Douze sites patrimoniaux et touristiques de l’Île font partie du nouveau Corridor national

WELLINGTON – le 20 février 2018 – Pour l’instant, cinq sites patrimoniaux et sept attractions touristiques de l’Île-du-Prince-Édouard font partie du tout-nouveau Corridor patrimonial, culturel et touristique francophone du pays, qui a été lancé officiellement à Ottawa aujourd’hui. D’autres attraits pourront s’y ajouter avec le temps car l’Île en a maintenant 12 mais peut y en inclure jusqu’à 20.

Pour devenir membre de ce Corridor national francophone, il faut évidemment être en mesure de livrer un service en français de qualité en tout temps.

Les sites patrimoniaux qui en sont membres à l’Île sont :

  • La Maison Doucet et la Banque des fermiers de Rustico;
  • Le Parc national Port-la-Joye-Fort Amherst à Rocky Point;
  • Le Musée acadien de l’Île-du-Prince-Édouard à Miscouche ;
  • Province House à Charlottetown;
  • Roma à Trois-Rivières à Montague.

Les sites touristiques de l’Île faisant partie du Corridor sont :

  • Le Village musical acadien (et la Fête nationale de l’Acadie) à Abram-Village;
  • La Fromagerie (Island Artisan Cheesehouse) à Mont-Carmel;
  • Le Jamboree atlantique des violoneux à Mont-Carmel;
  • Les Maisons de bouteilles au Cap-Egmont;
  • Le Rendez-vous Rustico;
  • La communauté acadienne d’Abram-Village (avec ses divers festivals);
  • La Coopérative de développement culturel et patrimonial de Mont-Carmel.

« Nous sommes très contents de voir qu’une portion importante du tourisme francophone à l’Île a été accepté comme partie intégrante du Corridor,  » affirme Gilles Arsenault, agent de développement touristique de RDÉE Île-du-Prince-Édouard. « Il nous reste de la place pour huit autres attractions, donc nous en ajouterons au fur et à mesure qu’on peut confirmer leur adhésion aux critères.  »

Le Corridor est un réseau national instauré par RDÉE Canada et ses organismes-membres provinciaux et territoriaux, incluant évidemment RDÉE Île-du-Prince-Édouard. En tout, on compte dans le réseau environ 130 sites patrimoniaux, 160 produits touristiques, 32 vidéos, huit archives orales et 85 montages de photos panoramiques. Trois des vidéos misent sur des attractions de l’Île; celles-ci ont été professionnellement tournées l’été dernier.

Des descriptions et photos de chacun des attraits, en plus de tout ce matériel promotionnel, sont contenus dans un beau site web rassembleur à http://corridorcanada.ca/.

Les visiteurs d’autres pays et d’autres provinces n’ont qu’à se rendre à ce site pour planifier leurs vacances entières s’ils désirent vraiment découvrir la francophonie des provinces et du pays.

Le corridor propose aussi aux utilisateurs un système de classification novateur quant au niveau de service en français qu’ils peuvent s’attendre à recevoir.

AU LANCEMENT OFFICIEL

« Le Corridor est l’un des projets phares que nous avons mis de l’avant pour promouvoir la francophonie canadienne dans le cadre de Canada 150. Il constitue un legs majeur pour les francophones et francophiles du Canada. Ce projet est une reconnaissance sans équivoque du patrimoine francophone de notre pays. Il fait connaître des produits locaux et propose des expériences uniques. C’est aussi une façon novatrice de présenter la francophonie canadienne au reste du monde,  » a signalé l’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, lors du lancement à Ottawa le 20 février.

« Plusieurs pays du globe offrent des circuits touristiques qui ont la faveur des voyageurs. Ce corridor ajoute une expérience unique au monde, en s’articulant autour d’un élément fort de la personnalité canadienne à l’international. La francophonie canadienne, en plus de présenter un objet de fierté, devient un attrait touristique qui saura ravir les visiteurs. Alors que le Canada vient de connaître une année record en matière de tourisme international, j’espère que ce projet incitera encore plus de gens à venir nous visiter pour profiter de tout ce que notre pays a à offrir,  » a souligné l’honorable Bardish Chagger, ministre de la Petite Entreprise et du Tourisme.

Pour sa part, Jean-Guy Bigeau, président-directeur général de RDÉE Canada, a indiqué que « La phase de conception du produit se prolongera jusqu’au 31 mars prochain, tel que prévu. Mais devant les réactions enthousiastes et impatientes des partenaires à qui nous l’avons présenté, nous lançons le corridor dès maintenant. Ainsi, nous cherchons à profiter dès maintenant du potentiel qu’offre la saison touristique 2018. Et nous offrons aussi du concret aux partenaires qui voudraient se joindre au projet. L’aventure ne fait que commencer. »

-30-

 

PHOTO 1 : On aperçoit deux jeunes, costumés en vêtement d’époque, devant la Maison Doucet à Rustico. Dans la deuxième photo, on voit les personnages traditionnels acadiens Évangéline et Gabriel qui mènent un tintamarre à Abram-Village lors de la Fête nationale de l’Acadie. Ces deux attraits font partie du nouveau Corridor patrimonial, culturel et touristique francophone du pays, qui a été lancé officiellement à Ottawa le 20 février.

PHOTO 2 : Gilles Arsenault, agent de développement touristique de RDÉE Î.-P.-É.

PHOTO 3 : Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien.

 

 

Pour de plus amples renseignements :

Gilles Arsenault
Agent de développement touristique
RDÉE Île-du-Prince-Édouard
(902) 393-2376
gilles@rdeeipe.org

Simon Ross
Attaché de presse
Patrimoine canadien
819-997-7788
pch.media-media.pch@canada.ca