Les jeunes ont appris et rit en français lors du Forum local de Charlottetown

CHARLOTTETOWN – le jeudi 4 mai 2017 – Plus de 200 élèves du niveau secondaire de l’Île-du-Prince-Édouard, tous inscrits dans des programmes de français langue première ou d’immersion, ont eu l’occasion d’apprendre, parler, rire et se divertir dans un contexte social, complètement en français le 3 mai à Charlottetown.

Le Forum local « Le français pour l’avenir » de Charlottetown leur a montré bien clairement que le français n’est pas qu’une simple matière scolaire mais aussi une langue, une culture, bien vivante qui ouvre très grandes les portes de la vie et de l’emploi.

Les organisateurs étaient ravis de voir les jeunes participer activement dans toutes les activités de la journée, qui se déroulaient sur le campus conjoint du Collège de l’Île et du Collège Holland au centre-ville de Charlottetown. Même ceux qui étaient un peu moins confiants de leur langue française ont fait un effort pour le parler.

Les animateurs de la journée ont chacun, à tour de rôle, parlé de l’importance de continuer à pratiquer le français en dehors de la classe et après les études secondaires et postsecondaires.

CONFÉRIENCIER ANIMÉ

Dans sa présentation humoristique mais sérieuse et inspirante, le conférencier Hughie Batherson de l’Université Sainte-Anne a expliqué comment il a commencé à apprendre le français à l’âge de 19 ans lorsque son entraineur de hockey lui en a fait la suggestion.

Il a indiqué qu’en apprenant cette nouvelle langue, il a gagné un accès de communication avec les quelque 250 millions de francophones qui vivent sur la terre. De plus, il a raconté qu’il rencontre souvent des gens qui expriment un grand regret de ne pas avoir appris ou maintenu le français. Il se considère donc très chanceux.

M. Batherson a rappelé aux jeunes qu’ils sont maintenant à l’âge de pouvoir choisir leur musique, leurs amis, leurs études mais aussi leur culture. Il les a donc encouragés de choisir de poursuivre leur apprentissage et leur utilisation la « culture » du français.

Après avoir également raconté leur cheminement avec cette langue, Donald DesRoches, président du Collège de l’Île, et Jordan Brown, Membre de l’Assemblée législative pour Charlottetown-Brighton, ont tous deux souligné l’importance de maintenir et d’approfondir ce « petit bijou » qu’est le français.

ATELIERS

Les élèves ont ensuite eu l’occasion de se servir de leur langue française dans des ateliers participatifs et interactifs touchant sur les langues officielles, la danse hip-hop, les études postsecondaires, le journalisme, la santé, le théâtre, l’improvisation, la peinture, l’affirmation de soi, le jeu, l’art oratoire, l’innovation sociale et un dernier sur le thème « Faut qu’on se parle ».

Les participants ont également visité une variété de kiosques offrant des informations sur les études postsecondaires et les programmes d’emploi d’été.

Après le dîner, les jeunes ont eu l’occasion de rire à grands éclats aux maintes folies des quatre comédiens des Productions L’Entrepôt du Nouveau-Brunswick. En utilisant les thèmes et suggestions proposés par les jeunes dans l’auditoire, ils ont présenté des sketchs improvisés sur le tas comme on le voit à l’émission télévision « Whose Line Is It Anyway ».

Les jeunes ont indiqué dans leurs évaluations qu’ils avaient beaucoup apprécié les ateliers, les conférences et le divertissement.

Le Forum local de Charlottetown fut organisé conjointement par divers partenaires et commanditaires, notamment le Collège de l’Île, l’Université de Moncton, l’Université Sainte-Anne, le Consortium national de formation en santé, la Fédération culturelle de l’Î.-P.-É., l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et RDÉE Île-du-Prince-Édouard.

Les commanditaires des forums locaux sont Patrimoine canadien, le Groupe financier BMO, la Fondation RBC et la Banque TD.

-30-

BAS DE PHOTO : On aperçoit, vers la fin de la journée du Forum local « Le français pour l’avenir » de Charlottetown, le 3 mai, de la gauche, le conférencier Hughie Batherson, les participantes Sydney Jesso et Leigha Crandall de l’École La-Belle-Cloche, puis le coordonnateur Maxime Bourgeois.
Pour de plus amples renseignements :
Maxime Bourgeois
Coordonnateur
Forum local Le français pour l’avenir
506-238-5604
mbourgeois@français-avenir.org