Pour réduire les blessures au travail et les dépenses qui en résultent

WELLINGTON – le 31 janvier 2018 – Tous les employeurs doivent payer des frais annuels à la PEI Workers Compensation Board pour assurer leurs employés contre des blessures au travail. Mais lorsqu’il y a une telle blessure, c’est bien plus coûteux pour l’employeur car il doit compenser pour l’absence de la personne, former un nouvel employé, faire des réparations qui pourraient avoir subvenus dans des accidents, etc.

Deux employées de cette commission d’indemnisation des travails, lors d’un dîner-causerie à Wellington mercredi, ont expliqué qu’il est très important de mettre en place des mesures, des politiques et des responsables de la sécurité dans tous les lieux de travail. En plus de réduire les accidents, ces mesures aident à réduire les coûts à l’employeur et à la commission.

Les cinq participants à la séance d’information (intitulée  » Entreprises sécuritaires, entreprises saines « ) ont appris que les taux que payent les employeurs sont basés sur une moyenne de réclamations provenant de leur lieu de travail sur une période de trois ans.

Les conférencières ont distribué plusieurs livrets et dépliants d’information. On peut télécharger ces documents en format PDF à partir de la page web www.wcb.pe.ca/Information/Publications.

La séance fut organisée conjointement par la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. et le Centre d’action rural de Wellington, représenté dans la photo par son agente Josée Ouellette, à la gauche. Ensuite on voit le participant Patrick Eggert de Borden-Carleton et les conférencières Kelly Heydens, coordonnatrice des services de retour au travail, et Lori Wakelin, consultante d’éducation sur le PEIWCB.