skin est un jeune trio musical traditionnel-folklorique de Charlottetown-Rustico qui présente dans sa musique des sons irlandais, acadiens et québécois, avec des saveurs modernes et d’un rythme mondial. Composé des frères Rowen et Caleb Gallant et de leur ami Jessie Périard, le groupe s’est formé en 2010. Le trio offre des spectacles anglophones, francophones et bilingues. Il se promène en tournée partout an Amérique du Nord et en Europe. De plus, il a enregistré trois albums bilingues : Tri, Corbeau et Auprès du poêle. Le groupe a remporté le prix « World Music Recording of The Year » aux East Coast Music Awards en 2015 et le prix « Roots Traditional Group Recording of the Year » de MusicPEI en 2012. Son nouvel album « Auprès du poêle » est en nomination pour un prix Juno, deux prix ECMA, quatre prix des Canadian Folk Music Awards et six prix de MusicPEI. (Les autres finalistes de cette catégorie étaient Adrien Buote de Rustico et Kaylee Arsenault d’Abram-Village.)

JANIKA GODIN – Prix Jeunes millionnaires 2017
Janika Godin, fille d’Éric et Chantal Godin de Stratford, s’est jointe au programme Jeunes millionnaires l’été dernier; elle a fondé l’entreprise Jabling pour produire et vendre des plaques en bois pour permettre aux athlètes d’y accrocher leurs médailles. Janika a principalement ciblé les athlètes de courses à pied. En début de saison, elle a fait une présentation verbale impressionnante au club de course du Running Room de Charlottetown. Elle s’est installée un kiosque de vente à plusieurs activités au cours de l’été : la course Cox and Palmer à Charlottetown, le demi-marathon de Montague, la course « On The Way to Cavendish », l’Exposition agricole et le Festival acadien de la région Évangéline et la Journée de la francophonie de Charlottetown. Notre jeune entrepreneure a réussi à vendre une dizaine de ses jolies plaques au cours de l’été. Janika est une entrepreneure très motivée et engagée, qui reste toujours polie et positive.


Pour de plus amples renseignements :
Raymond J. Arsenault
Coordonnateur
Gala des entrepreneurs 2017
raymond@rdeeipe.org