Du beau potentiel pour de futurs employés immigrants découvert lors du Salon virtuel de l’emploi

CHARLOTTETOWN – le 23 février 2018 – « Notre participation au Salon virtuel de l’emploi 2018, les 21 et 22 février, fut très valable, car nous avons pu générer une liste impressionnante de candidats immigrants francophones ou bilingues provenant de partout en Europe et en Afrique qui sont prêts à venir s’établir à l’Île, » signale Robert Maddix, agent de développement en immigration de RDÉE Île-du-Prince-Édouard. « Je suis très content de nos résultats et surtout impressionné par la qualité des curriculums vitæ reçus. »

Ce salon, qui se déroulait complètement en ligne, offrait l’occasion à des employeurs canadiens d’annoncer des postes sur un portail web international pendant deux jours. Là, des candidats intéressés et sérieux de partout au monde pouvaient y soumettre leurs demandes d’emploi et avoir des discussions écrites, audio ou vidéo avec les employeurs ou leurs représentants.

Quatre employeurs de l’Île y avaient affiché des postes dans des domaines comme le camionnage, l’éducation à la petite enfance, la cuisine et la gestion d’opérations touristiques. L’entreprise de camionnage avait monté son propre profil sur le site et s’est occupée elle-même des discussions avec les candidats potentiels. Les trois autres employeurs, qui annonçaient une douzaine d’emplois, étaient représentés par M. Maddix.

« Pour les emplois de ces trois employeurs, nous avons accueilli un total de 109 visiteurs de la France, de l’Algérie, du Maroc, de la Tunisie, du Cameroun, de la Belgique et divers autres pays. Tous ont déposé leur CV puis 46 d’entre eux – ce qui est formidable – ont indiqué que leur premier choix de lieu d’installation au Canada serait les Provinces maritimes, » affirme l’agent de développement. « J’ai aussi eu des discussions ‘live’ bien intéressantes avec 62 personnes. L’intérêt que j’ai perçu était fantastique. »

DÉPASSÉ LES ATTENTES

Évidemment très content du fait qu’on a dépassé les attentes pour la province, M. Maddix espère maintenant que ces signes d’intérêts se transformeront bientôt en embauches, car tous les employés impliqués éprouvent de grandes difficultés à recruter du monde de l’Île et même du Canada.

Ce troisième salon annuel, qui portait le slogan « Le recrutement francophone et bilingue simplifié », était une initiative conjointe de RDÉE Canada, de Recrutement et mobilité internationale (RIM) et des 12 RDÉE provinciaux et territoriaux, avec l’appui d’Emploi et Développement social Canada.

M. Maddix a indiqué que cette année, les efforts du Salon ont été beaucoup mieux ciblés. Par le passé, presque n’importe quelle personne qui avait un « intérêt » à venir au Canada pouvait aller voir les emplois offerts et soumettre son CV.

Cette année, on a demandé aux gens de soumettre une demande de participation à l’avance et d’indiquer s’ils étaient réellement prêts à venir travailler au Canada. À deux semaines avant le Salon, plus de 1 600 personnes avaient déjà soumis des demandes. On a seulement accepté un tiers des candidats – ceux et celles qui avaient déjà commencé des démarches pour déménager ici ou pour obtenir leur résidence permanente, soit par des programmes comme Entrée Express ou qui avaient été nominés par une province.

On a donc reçu moins de visiteurs que l’an dernier, mais ceux et celles qui y ont participé étaient tous des gens aptes et prêts à faire le saut.

-30-

 

BAS DE PHOTO : Robert Maddix, agent de développement en immigration de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, a représenté des employeurs de l’Île à la recherche d’employés immigrants lors des deux jours du Salon virtuel de l’emploi 2018. Il a eu des discussions  » live  » avec 62 personnes intéressées.

 

 

Pour de plus amples renseignements :
Robert Maddix
Agent de développement économique (Immigration)
RDÉE Île-du-Prince-Édouard
(902) 370-7333, poste 403
robert@rdeeipe.org